Cuisinons avec Bride Stories – 4

Kaoru Mori et ses petits plats

ATTENTION SPOIL POSSIBLE

« Il y a déjà beaucoup d’histoires sérieuses alors, je me suis dit pourquoi ne pas en faire au moins une un peu optimiste… »


– Encore bravo pour ces recettes ! Honnêtement, je ne pensais pas que tout irait aussi bien, mais c’était vraiment très bon ! Mlle Mori, c’était super bon tout ça !

Oui, moi aussi ça me surprend ! (rires) Je les ai plutôt bien réussies…

– Alors ? Quel effet cela fait de goûter aux recettes trouvées dans vos recherches ?

Kaoru Mori et ses petits plats

Ca a plus de goût que ce que je pensais. Il y a plus de matières, je croyais qu’on ne sentait que la viande de mouton et l’huile, mais en fait on ressent bien les épices et c’est vraiment bon.

– C’est surtout le goût du zuran qu’on sent beaucoup. Dans n’importe laquelle des trois recettes.

C’est un peu le goût « national » dans la cuisine Turc par exemple. Enfin, c’est une cuisine à base de viande de mouton donc c’est logique d’un sens. Les repas sont uniquement préparés avec du mouton.

– Ca fait beaucoup de moutons en effet ! Mais encore une fois, pourquoi avoir dessiné ces plats ?

Dans le chapitre 15, l’histoire s’organise, dans le 17, tout bascule et si je n’avais dessiné que ça, le développement de l’histoire aurait été trop rapide. Je voulais prendre mon temps. Et puis, il y a déjà beaucoup d’histoires sérieuses alors, je me suis dit pourquoi ne pas en faire au moins une un peu optimiste, je suis fatiguée de ne trouver que ça dans les livres.

– C’était plus reposant, c’est ça ?

Comme l’histoire avec la broderie (chapitre 10) par exemple, il semble qu’il n’y ait pas de lien avec la suite, l’histoire est indépendante du reste du tome et heureusement. Je n’en pouvais plus de ne penser qu’à ça…

– C’est plutôt relaxant en fait, à la lecture ça m’a donné faim !Dégustation de brochettes !

Quand je le dessinais aussi, à chaque fois que je regardais les documents sur les recettes, mon ventre gargouillait ! Du coup je mangeais beaucoup avant de dessiner ces scènes ! J’attendais de ne plus avoir faim du tout avant de m’y mettre. Après quand je regardais les documents, je n’avais plus faim, ça se dissipait sans que je comprenne pourquoi !

« Si Kakeami devient meilleur, est-ce que sa cuisine aussi ? »


– Et si vous nous parliez du tome 3 ?

Voyons voir… J’avais eu l’idée de faire mourir les moutons que l’on voit sur les jaquettes. Je les dessine un par un avec les ombrages, en les dessinant grossièrement en plus. En fait, j’aurais vraiment voulu en intégrer un tacheté ou un noir, mais je n’en avais plus le courage.

– Mlle Mori, vous aimez bien les dessins de personnages mineurs en fait. Un peu comme la scène dans Emma au Crystal Palace. On se demande vraiment ce qui se passe dans la tête des personnages ! En parlant des jaquettes, la prochaine sera Taras dans son habit de mariage ?

Kaoru Mori se renseigne

C’est un vêtement Karakalpak, c’était dans un de mes documents de recherche, et je le trouvais simple à dessiner. La colorisation fut plus compliquée, ce qui m’a pris le plus de temps fut de savoir comment faire pour rendre le côté « broderie » du vêtement. J’ai mélangé des tubes de couleur et des coups de pinceaux et au final j’ai réussi à obtenir mon effet !

– Incroyable ! Le fond quant à lui a l’air plutôt épuré…

Les Karakalpak sont principalement des étendues de sable, je n’avais rien à dessiner, ça m’embêtait ! (rires) Sinon… Ah oui, récemment j’ai réussi à dessiner des bouches ! Jusque là je les dessinais toute blanche mais je me suis entrainée et j’arrive à mieux faire les expressions des lèvres et des bouches… C’est bizarre, non ?

