Un manga doit-il être bien dessiné ? – podcast de Manga.Tv – La 5e de couv’ #5DC – Saison 2 Episode 3 – 2/2

podcast manga tv la 5e de couv s02 bon manga bien dessiné

Une question longuement débattue par les lecteurs : le dessin est-il important dans un manga ? Un manga mal dessiné trouvera-t-il malgré tout son public ? Peut-on outre passer la performance du dessin ? Autant de questions qui trouveront leurs réponses dans cette deuxième partie de l’épisode 3 du podcast La 5e de Couv, avec Max, Johnny, Robin et Kanyar !

 

S’abonner au flux rss   S’abonner sur Itunes

manga tv podcast abonnement RSS                        manga tv podcast abonnement itunes

S’abonner sur SoundCloud

manga tv podcast soundcloud la 5e de couv 250

 

Un bon manga doit il obligatoirement être bien dessiné ? 

Vous regardez quoi en premier vous, le dessin ou l’histoire ? On dit que pour qu’un manga fonctionne en France, il a besoin d’être « beau », « bien dessiné », sinon c’est l’échec assuré. Mais est-ce que ça veut réellement dire quelque chose ? N’aurait-on pas surtout besoin d’un dessin qui provoque quelque chose chez le lecteur. Un dessin qui interpelle, un dessin avec une certaine intensité, quelque chose de fluide, empli de mouvement, un dessin vivant tout simplement. Un manga pour être bon, doit il est bien dessiné ?

 

Une blague pourrie qui vous gêne ? Un avis qui vous choque ? Un faux raccord dans le son ? Faites-le nous savoir :

#5DC, le blog, le facebook, le G+ (si y a encore des gens dessus…), Youtube

L’avis du stagiaire – One-Punch Man – UN POING C’EST TOUT !

Voici un court résumé de ce que j’ai aimé ou pas dans le Tome 4 de One-Punch Man.

La série où le héros (Saitama) peut tout détruire d’un seul coup de poing ! En espérant que vous ne soyez pas déçu si je vous raconte un peu la suite pour ceux qui n’ont pas encore lu ce tome.

Ce que j’ai aimé dans ce Tome et pourquoi

Le moment que j’ai aimé dans ce volume c’est au moment où Saitama a commencé à crier sur les habitants parce qu’ils disent que c’est à cause de lui que leur ville est détruite et qu’ils ne peuvent plus aller au travail. Tout ça parce qu’une météorite allait tout détruire sur la ville D. C’était un fléau de type Démon ou Dieu… je ne sais plus ! J’ai aimé ce chapitre car quand Saitama a crié, je me suis dit que enfin, il va les mettre à leur place une fois pour toute ! J’aurais bien aimé crier avec lui, ça aurait pu être marrant ! Avant ça, Saitama était chez lui. Genos, lisant un magazine, appris que son « maître » était à la 5ème place de son rang grâce à ce qu’il avait fait : détruire la météorite qui allait s’abattre sur la ville. J’ai été bien contente pour lui !

J’ai moi-même été étonnée quand Genos a dit que Saitama était monté à la cinquième place du Rang C (qui est le dernier rang dans le classement des super-héros) !

Ce que je n’ai pas aimé dans ce Tome et pourquoi

Dans le même chapitre, les habitants se sont plaints car les morceaux de la météorite qu’avait détruit Saitama se sont éparpillés partout dans la ville D et ont écrasé certaines habitations et entreprises ! Ils se plaignent pour rien ces habitants, j’avais envie de tous les gifler ! Si Saitama n’était pas venu à temps pour détruire la météorite, ils seraient tous déjà mort, et peut-être que Saitama aussi ?!

Avant que les habitants n’arrive, Tiger Marcel et son frère,Black Hole Marcel étaient là pour se mesurer à lui, et bien sur, Saitama n’en a fait qu’une bouchée d’eux !

Mais bon, après ça, Black Hole a commencé à crier très fort pour que les habitants de la ville puisse entendre, c’est là que tous les habitants sont venus en même temps et ont commencé à « insulter », si on peut le dire comme ça, Saitama. Et c’est à ce moment la que Saitama a commencé à crier lui aussi.

Ce que j’en conclus

Et bien, malgré ce chapitre, ce manga est toujours aussi cool, marrant, les dessins sont toujours aussi biens. J’aime pas trop certains chapitre mais bon c’est bien quand même ! Si vous voulez acheter le Tome, je vous le conseille !

Pour lire la suite des aventures de ce héros pas comme les autres, rendez vous au tome 5 de One-Punch Man !

One Punch Man VS My Hero Academia – podcast de Manga.Tv – La 5e de couv’ #5DC – Saison 1 Episode 1 – 1/3

En ce vendredi du 8 avril 2016, nous avons le plaisir de vous annoncer l’ouverture d’une nouvelle rubrique sur Manga.tv : le podcast la 5e de couv’ ! Au programme : Vous êtes plutôt One Punch Man ou My Hero Academia ? Faut-il en finir avec Togashi et Hunter X Hunter ? Est-ce le rôle du manga de nous sensibiliser sur des sujets de fonds ? Quiz manga…

 

S’abonner au flux rss   S’abonner sur Itunes

manga tv podcast abonnement RSS                        manga tv podcast abonnement itunes

Téléchargez l’épisode 1 saison 1 de LA 5E DE COUV’ LE PODCAST de Manga.Tv !

Ecouter sur Soundcloud

 

 

(Pour le nom de cette rubrique, ne cherchez pas plus loin la signification, il n’y en a pas… sachez juste qu’après une longue délibération, les gens aimaient la sonorité… cherchez pas on vous dit…)

L’équipe de Manga.Tv est heureuse de vous présenter son premier podcast, une émission d’un peu plus d’une heure, où l’on aime autant le manga qu’on le charcute, un débat d’opinion, des digressions à foison et des blagues pourries en pagaille (dédicace pour Ichi). On espère que ça vous plaira.