– C’est vrai ! Quand on lit le tome 3, on voit plus de bouches pleines.

J’ai aussi beaucoup dessiné Kakeami, du coup il est plus beau. Et donc si Kakeami devient plus beau −> mes trames deviennent plus belles −> les cornichons seront mieux découpés ! C’est à peu près la réaction en chaine que j’avais planifié ! (rires) Je pense avoir le bon rythme !

– En parlant de trames, où est votre cutter ? Enfin, vous en avez un au moins ?

Bien sûr ! C’est un Kai Zhizhuan SP-130, mes lames aussi sont de cette marque, les noires. J’utilise mes assistants pour coller les motifs de croix ou autre. J’aime travailler sur un long support métallique pour ma part.

– Pas étonnant vu votre amour pour les outils professionnels !

« Il vaut mieux se rappeler des muscles et des os, pour après pouvoir les faire bouger comme on l’entend … »


– Comme on peut le voir dans notre article précédent, depuis votre présentation du manga en France, vous avez eu d’autres offres d’exposition ou de présentation auxquelles vous aimeriez participer ?Dégustation

Vous savez quand je repense à ce que j’étais il y a à peine deux ans, je suis très embarrassée. Je trouvais que les traits de mes personnages étaient durs quand je dessinais en public, la balance du corps était moyenne et je me mettais une pression monstre pour dessiner au plus vite… Maintenant que je me suis un peu améliorée, si possible j’aimerai montrer mes dessins, oui.

– « un peu » ? Vous pensez encore pouvoir vous améliorer ?

Oui… Sur les visages par exemple, la distance nez-yeux. Récemment j’ai aussi réussi à faire des visages en vue plongeante, avant je faisais ça à l’instinct

– C’est parce que vous êtes du genre à suivre la structure, non ? La première fois que j’ai vu un de vos chevaux, j’ai trouvé que structurellement parlant, c’était assez incroyable !

Il vaut mieux se rappeler des muscles et des os, pour après pouvoir les faire bouger comme on l’entend. Quand je dessine d’après une photo, il y a toujours un moment où je rajoute des choses qui n’y sont pas ou que je modifie certains endroits. Je trouve ça trop bizarre de devoir chercher une photo pour chaque chose que je veux dessiner, c’est pour ça que le mieux c’est de s’en rappeler. Les pattes postérieures des chevaux par exemple sont un vrai casse-tête mais j’ai réussi à comprendre leur structure. Mais vraiment… Les chevaux sont trop compliqués à faire !

– Par quoi vous commencez quand vous dessinez des chevaux ?

Je pose les sabots et évalue la taille du cheval. Ensuite je commence par la balance.

Amir sur son cheval

La balance ?

Je juge les bases, comment ça se passe entre la tête, le cou et le reste du corps ? Comment ça se passe entre les épaules et les jambes ? etc. Si on respecte ce jugement, ça commence à ressembler à un cheval ! Mais pour le galop à cheval avec Taras, c’était une première pour moi. J’ai dû m’appliquer…

– Eh bien pour ce troisième tome, nous sommes venus vous faire faire de la cuisine, que pensez-vous d’aller faire du cheval pour le quatrième ? Ce sera une bonne expérience pour les dessins, non ?

Oh oui ! Je veux !!
Je me disais que je devrais au moins monter une fois, j’étais en train de voir justement pour expérimenter la montée à cheval !


L’interview de Kaoru Mori s’arrête ici, en espérant que ces recettes iront agrémenter votre livre de cuisine 🙂 …

Bride Stories Tome 2

Vous pouvez d’ores et déjà découvrir tout l’univers de Bride Stories avec le tome 1 sorti le 9 juin dernier (cf bande annonce plus bàs) , le tome 2 quant à lui est prévu le 8 septembre 2011 chez Ki-oon.

Bande annonce :

Découvrez la bande-annonce de Bride Stories, la… par Ki-oon

Et pour le plaisir des yeux, vous pouvez admirer le coup de crayon de Kaoru Mori en live :

La suite sur la web tv dans la catégorie « buzz »

Cuisinons avec Bride Stories ! – 3

Zikh Kawap - 1

Est-ce que cela vous dirait d’avoir une idée de recette pour ce midi ? Hé bien c’est parti avec la suite des plats made in Bride Stories de Kaoru Mori.

Traduction du site Comic Natalie :

ATTENTION SPOILS POSSIBLE !



La dernière recette est donc le Zikh Kawap. Zikh signifie « brochette » et Kawap « viande grillée ». En Turc on appelle ça un Chiche Kebab, ça devrait dire quelque chose à pas mal de monde ! Ca se trouve dans les stands des marchands itinérants à Shanghaï ou Pékin, en Russie ça s’appelle des Shashlïk, on peut dire qu’on en mange en fait sur tout le continent Eurasiatique.

Ingrédients pour le Zikh Kawap :


Zikh Kawap - 1 1 à 2 oignons, 1 œuf, 1 cuillère à soupe de farine, de la viande de mouton (et de faisan),
du zuran (voir Cuisinons avec Bride Stories ! – 1) et des razzha.

 

– Alors je me rappelle de ce qu’est le zuran, par contre je ne connais pas le razzha…

Ce sont des piments d’Asie centrale, ce sont les piments les plus utilisés. Mais si vous en acheter au Japon, on ne trouve que des piments assez fort, donc on ne va pas en mettre beaucoup…

– Ensuite, le problème, c’est la viande de faisan ! C’est l’animal que découpe Amir dans le manga, c’est ça ?

Oui, je ne pense pas qu’ils en mangent beaucoup en fait en Asie Centrale, mais pour le manga, j’avais décidé qu’ils feraient des brochettes de faisan.

Extrait Bride Stories Tome 3 - 1Extrait Bride Stories Tome 3 - 2

© 2009 Kaoru Mori

 

– Pour le manga ? Vous avez dû arranger d’autres choses ?

En plus du thème du mariage, par exemple, à chaque chapitre j’avais décidé de faire apparaître un nouvel animal, et en l’occurrence pour ce chapitre, je voulais dessiner un faisan. Un autre exemple serait l’attrait « sauvage » d’Amir.

Extrait Bride Stories Tome 3 - 3Extrait Bride Stories Tome 3 - 4

© 2009 Kaoru Mori

– Evidemment. Comme nous avions prévu de faire les mêmes recettes que le manga, vous avez bien sûr préparé de la viande de faisan ! Honnêtement, c’était l’ingrédient le plus cher !! (rires) Et ce qu’il manque aussi chez moi, ce sont des piques à brochettes…

Si vous allez dans un magasin spécialisé, vous devriez facilement en trouver en acier. Ensuite pour la cuisson, que ce soit au gril ou autrement, c’est comme vous préféré !

 

Recette du Zikh Kawap :


Zikh Kawap - 2

1. Découper la viande de mouton et de faisan en morceau assez gros pour être piqués.

 

 

 

 

 

Zikh Kawap - 3

 

2. Eplucher les oignons, et mélanger l’œuf, le zuran et la farine.

 

 

 

 

Zikh Kawap - 4

 

3. Insérer la viande et la préparation dans des sachets hermétiques ou Tupperware, et laisser mariner le tout au moins deux heures.

 

 

 

Zikh Kawap - 5

 

4. Ensuite embrocher le tout aux piques ! Surveillez bien le feu, il faut les faire cuire lentement.

 

 

 

 

Zikh Kawap - 65. Assaisonner avec le zuran et le rahzza pendant que ça cuit. N’en abusez pas, c’est une épice qui sent bon mais qui peut vite faire tourner le goût.

Le chat de Kaoru Mori

Zikh Kawap - 7

– Ca sent tellement bon que même le chat est venu par ici ! En plus c’était le plus simple à faire des trois, non ?