Au programme de cette première avec Maxime, Flavien, Cagnard et Johnny :
 
  • Vous êtes plutôt One Punch Man  ou  My Hero Academia ?
  • Faut-il en finir avec Togashi et hunter X hunter ?
  • Est-ce le rôle du manga de nous sensibiliser sur des sujets de fonds ?
  • Quiz manga

 

 

Bibliographie ou autres abordés dans le podcast la 5e de couv’ #5DC :

  • Exposition Pandora Hearts à la MCJP en partenariat avec Ki-oon
  • Logiciel d’animation Ghibli
  • One Punch Man – Yusuke MURATA, ONE – Kurokawa
  • My Hero Academia – Kohei HORIKOSHI – Ki-oon
  • Naruto – Masashi KISHIMOTO – Kana
  • One Piece – Eiichiro ODA – Glénat
  • Pokémon – Kurokawa
  • Tiger & Bunny – Mizuki SAKAKIBARA – Kazé
  • Dragon ball / Dragon ball Z – Akira TORIYAMA – Glénat
  • Zetman – Masakazu KATSURA – Tonkam
  • Radiant – Tony Valente – Ankama
  • Eyeshield 21 – Riichirô INAGAKI, Yûsuke MURATA – Glénat
  • Daredevil saison 1 et 2 – Netflix
  • Hunger Games – Suzanne Collins – Pocket Jeunesse
  • The Punisher – Gerry Conway, Ross Andru et John Romita, Sr. – Marvel
  • Hunter X Hunter – Yoshihiro TOGASHI – Kana
  • Vinland Saga – Makoto YUKIMURA – Kurokawa
  • Berserk – Kentaro MIURA – Glénat
  • Yu Yu Hakusho – Yoshihiro TOGASHI – Kana
  • Prophecy – Tetsuya TSUTSUI – Ki-oon
  • Level E – Yoshihiro TOGASHI – Kazé
  • Librairie – La dimension fantastique – 106 Rue la Fayette, 75010 Paris
  • Sailor Moon – Naoko TAKEUCHI – Pika Edition
  • I’’s – Masakazu KATSURA -Tonkam
  • GTO – Toru FUJISAWA – Pika Edition
  • Devil Devil – Yûki MYOSHI – Pika Edition (arrêt de commercialisation)
  • Les Kassos – Balak, Alexis Beaumont, Rémi Godin et Julien Daubas – Youtube / Canal +
  • Anus Beauté – Takeshi OHMI – Kurokawa
  • Moyasimon – Masayuki ISHIKAWA – Glénat
  • Colère Nucléaire – Takeshi IMASHIRO – Akata
  • Ushijima, l’usurier de l’ombre – Shôhei MANABE– kana
  • Ikigami – Motorô MASE– Kazé
  • A Silent Voice – Yoshitoki OIMA – Ki-oon
  • Le cercle du suicide – Usamaru FURUYA – Casterman
  • Santetsu – Koji YOSHIMOTO – Glénat
  • Real – takehiko INOUE – Kana
  • JoJo’s Bizarre Adventure – Hirohiko ARAKI – Tonkam
  • Seven Deadly Sins – Suzuki NAKABA – Pika Editions

 

 

Que vous n’appréciez les blagues de Flavien ou que vous adorez la voix de Maxime, faites le nous savoir ! Tous les commentaires pour améliorer ce rendez-vous sont les bienvenus 🙂

#5DC, le blog, le facebook, le G+ (si y a encore des gens dessus…), Youtube, etc !

Interview d’ Eiichiro Oda, Numéro 4

 

Après la première interview, la deuxième interview  et la troisième interview d’Eiichiro Oda voici le quatrième et dernier entretien de l’auteur de One Piece, issu du journal Nikkan ONE PIECE Shinbun (週刊ONE PIECE新聞).

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit cover

© 2012,Nikkan Sports News

 

Pour vous remettre dans le contexte : depuis le 22 novembre 2012 est publié chaque semaine le journal Nikkan ONE PIECE Shinbun (週刊ONE PIECE新聞, à l’initiative de Nikkan Sports). Pendant 1 mois, ce journal spécial One Piece a proposé 28 pages couleurs regroupant actualités, informations exclusives ou encore des interviews des acteurs phares de la série de manga la plus vendue au monde.

Gomu Gomu no… quatrième et dernière interview :

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 2

© 2012,Nikkan Sports News

 

PREMIERE PARTIE – INTERVIEW D’EIICHIRO ODA, NUMERO 4 (page 2)

– Voici quelques images de votre lieu de travail, pouvez-vous un peu nous expliquer ?

– Oh la la ! C’est le bordel !

– Il y a beaucoup de figurines, vous les utilisez pour quelque chose ou c’est pour décorer ?

– Euh… non, c’est juste pour décorer. D’habitude il n’y a que le bureau qui est éclairé. Tout le reste est dans le noir, on n’y voit rien du tout ! J’en avais même oublié qu’il y avait des figurines en fait ! J’ai beaucoup de mal à me concentrer, si je vois quelque chose qui m’intéresse, je vais vouloir le toucher. Alors je ferme aussi les rideaux et c’est le noir complet. Honnêtement, je crois que j’ai réussi à créer une pièce où l’on ne sait même plus s’il fait jour ou nuit. Là, vous avez même ma boîte de mouchoirs en forme de Lego. J’aime aussi boire du café et du Coca sur mon lieu de travail.

– Vous aimez le Coca ? On dirait Franky. Est-ce que c’est parce que vous aimez ça que ça apparaît dans le manga ?

– Tout à fait ! Ce que je n’aime pas n’apparaît pas souvent…

– On ne voit pas beaucoup de trucs utiles, vous ne trouvez pas ?

– Non, mais c’est drôle à regarder, non ? Tout est entouré de choses que j’aime, les figurines d’animaux et autre…

– Vous avez l’air de beaucoup aimer les animaux. Il paraît que vous avez même une peluche grandeur nature d’une girafe dans votre atelier ?

– J’adore dessiner les animaux. Mais je n’aime pas m’en occuper. Ma girafe est une peluche, ça me plait qu’elle ne bouge pas, et j’aime ne pas avoir à lui donner à manger. Je ne suis pas vraiment du genre… à m’occuper des autres (rires).

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 3

 

 

 

DEUXIEME PARTIE – INTERVIEW D’EIICHIRO ODA, NUMERO 4 (page 3)

Votre plus grand trésor enfoui ici, c’est… ?

– Un trésor… Je ne suis pas vraiment du genre matérialiste. Si un jour, tout venait à brûler, ça ne m’embêterait pas plus que ça… Je crois que je m’enfuirai avec mes croquis, c’est tout (rires) ! Mais sinon, non, je n’ai pas d’objet fétiche, pas de trésor.