Par contre ça nous a bien enfumés ! Au final c’est comme de la viande grillée ou des yakiniku, il vaut mieux ouvrir toutes les fenêtres et mettre la hotte à haute puissance !

– Avant que les alarmes incendie ne résonnent ! (rires) Si nos lecteurs ont un barbecue extérieur, c’est peut-être ce qu’il y a de mieux, non ?

Extrait Bride Stories Tome 3 - 5© 2009 Kaoru Mori

Ce serait plus dans le genre de la région d’origine du plat en plus ! Eh bien, j’ai réussi mes trois plats sans encombre ! Mangeons ! Mangeons ! Il fait encore jour sortons la bière !!



Voilà ! Avec toutes ces recettes vous avez de quoi passer un bon été gustatif 🙂
A venir : suite et fin de l’interview de Kaoru Mori.
 

Cuisinons avec Bride Stories ! – 2

Voici la suite des recettes tirées du manga Bride Stories de Kaoru Mori.

Traduction du site Comic Natalie :

Le deuxième plat est donc le Lagman. Suivant la région il se prononce Lagmen ou encore Lanman. Ce sont des nouilles à la farine de blé qui ressemble beaucoup aux udon, ça se mange avec de la viande de mouton et des légumes sautés. C’est un plat courant qui se mange de la cité de Xi’an, dans le Uighur, le Kirghizstan, l’Ouzbékistan, jusqu’au Kazakhstan.

Ingrédients pour le Lagman (pour 4 personnes)


Pour l’accompagnement : 500g de viande de mouton, des poivrons, une gousse d’ail, un oignon, du céleri, des shohola, de l’ail en poudre, des noix, du zuran, du hoajao, de la sauce soja chinoise, du bouillon de poule.
Pour les nouilles : 500g de farine de blé, 2 cuillères à soupe de sel, un verre d’eau.

C’est un plat de saison donc, il faut bien sûr de la viande de mouton, mais pour les légumes je pense que vous pouvez utiliser des aubergines, du chou chinois ou des potirons suivant la saison. Aujourd’hui j’ai voulu faire un plat coloré en utilisant des poivrons de toutes les couleurs !

– Qu’est ce que le shohola ?

Ca signifie tomates en Uighur, ici j’ai pris des tomates séchées, je pense que ça rendra le goût meilleur. Des tomates en boites font aussi très bien l’affaire.

– Je ne connais pas non plus le hoajao…

C’est très utilisé dans les recettes de tofu chinois, on appelle ça aussi le hanasanshou. Si vous n’en trouvez pas, vous pouvez mettre du poivre fort, mais vous pouvez trouvez d’autres idées bien sûr ! Comme pour la sauce soja chinoise, de la sauce normale convient aussi en ajoutant un peu de sucre. Dans le manga, je les ai dessinés en train de rajouter des cacahuètes, mais comme je n’en ai pas à la maison, je les ai remplacées par des noix de cajou. Ils utilisent très souvent des noix dans la cuisine chinoise.

© 2010 Kaoru Mori

– La préparation des nouilles est simple, n’est-ce pas ?

Euh… c’est ce qui m’inquiète le plus en fait… Est-ce que je vais y arriver ? N’hésitez pas à aller voir les recettes de Lagman sur internet pour vous y référencer ! Enfin si jamais je n’y arrive pas, pas de problème : on ira acheter des udon au supermarché à côté ! Même si je préfèrerai éviter de prendre des udon toute faite…

– D’accord. Si je vois que vous commencez à galérer, je cours au supermarché ! (rires)

Recette du Lagman :


 

 

1. Commençons par la préparation des nouilles. Incorporer peu à peu la farine et le sel dans l’eau et pétrir pendant 10min.

 

2. Quand la pâte a prit forme, laisser reposer pendant 30min.
 

 

3. Pendant ce temps nous allons préparer les accompagnements. Couper en gros morceaux la viande de mouton.

 

4. Couper grossièrement les poivrons, la gousse d’ail, l’oignon, le cèleri et les shohola puis les laver dans de l’eau bouillante. Hacher l’ail. Sauvegarder le tout.