– Il y a beaucoup de marques sur votre bureau, on se croirait au lendemain d’une grande guerre.

– Ce sont des essais de dessin.

– Pendant que nous avions une longue discussion avec vos éditeurs, on entendait en bruit de fond des « pchh pchh pchh », des « tactactactac » et des « shuu shuu shuu », qu’est-ce que vous étiez en train de faire ?

– Ce sont les bruits de mon crayon. C’est inconscient, pardon… Par habitude je fais ce genre de bruit et le crayon n’arrête pas d’en faire. Quand vous aviez eu cette discussion, j’ai eu un gros problème. Je devais tenir mon téléphone d’une main et dessiner de l’autre. Avant j’allais rencontrer mon éditeur directement, mais j’oubliais de rentrer chez moi. J’aimais bien y aller, mais depuis que je suis marié, je veux passer plus de temps à la maison,  mais j’avais l’impression que même en étant à la maison avec la famille je ne les verrais pas. Au final, je mets un peu de côté ma famille, mais je pense à prendre un peu de temps pour les appeler, bien que mon voisin me surveille quand je reste trop longtemps au téléphone (rires) ! Comme je sais que je suis surveillé quand je téléphone, je laisse des blancs. Vraiment, pour moi le téléphone signifie être surveillé… Je me rends compte que j’ai vraiment de plus en plus de mal à me concentrer par rapport à avant, donc c’est plus moi qui devrais me forcer à mieux surveiller (rires) ! Quand j’ai de longues conversations, c’est plutôt genre, pas très intéressant ou en lien avec une grande réunion. Mais il y a aussi beaucoup de papotage (rires) ! On se dit des phrases comme « allez, raconte-moi un truc intéressant qui s’est passé à la rédaction ! » et on me répond « ben, on a fait un voyage de cohésion… » (rires). J’aime bien les conversations rigolotes. J’aime beaucoup rire aussi… Les mangas sont faits pour rires, il est interdit aux héros de dire « bon allez, on devient sérieux maintenant ! ».  Et on a pas le droit de changer cet humour du manga. On est tous libres de voir le monde comme on le veut et moi je ne veux pas lui donner un sens trop sérieux.

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 4

© 2012,Nikkan Sports News

 

TROISIEME PARTIE – INTERVIEW D’ EIICHIRO ODA, NUMERO 4 (page 4)

– Il paraît qu’il n’y a pas de message dans votre œuvre, pourtant les mots employés par Luffy et ses compagnons sont ressentis comme un message fort, car ils nous touchent intensément au fond de nous.

– Et bien, à la base, ce n’est pas volontaire. Je pense que quand on passe un message, il naît forcément un sentiment de responsabilité. Je reçois des courriers de lecteurs qui disent avoir appris une leçon en lisant les répliques ou à travers la situation de tel personnage. La façon dont elles sont ressenties dépend de chacun, donc si je disais que telle réplique doit porter tel message, je ne pourrais certainement pas accepter ce genre de courrier. On nous dit toujours : « Il faut réagir comme ça ». Mais une réplique peut entraîner différentes réactions. Mon professeur m’a dit un jour : « Les manga sont des marchandises. Une fois distribués, ils appartiennent au lecteur ». Je pense que ce serait une erreur d’imposer par moi-même l’interprétation de leur contenu. Je n’ai donc pas voulu insérer de message, car je souhaite que mes lecteurs soient libres. En plus, je n’ai jamais été confronté à ce genre de message alors je ne sais pas bien quelles peuvent être leurs influences.

– D’où viennent les répliques percutantes, telles que le « Merci pour tout » [traduction de Glénat, Tome 8, Page 121, en VO « くそお世話になりました ! » (kusou sewa ni narimashita !)] de Sanji ?

– Elles sont simplement venues en même temps que les personnages. Sanji dit « kuso, kuso » [« merde, fais chier »] depuis le début, donc je me suis longtemps torturé l’esprit pour placer ce mot dans la phrase : « くそお世話になりました » ? « お世話にくそなりました « ? Lequel sonne mieux à l’oreille ? C’est comme ça que ça s’est fait. Je me suis dit que je devais placer un « kuso », sinon ce n’était pas digne de Sanji. (rires) C’est aussi simple que ça. (Ndt : Sanji est français et donc, il se doit de jurer selon l’auteur)

– Vous avez dit que peu vous importe d’arrêter de dessiner One Piece qui est votre première longue série. Qu’avez-vous voulu dire ?

C’est probablement dans le sens que c’est ma dernière longue série. Je me dis qu’une fois terminée, je n’aurais jamais la force d’en faire une autre. C’est pour ça que je pense que ce sera la dernière. Je me demande si je pourrais assumer la responsabilité de faire quelque chose d’autre dans un dernier effort. (rires)

– Imaginiez-vous que la série durerait aussi longtemps ?

Pas du tout (rires). Je pensais qu’elle se terminerait bien plus vite… Pas pour des raisons de popularité, mais parce que j’avais prévu de conclure l’histoire. Et ça, ce n’est pas une bonne chose. Dans un sens, ça porte peut-être atteinte à l’histoire d’origine. Il faut dire que lorsque j’ai démarré, je n’avais pas la moindre idée du rapport entre l’histoire qu’on raconte et le nombre d’années que ça peut prendre.

– D’après vos précédents responsables éditoriaux, la révélation du dénouement s’apparente à un vrai « rite de passage », on dirait.

– Parce que s’ils ne l’apprennent pas, on ne peut plus discuter de rien.

– D’après Teruyuki Kagawa, qui interprète le rôle de Binz [dans One Piece Film Z], l’histoire en est à peu près à la moitié.

– Je pense qu’on a déjà dépassé la moitié (rires). Oui voilà ! Parce qu’on dit que c’est la moitié depuis au moins deux ans. On doit en être à 60%.

– Il faut dire que peu à peu, les choses que vous avez envie de dessiner, les différentes îles et tout ce genre de choses se multiplient.

– Dorénavant, j’essaye au maximum de restreindre, re-restreindre et re-re-restreindre toutes ces choses et de me diriger vers une conclusion. Mais si j’épuisais trop vite toutes les îles que j’ai envie de dessiner, je ne pourrais plus finir non plus, donc il me faut rassembler ces éléments et ne garder que le meilleur. Je ne sais pas encore si j’y arriverai, c’est ma problématique actuelle

– Lorsque One Piece sera terminé, est-ce qu’il y a des choses que vous avez envie de faire ?

– Je voudrais voyager.

– Il n’y a pas d’autre projet sur lequel vous auriez envie de travailler ?

– J’aurai certainement des idées lorsque ça s’arrêtera, mais comme ce n’est pas encore le cas, pour le moment, je n’en sais rien.

– Qu’est-ce que vous pensez du magazine hebdomadaire de One Piece ?

– Il est super. À ce propos, ces derniers temps, on a tendance à perdre des lecteurs à cause d’internet. Alors, prendre le risque de faire ce journal, ça me plait. Je préfère ces pirates-là (rires).

– Avez-vous un message à faire passer aux fans qui verront votre tout dernier film « One Piece Film Z » ?

– Allez voir le film, reposez-vous et détendez-vous, profitez de la vie !!

– Merci beaucoup !

 


Un TRES grand merci à Julia, Claire et Anaïs de BLACK STUDIO pour toutes leurs traductions qui ont permis aux lecteurs français de découvrir les dires de notre cher Eiichiro Oda dans ces 4 entretiens captivants, émouvants et poignants !

 

Lire la première interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 1

Lire la deuxième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 2

Lire la troisième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 3

Plus d’informations sur One Piece film Z 

 

Et en bonus quelques images du journal One Piece numéro 4, cliquez pour agrandir :

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 2 pub bonus
© 2012,Nikkan Sports News

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit poster bonus

© 2012,Nikkan Sports News


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


Interview d’ Eiichiro Oda, Numéro 3

 

Après la première interview et la deuxième interview d’Eiichiro Oda voici l’avant-dernier entretien de l’auteur de One Piece, issu du journal Nikkan ONE PIECE Shinbun (週刊ONE PIECE新聞).

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-3-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit cover

© 2012,Nikkan Sports News

 

Pour vous remettre dans le contexte : depuis le 22 novembre dernier est publié chaque semaine le journal Nikkan ONE PIECE Shinbun (週刊ONE PIECE新聞, à l’initiative de Nikkan Sports). Pendant 1 mois, ce journal spécial One Piece a proposé 28 pages couleurs regroupant actualités, informations exclusives ou encore des interviews des acteurs phares de la série de manga la plus vendue au monde.

Gomu Gomu no… troisième interview :

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-3-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 2

© 2012,Nikkan Sports News

 

PREMIERE PARTIE – INTERVIEW D’EIICHIRO ODA, NUMERO 3 (page 2)

– Dans une interview au moment de la sortie officielle de « Strong World » en 2009, vous aviez dit que vous considériez l’animé comme un rival.

– Noboru Koizumi, le character-designer dessine un Chopper super adorable. C’est la doubleuse Ikue Ôtani qui interprète le personnage. Il est à croquer, non ? On a commencé à me dire que l’animé était plus mignon que l’œuvre originale. Ça m’a embêté !! J’ai horreur des mascottes, alors j’essaye de limiter cet effet ! Mais l’animé ayant déjà pris ce cap, je me suis dit que je n’avais pas le choix, et j’ai levé l’embargo des mascottes ! J’ai fait en sorte de rendre le dessin de plus en plus mignon. Je déteste ça, moi, les personnages qui flattent les lecteurs. Mais bon, finalement, il n’était pas question de s’orienter vers un style « petites histoires de Chopper » ou encore vers un Zorro qui fait rêver, donc ça ne m’a pas dérangé de fléchir un petit peu.

À présent, vous avez toujours le sentiment que l’animé est votre rival ?

– Oui. C’est le cas, mais c’est également un solide allié dans de nombreuses situations. Par rapport au manga d’origine, l’animé permet d’éclairer des points qui n’avaient pas été suffisamment traités, de montrer les choses de façon plus simple… D’un côté, je me dis que c’est une bonne chose, mais de l’autre, ça me fait aussi mal au cœur. Mais au final, l’animé qui parvient à faire ce que moi, je n’avais pas réussi à faire, constitue une grande stimulation pour m’améliorer.

– Mayumi Tanaka, qui interprète le rôle de Luffy a dit : « Oda dessine certainement en s’inspirant de nos voix. »

Ha ha ha ha… Bien sûr, évidemment ! (rires) C’est vrai. Quand je dessine Luffy, je n’entends que la voix de Mayumi. C’est exactement ça. Je ne sais pas pourquoi, mais ils sont vraiment comme les personnages. Je ne sais pas s’il y eut un phénomène d’adaptation d’un côté ou de l’autre ou bien si c’est un hasard complet, mais les doubleurs et leurs personnages ne font qu’un. Mayumi ressemble vraiment à Luffy. Et Hiroaki Hirata ressemble vraiment à Sanji. Il a aussi la classe même quand il se tait ! Et ce n’est qu’un exemple. Kazuya Nakai est également de plus en plus doué comme Zoro… Les doubleurs et les personnages se confondent parfaitement. (rires)

– Hirata nous a demandé de vous confier son souhait que Sanji redevienne aussi classe qu’autrefois.

– Dans, ce cas, il va falloir qu’il change, lui aussi. (rires)

– Selon lui, le point fort de Sanji était de partir d’une blague pour devenir sérieux tandis que dorénavant, c’était plus souvent l’inverse. Qu’en pensez-vous ?

– Je viens de dire qu’il fallait qu’il change ! (rires) Ah là là, c’est un personnage très apprécié, ce Sanji, hein… Bon, je vais voir ce que je peux faire, dans le manga. (rires)

– Cette année, ça fera 15 ans que One Piece existe. Le film et l’exposition se sont succédés cette année, pouvez-vous nous récapituler tout ça ?

– Pfiuuh… Tout est allé si vite. J’ai l’impression que les fêtes de fin d’année 2011 viennent à peine de passer. C’est comme si une année s’était écoulée en un instant. C’était à la fois super riche, mais j’ai le sentiment de ne me souvenir de rien. Oui, je serais incapable de dire exactement ce qu’il s’est passé mois par mois.

– L’exposition a attiré des foules de fans, qui ont été émus jusqu’aux larmes de pouvoir profiter des planches originales du manga, c’était très impressionnant.

– Vraiment ? Ça me donne envie de pleurer à mon tour…

– En voyant toutes vos planches exposées, certains nous ont confié leur envie de devenir mangaka de shônen. Comment expliquez-vous un tel engouement ?