 

 

 

5. Retour sur les nouilles. S’imprégner les mains d’huile de salade et étirer la pâte en un long fil d’1cm d’épaisseur environ.

 

 

 

 

6. Enrouler la pâte dans un saladier. Laisser reposer de nouveau 15min. Faire bouillir de l’eau.

 

 

 

 

 

7. Sortir doucement le fil de nouille et l’étirer à nouveau avec les mains en fil encore plus fin.
 

 

 

8. Enrouler doucement la pâte à l’aide de vos deux mains.

 

 

 

 

 

9. Etirer à nouveau la pâte sur votre table jusqu’à obtenir l’épaisseur de udon. Si la pâte se casse par endroit, ce n’est pas grave !

 

 

 

 

10. Les faire cuire ainsi dans l’eau bouillante pendant 4-5 min.

 

 

 

 

 

11. Egoutter les pâtes et les nettoyer dans la passoire à l’eau chaude.

 

 

 

 

 

12. Faire chauffer de l’huile dans une poêle, et faire cuire la viande, les oignons, l’ail et le cèleri.

 

 

 

 

 

13. Saler la gousse d’ail, le shohola et le hoajao et les intégrer à la cuisson un à un.
 

 

14. Enfin ajouter les poivrons, les épices et les noix. Arroser le tout avec la sauce soja et faire fondre un bouillon de poule dans la sauce.

 

15. Servir les nouilles et les accompagnements dans deux assiettes différentes.

 

 

 

 

– Ouah ! Je me suis demandé ce qui se passait à un moment ! A chaque fois que Mlle Mori mettait une nouille dans l’eau chaude elle disait « Adieu ! » !

Oui je me suis toujours dit « ça doit être ça le prix à payer pour être un udon ! » mais dès qu’elles sont dans l’eau bouillante elle devienne de vrai nouille ! C’est fou quand même la farine ! (rires)

– Mais bizarrement vous n’avez pas détourné les yeux quand vous en avez goûté une en l’avalant d’un coup !

Hahaha (lève les yeux au ciel)


A venir les brochettes de mouton et de faisan (Zikh Kawap) !

Cuisinons avec Bride Stories ! – 1

À l’occasion de la sortie du tome 3 de Bride Stories au Japon le 15 juin dernier, les lecteurs nippons ont pu découvrir un épisode spécial sur la cuisine singulière du pays où vivent la famille de Karluk. le site Comic Natalie est allé à la recontre de l’auteur, Kaoru Mori, afin d’en savoir plus…

ATTENTION SPOILS POSSIBLE !

 

Traduction de http://natalie.mu/comic/pp/otoyomegatari02 :

Le magnifique coup de crayon de Kaoru Mori, auteur du manga Bride stories et la fraîcheur des thèmes qu’elle aborde nous plongent directement en Asie Centrale où se situe cette histoire émouvante de mariage arrangé. Dans le troisième tome, elle a choisi d’insérer un épisode particulier durant lequel la cuisine du pays prend une place importante.

Chez Comic Natalie nous nous devions de goûter à cette cuisine asiatique si appétissante et nous nous sommes donc invités directement chez Kaoru Mori. Ce sera d’ailleurs Mlle Mori elle-même qui nous apprendra comment faire ces recettes. Elle nous a confié ne les avoir que dessinées mais jamais faites, voyons donc quel sera le résultat !