– Pour moi qui ai toujours visé les parutions dans les magazines de shônen, ça me semble une évidence. Je sais que de nombreux adultes me lisent, mais si on ne cible son dessin que pour un public adulte, on exclut d’emblée les enfants. J’ai toujours eu conscience que lorsque les lecteurs adultes finissent par se lasser, le lectorat enfantin reprend toujours le flambeau, c’est cyclique. Si je ne m’étais adressé qu’aux adultes, je n’aurais fait que me fermer des portes. Pour viser la durée, il faut toujours s’adresser à la jeunesse. C’est ça, mon boulot.

– Qu’est-ce qui vous fascine dans le shônen-manga ?

– C’est cette excitation que je ressentais en étant enfant, le fait d’attendre impatiemment la sortie du Shônen Jump, chaque semaine. De l’acheter et d’avoir tellement hâte de le lire que je le terminais déjà avant d’arriver à la maison. Enfin ça… ça n’a pas tellement changé… Ça n’a pas de prix de faire un métier comme celui-ci où l’on peut divertir les gens. Le plus important pour moi, c’est que les enfants puissent se trouver des amis grâce à moi. C’est pour ça que je souhaite être lu par le plus grand nombre de personnes possible. Afin de relier tous les enfants. C’est ça la vraie force du Shônen Jump ! Quand je pense au nombre d’amitiés qui ont pu naître grâce à ça, je me dis qu’il joue un rôle véritablement important pour les relations sociales des enfants. C’est pour cela que les thèmes des œuvres ne sont pas engagés, mais rassemblent les enfants autour de joies communes. Et vendre un magazine qui porte cette ferveur collective, c’est inestimable.

– Que vous êtes-vous imposé afin de poursuivre votre carrière le plus longtemps possible ?

– De toujours m’adresser aux enfants. On m’a dit de m’adresser davantage aux adultes, de proposer des histoires d’amour pour le public féminin, mais ça ne serait plus du shônen. N’écouter que les opinions des jeunes sans avoir besoin de suivre les autres échos. De toute façon à partir du moment où on fait plaisir aux jeunes, on renonce à faire plaisir aux vieux. (rires)
interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-3-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 4

© 2012,Nikkan Sports News

 

DEUXIEME PARTIE – INTERVIEW D’ EIICHIRO ODA, NUMERO 3 (page 4)

 – Pourquoi êtes-vous devenu mangaka ?

– Mwouahah (rires). Pour commencer, j’aime dessiner. Ensuite, j’admirais les adultes qui savent dessiner, tout comme j’admirais les adultes qui dessinent des supers mangas, je me suis donc tourné vers le « jump » qui possède des lecteurs dans tout le pays, et puis j’admire un certain Akira Toriyama, alors je me suis dit, pourquoi pas moi ? Tout simplement, je pense que j’étais un gamin avec ce genre de tempérament. Les enfants aussi ont leur caractère, quand ils voient un spectacle de magie il y’en a qui pensent « Ouah ! Trop bien ! », pendant que d’autres penseront « Moi aussi je veux le faire ! ». Moi j’étais dans la deuxième catégorie.

– Ne faut-il pas un talent, ou au moins une certaine capacité à savoir dessiner, quand même ? Parce que ceux qui ne sont pas doués n’y arriveront pas.

– Les gens pas doués, ça n’existe pas. Si on a vraiment envie de dessiner, ça donnera forcément quelque chose. Même quelqu’un de nul en dessin, s’il s’entraine pendant un mois sérieusement, il deviendra de plus en plus doué. Vous savez… Je dis ça, mais ça dépend vraiment de la passion qu’on porte en soi. Les enfants qui veulent vraiment y arriver, ils y arriveront.

– Vous disiez vouloir devenir Akira Toriyama, vous l’êtes plus ou moins devenu, non ?

– Jamais de la vie (rires) ! Je me trouve déjà chanceux de vivre à la même époque que lui !

– À quel moment vous vous êtes dit que vous alliez devenir mangaka professionnel ?

– Je ne saurais pas trop le dire, je dis que je veux faire ça depuis que j’ai 4 ans. Depuis le moment où j’ai su que mangaka était un métier. Ça m’avait d’ailleurs surpris ça, des adultes qui s’amusent. Parce que quand on est enfant, dessiner c’est juste pour s’amuser, pas vrai ? Chez moi, mes parents partaient tous les matins dans leur entreprise, ils y travaillaient et rentraient. Alors quand j’ai su que des adultes étaient mangakas et restaient tout le temps chez eux… comment faire pour ne pas vouloir devenir ça ? (rires) Le hasard, c’est quelque chose qu’on ne peut faire plier, si ?

– Mais la réalité était plus dure que ça, n’est-ce pas ?

– Oui, mais j’aime mon travail donc ça va ! (rires)

– Pourquoi avoir dessiné sur le thème des pirates ?

– C’était une autre passion de mon enfance, c’était quand je regardais « Vic le Viking »* que j’ai appris que les pirates existaient. J’ai toujours eu l’impression que partir en mer, ça avait l’air marrant. Je n’ai aucun mauvais souvenir de la mer. Comme j’ai été élevé à la montagne à capturer des scarabées, j’étais plein d’espoir et de rêves quand on me parlait de la mer. J’étais persuadé qu’il y avait encore des pirates ! Sûrement parce que je les adorais quand j’étais petit. Alors que c’est du passé, pas vrai ? Ils appartenaient à l’Histoire, ce n’était pas des extra-terrestres. Je crois que ce qui me plaisait le plus c’était qu’ils ne gagnaient pas à chaque fois. C’est bizarre qu’il n’y en ait pas eu avant dans le « jump » des histoires de pirates. Parce que les pirates ne tiennent pas en place comme l’énonce le titre du magazine. J’étais obligé d’en dessiner, du coup ! (rires) C’est à cause de cet étrange magazine que j’ai voulu tenté ma chance…

– Vous aimez beaucoup les films, à commencer par le traditionnel « Jirochô Sangokushi » ou encore « Ninkyo ». Quelles ont été vos influences ?

J’adore les films. J’aimerais en voir plus. Et je pense avoir été énormément influencé. Tellement que je n’ose même pas compter les références que j’ai faites, je ne saurais pas dire lesquelles ni où elles sont. Par exemple, j’ai beaucoup dessiné sur la loyauté tirée de « Ninkyo ». Je pense que je n’en étais même pas conscient physiquement ou moralement. Je ne dis pas que certaines de mes répliques me vienne de ces influences, mais, ce genre de sentiment me touche tellement, que je me voyais mal ne pas les intégrer.
* NDT : Série télévisée d’animation en co-production autrichienne-allemande-japonaise en 78 épisodes de 22 minutes, créée par Runer Jonsson et produite par les studios Nippon Animation, Taurus et Zuiyô Eizô entre le 3 avril 1974 et le 24 septembre 1975 sur Fuji Television.


Un grand merci à Julia et Anaïs de BLACK STUDIO pour la traduction !

 

Lire la première interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 1

Lire la deuxième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 2

Lire la troisième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 4

Plus d’informations sur One Piece film Z 

 

Et en bonus quelques images du journal One Piece numéro 3 :

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-3-bonus-sketch-croquis-esquisse-shasei-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit
© 2012,Nikkan Sports News

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-3-bonus-sign-dedicace-luffy-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit

© 2012,Nikkan Sports News


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


Cosplay du jour à deviner

 

Pour ce dernier cosplay de l’année, après la jolie version féminine de Luffy, en voici une autre tout aussi appréciable ! Le cuisinier de l’équipage devenu cuisinière est pour le moins … appétissante !

cosplay sanji one piece female hot sexy girl by nekosrocks anime online streaming manga tv legal gratuit 1

cosplay sanji one piece female hot sexy girl by nekosrocks anime online streaming manga tv legal gratuit 2

cosplay sanji one piece female hot sexy girl by nekosrocks anime online streaming manga tv legal gratuit 3

cosplay sanji zoro one piece female hot sexy girl by nekosrocks anime online streaming manga tv legal gratuit 1

 

[learn_more caption= »Qu’est-ce que le cosplay ? »]

Qu’est-ce que le cosplay ?
Le cosplay est un terme composé des mots anglais « costume » et « playing »/ Le cosplay consiste à jouer le rôle de ses personnages (héros de mangas, d’animation japonaise, de films, de jeux vidéo ou encore de comics) en imitant leur costume et d’une manière générale leur apparence entière ainsi que leur personnalité, leur caractère pour jouer d’une manière déterminante le personnage. On appelle les pratiquants « des cosplayers ». Le terme costumade a été proposé par l’Office québécois de la langue française en février 2010 pour traduire cosplay (« activité consistant à se costumer en personnage de fiction… »). Mais, en France, la définition officielle de ce mot publiée, en octobre 2011, par l’Académie française concerne uniquement le rassemblement occasionné par cette activité1. Les termes costumadier et costumédien ont aussi été proposés par l’OQLF comme équivalents français de cosplayer au cours du même mois.

Très courante au Japon, cette pratique n’est pas rare aux États-Unis ou en Europe lors des conventions et autres festivals de mangas comme Japan Expo ou Paris Manga. Il semble que cette pratique soit née aux États-Unis, créée originellement par les fans de Star Trek puis de Star Wars qui se costumaient en personnage pour la sortie des films. Le phénomène a connu une très grande expansion au Japon, pays qui organise désormais un évènement international, à savoir le « World Cosplay Summit » à l’initiative de Aichi Television Broadcasting.

[/learn_more]

Source : nekosrocks


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


Le jeu du week-end

 

Le jeu du week-end est simple : trouver le nom de ces magnifiques personnages féminins réunies dans cette image. La plupart sont issues d’animes au succès incontournable, d’autres seront connus des vrais amateurs 🙂 À vous de jouer avec les Shonen Jump Girls !

Pour vous aider voici la liste des personnages présents sur cette image (cliquez sur la barre pour faire apparaître la liste) :

 

[learn_more caption= »Liste des personnages »]

Aida Riko de Kuroko’s Basket (Kuroko no Basket)

Akimoto Katherine de Reiko Kochira Katsushika-ku Kameari Kouen-mae Hashutsujo

Amamiya Sakurako de Psyren

Aoi Hana de Oumagadoki Doubutsuen

Asaki Chika de Shonen Shikku

Azuki Miho de Bakuman

Haruno Sakura de Naruto

Hasuno Nene de SWOT

Inoue Orihime de Bleach

Kaburagi Maya de Hokenshitsu no Shinigami

Kagura de Gintama

Kunieda Aoi de Beelzebub

Kurokami Medaka de Medaka Box

Nami de One Piece

Onizuka Hime de Sket Dance

Rin de Toriko

Sasagawa Kyoko de Katekyo Hitman Reborn!

Shino de Metalica Metaluca

Yamada Tamako de Inumaru Dashitsu

Yuki Onna de Nura : Le Seigneur des Yôkai (Nurarihyon no Mago)

[/learn_more]

sexy anime manga characters girls game recognize anime online streaming manga tv legal gratuit

 

La réponse complète la semaine prochaine !

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


RIP Vogue Merry / Going Merry

 

Rest In Peace, Vogue Merry !

Une jolie version or pour la célèbre caravelle de l’équipage de chapeau de paille ! Vogue Merry ou Going Merry dans la VO n’était pas un simple navire, il possédé une âme !

 

one piece vogue merry boat bateau or gold anime online streaming manga tv legal gratuit

[learn_more caption= »L’histoire du Voge Merry / Going Merry »]

Le Vogue Merry a été construit par Merry, le domestique de Mlle Kaya. Il est offert à Luffy, Zoro, Nami et Usopp, après leurs efforts menés pour vaincre le Capitaine Crow. Ce bateau est habité par une âme, un klabautermann, qui aide les coéquipiers à ne pas se dissoudre… Après les événements qui se sont déroulés à Enies Lobby, il atteint ses limites et Luffy lui fait l’hommage de funérailles viking très émouvantes en le brûlant.

Usopp est le seul à avoir vu et entendu l’âme du Vogue Merry, pour la première fois, lorsqu’il était à Skypiea. Les mots qu’il a entendu sont « Ne vous inquiétez pas. Je vais vous porter encore un peu plus loin. » Après la victoire de l’équipage de Luffy sur le CP9, le Vogue Merry vient de lui-même les sauver du Buster Call. C’est à ce moment-là que le bateau arrive à la fin de sa vie2. L’équipage décide alors de brûler le bateau au milieu de la mer, tandis que la voix de Merry retentit aux oreilles de tous, leur disant que le bateau était désolé de ne pas avoir pu les mener plus loin. Usopp n’assistera pas « personnellement » à la cérémonie, il assistera à la scène sous le nom du Roi Dutir / Sogeking (même si la plupart savent que c’est Usopp, Chopper et Luffy seront les seuls à croire à ce mensonge).

Source : Wikipédia

[/learn_more]


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


Cosplay du jour à deviner

 

Nous restons dans le ton après l’interview d’ Eiichiro Oda ! Et une fois n’est pas coutume Akatsuki Tsukasa nous éblouit avec une superbe incarnation de la meilleure des navigatrices ! Pourtant la concurrence se fait rude avec le cosplay américain de Flamming-Goddess:

La suite dans la galerie d’images :

[learn_more caption= »Qu’est-ce que le cosplay ? »]

Qu’est-ce que le cosplay ?
Le cosplay est un terme composé des mots anglais « costume » et « playing »/ Le cosplay consiste à jouer le rôle de ses personnages (héros de mangas, d’animation japonaise, de films, de jeux vidéo ou encore de comics) en imitant leur costume et d’une manière générale leur apparence entière ainsi que leur personnalité, leur caractère pour jouer d’une manière déterminante le personnage. On appelle les pratiquants « des cosplayers ». Le terme costumade a été proposé par l’Office québécois de la langue française en février 2010 pour traduire cosplay (« activité consistant à se costumer en personnage de fiction… »). Mais, en France, la définition officielle de ce mot publiée, en octobre 2011, par l’Académie française concerne uniquement le rassemblement occasionné par cette activité1. Les termes costumadier et costumédien ont aussi été proposés par l’OQLF comme équivalents français de cosplayer au cours du même mois.

Très courante au Japon, cette pratique n’est pas rare aux États-Unis ou en Europe lors des conventions et autres festivals de mangas comme Japan Expo ou Paris Manga. Il semble que cette pratique soit née aux États-Unis, créée originellement par les fans de Star Trek puis de Star Wars qui se costumaient en personnage pour la sortie des films. Le phénomène a connu une très grande expansion au Japon, pays qui organise désormais un évènement international, à savoir le « World Cosplay Summit » à l’initiative de Aichi Television Broadcasting.

[/learn_more]
Source : deviantART / Akatsuki Tsukasa


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


Les zombies d’André de Freitas

 

 

Halloween est passé depuis belle lurette mais nous ne pouvions nous empêcher de mettre une dernière série de héros tels Luffy, Ryu ou Raphaelo transformés pour l’occasion. « D’horribles illustrations » signées André de Freitas.

 

 

 

 

Source : André de Freitas


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

[Streaming légal et gratuit] Iczer One VOSTF / VF – Black Box

Iczer One

VOSTF / VF – OAV 1-3 (complet)

 

Black Box nous propose la série Iczer One en VOSTF et VF. « Science-fiction, horreur et gore ! Tels sont les ingrédients de cet OVNI animé qui a instauré les bases de l’animé de genre au Japon. Une œuvre à part qui régalera les amateurs d’animation traditionnelle ».

 

Résumé de l’éditeur :

La planète-mère des Cthulhu est détruite. Les rares survivants errent désormais dans l’espace à bord de leur vaisseau amiral, à la recherche d’une nouvelle terre. Mais Big Gold, une entité ancestrale source de vie, prend possession du vaisseau et de son meneur, Sir Violet, puis dirige sa convoitise vers la Terre.

Au même moment, un puissant androïde profondément liée à l’existence de Big Gold fait son apparition sur Terre : Iczer One. Cette dernière y fait la rencontre de Nagisa, une jeune fille qui aura son rôle à jouer dans la protection de la planète. Avec son aide, Iczer One découvrira les émotions humaines et tentera de détruire le terrible Big Gold, dont les monstres parasites submergent déjà la planète…

 

Vous pouvez regarder l’intégrale de la série en VOSTF ! Cliquez !

 

Fiche de l’article (Anime-Kun) :

Titre : Iczer One
Titre original : Iczer One
Année : 1985

Studio d’animation : AIC, Kubo Shoten, Toshiba EMI
Animation : Asamiya Kia
Réalisation : Toshihiro Hirano
Auteur : Rei Aran
Chara-design : Toshihiro Hirano
Musique : Michiaki Watanabe

Éditeur en France : Black Box n’est autre que le successeur de l’ancien éditeur Black Bones qui s’est rendu célèbre grâce à plusieurs animes à succès en streaming gratuit. The Tower of Druaga, Girl’s High School, Rosario + Vampire, Skip Beat !, Grenadier, Strait Jacket, Romeo X Juliet, Black Blood Brothers, Bubble Crisis, Tough ou encore Slayers Revolution notamment composent son catalogue.

Infos : Black Box a annoncé sur sa page Facebook l’acquisition des deux saisons de l’anime Tegami Bachi plus connu en France sous le nom de Letter Bee ! Une bonne nouvelle pour les fans de la série éditée chez Kana qui pourront enfin découvrir les 50 épisodes ce cette fabuleuse série où la fantasy avec un grand F est le maître mot.


 

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

Latte art par Mattsun

 

Mattsun est sans conteste l’un des plus talentueux artiste dans son domaine : le Latte Art ! Cela consiste à reproduire des  formes connus ou des personnages, objets etc dans votre tasse de café. Et comme des images valent mieux que des mots, je vous laisse admirer les créations de Mattsun et d’autres artistes :

 

 

Galerie d’images :

 

 

Source : Twitter de Mattsun


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

Homer Simpson version manga et autres illustrations de Njoo

 

L’artiste Njoo a réussi le tour de force de transformer le célèbre mangeur de donuts en personnage de manga. Un Homer méconnaissable qui rigole pas quand il s’agit de Duff :). En prime, quelques illustrations de l’artiste issues de son Devian Art.

 

 

 

 

Source : son Devian Art

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

[06/03]Le kiosque de la semaine

 

 

Parce que vous ne voulez rien rater des nouvelles séries qui font leur apparition chaque semaine, Manga.tv pense à vous 😉

La sélection des tomes 1 se fera ici et tous les mardi !

 

 

Ilegenes T.1

Mizuna Kuwabara – Kachiru Ishizue / Soleil Manga

Ilegenes est le territoire où la recherche génétique a connu une telle avancée que ce pays représente aujourd’hui la pointe de la technologie. Les plus doués embrassent ainsi une carrière scientifique, les autres doivent suivre une éducation au sein d’une académie militaire pour pouvoir prétendre à de hautes responsabilités. Fils de l’un des fondateurs du pays, Fon F Littenber est le plus doué des nouveaux élèves de l’académie. Soupçonné d’avoir été génétiquement modifié, il ne recherche pourtant qu’une seule chose venger la mort de ses parents.

 

 

Kanuchi l’Aile Blanche T.1

Mitsuro Saiga / Soleil Manga

La légende prend place il y a 2000 ans, dans un pays nommé Naotsu. Deux familles puissantes se font la guerre depuis des générations. Izusami, fils de la première famille, et Kayana, fille de la seconde, tombent amoureux l’un de l’autre, en secret. Pourtant, Kayana est contrainte d’assassiner son bien aimé… 2000 ans plus tard, une jeune femme nommé Aki et dont le rêve est de devenir armurière, débarque dans le pays de Takamahara. Un jour, Aki entend des voix à l’intérieur de sa tête et découvre qu’elle est la réincarnation de Kayana. Elle se voit investie d’une mission de la plus haute importance.

 

Sara et les Contes Perdus T.1

Jenny / Delcourt

Il était une fois une lycéenne de 15 ans. Elle s’appelait Sara et menait une vie ordinaire comme toutes les filles de son âge. Mais son existence bascule le jour où elle libère d’un recueil tous les personnages de conte, qui se retrouvent dès lors confrontés au monde réel. Secondée par une fée, Sara se voit investie d’une mission : les ramener dans leur univers… Un job qui ne sera pas de tout repos !

 

 

Crimson Shell (one shot)

Jun Mochizuki / Ki-oon

Puissante sorcière, la jeune Claudia doit tout au mystérieux Xeno, qui l’a aidée à apprivoiser ses pouvoirs quand tous autour d’elle avaient renoncé. Elle a désormais trouvé sa place au sein de Crimson-Shell, une organisation qui lutte contre les agissements d’un scientifique fou. Mais lorsque Xeno trahit Crimson-Shell, le monde s’écroule autour de la jeune fille. Cernée par le danger, confrontée à des apparences souvent trompeuses, parviendra-t-elle à percer le secret de Xeno ?

 

 

 

Dangereuse Attraction T.1

Takako Shigematsu / Ototo Manga

Tamao est une jeune fille qui a été élevée par un homme mystérieux qu’elle nomme son « Bienfaiteur », avant d’être recueillie quelques années plus tard par la famille de Kengo. Elle passe ses journées à fantasmer sur son sauveur en attendant son retour, au grand dam de Kengo, amoureux d’elle. C’est alors que son Bienfaiteur réapparaît brusquement dans sa vie… Mais ce dernier semble bien ne pas être un homme ordinaire…

 

 

 

Lost Paradise T.1

Toru Naomira / Ki-oon

Toute petite, Sora rêvait de devenir un vaillant chevalier. Transférée à Utopia, luxueux campus où vit la jeunesse dorée japonaise, elle découvre avec stupeur un jeu de réalité virtuelle pratiqué par les étudiants masculins. Les filles, qui servent d’armes aux garçons lors de ces affrontements, y sont maltraitées et méprisées. Indignée, Sora bouleverse les règles et entre dans l’arène comme combattante. Idéaliste, intrépide et pleine de vie, elle ne se doute pas qu’elle met le doigt dans un engrenage redoutable, où amis et ennemis ne sont pas toujours ceux que l’on croit… Un campus aux règles énigmatiques, un jeu virtuel machiavélique et des élèves manipulateurs : bienvenue à Utopia !

 

 

Fullmetal Alchemist T.1 (nouvelle édition)

Hiromu Arakawa / Kurokawa

Edward et Alphonse sont deux frères maîtrisant le mystérieux pouvoir de l’alchimie. Suite à la tentaive de résurrection de leur mère, Edward a perdu sa jambe et Alphonse son corps complet. Alors que tout semblait perdu, Edward réussit à fixer l’âme de son frère dans une armure géante, le payant de son bras droit. Abandonnant l’insurmontable tâche de faire revivre leur génitrice, les frères se sont juré de trouver un moyen pour récupérer leur corps d’origine. Même s’ils doivent pour cela faire d’énormes sacrifices… Après un combat dévastateur contre l’énigmatique Scar, Edward et Alphonse se rendent dans leur village natal afin de réparer leurs corps meurtris. C’est l’occasion pour les frères Elric de retrouver Winry Rockbell, leur amie d’enfance ainsi que sa grand-mère, Pinako Rockbell, qui sont les mécaniciennes les plus réputées de la région. Mais le repos est de courte durée et nos alchimistes partent rapidement pour la capitale : Central City, afin de percer le secret de la pierre philosophale et du Laboratoire N°5?

 

Sad Girl (one shot)

Kan Takahama / Casterman

Actrice malgré elle d’une vie qu’elle abhorre (dépendance aux médicaments, conflit avec un mari alcoolique, tentative de suicide), une jeune femme, Shiori, prend la fuite pour se réfugier chez une amie. Mais celle-ci, quoiqu’amicale, entretient également une dépendance aux drogues. Shiori s’enfuit à nouveau, égarée, sans perspectives. Son errance la conduira successivement auprès d’un ancien amoureux puis d’une connaissance de celui-ci, qui fait entrer la jeune femme dans le cir- cuit de la prostitution. Une lente dérive en forme de descente aux enfers, qui, après un détour par la maison familiale et un bref épisode religieux, amènera Shiori redevenue totalement toxico-dépendante aux portes de la clochardisation, puis de la mort.
 

Et profitez-en pour voter pour votre nouveauté préférée sur la colonne de droite ou tout simplement ci-dessous 🙂 :

[poll id= »13″]

 

 

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

Bonne Année 2012 !

Toute l’équie de Manga.Tv vous souhaite une bonne et heureuse année ! 明けましておめでとう !

Souhaitons que cette nouvelle année soit riche en One Piece, Naruto, Bleach et tous les autres mangas/animes qui nous font rêver ^_^. En espérant que la fin du monde soit reportée à une autre année…

Bienvenue en 2012 !!