 

(Kaoru Mori) C’est la première fois que je les cuisine, je ne suis que mangaka après tout…


(Comic Natalie) – Aujourd’hui nous voici chez Kaoru Mori afin d’apprendre à cuisiner les recettes d’Asie Centrale présentes dans le tome 3 de Bride Stories. Ca va vous paraître bizarre Mlle Mori, mais c’est normal ça ? Pourquoi vous avez une table en acier inoxydable chez vous ? C’est pas un outil de grand cuisinier ? »

(Kaoru Mori) Elle est pas géniale ? J’en ai toujours voulu une ! En fait, quand j’ai vu écrit « pour usage professionnel » ça m’a enflammé et j’ai pas pu m’empêcher de l’acheter…

– Ah oui, vous aimez bien ce qui est un peu particulier comme les voitures privées ou les… mais ! Attendez… Ce ne serait pas une marmite à ramen, ça ?

Oui, je l’ai ramenée de chez mes parents… En fait… Ma mère aime beaucoup les ustensiles pour professionnels. Et comme mes frères mangeaient en énorme quantité, elle préparait les curry ou les pâtes dedans !

– C’est donc de votre mère que vous tenez cette affection pour les outils professionnels. Alors, pourriez-vous nous en apprendre plus sur ces recettes que vous allez nous faire ?
Oui, aujourd’hui je vais vous montrer comment faire les plats qui se trouvent dans le chapitre 16, le riz bouilli aux carottes (Polow), les udon à la viande (Lagman) et les brochettes de mouton et de faisan (Zikh Kawap).

© 2010 Kaoru Mori

– Dans le manga vous avez retranscrit la plupart des mots d’Asie en japonais d’ailleurs. Pourquoi ?

Les noms changent suivant les régions et les accents, par exemple Polow peut se dire Polo, Palao ou Plow, il y a différentes façons de le dire. Je me suis limitée à une prononciation : « Polow ». Je trouvais ça plus sûr de tout traduire en japonais.

– C’est un travail qui demande beaucoup de rigueur du coup, évidemment…

Ah oui, j’oubliais ! J’ai fait pas mal de recherches sur la cuisine d’Asie Centrale, donc je connais la recette… Par contre c’est la première fois que je la fais, je ne suis qu’une mangaka après tout alors je ne peux pas vous assurer du résultat… vous comprenez ?

– Je promets de dire que c’est bon ! (rires)

Parfait ! Nous commençons donc par le Polow. C’est un plat de fête et de célébration, mais il se fait aussi quand il fait beau.

Pour 4 personnes :


Recette du Pollow pour 4 personnesIngrédients : 500g de viande de mouton, 1 à 2 carottes, 1 à 2 carottes jaunes, 1 oignon, 500g de riz. Des abricots secs, du raisin sec, du zuran, de l’akumuchi en quantité suffisante.

Les carottes jaunes sont des carottes qui poussent en Asie Centrale, mais bien évidemment des carottes normales feront parfaitement l’affaire. Pareil pour le mouton, c’est suivant vos goûts, de la viande d’agneau convient très bien aussi.

– Qu’est ce que le zuran ?

En chinois c’est le cumin, c’est une épice qu’on utilise souvent en Asie Centrale avec le mouton. Elle est un peu différente du cumin utilisé en Inde, le goût est un peu plus accentué, c’est pourquoi il faut vraiment essayer de trouver du zuran qui vient du Uyghur (NDT : région d’Asie Central où se déroule le manga Bride Stories) plutôt que du cumin. Ils en vendent dans les magasins de nourriture chinoise.

– Et l’akumuchi ?

C’est un mélange d’épices et de poivres mais je n’ai pas pu m’en procurer donc aujourd’hui ce sera du poivre blanc !

– Les raisins secs sont verts, non ?

Oui, il vaut mieux des raisins sec du Uyghur. Ils sont plus sucrés que les raisins secs ordinaires, et du coup ça rend le plat carrément meilleur ! C’est important car ça se marie bien avec la douceur des abricots secs.

– Dans le manga aussi, ils débattent de ce qu’il faut rajouter ou pas, n’est-ce pas ?


© 2010 Kaoru Mori

Ils se demandent si c’est assez sucré, si il faut mettre des tomates ou pas, c’est un peu différent du problème présent. Juste dans le manga, j’ai mis par exemple que Ali voulait rajouter du melon jaune donc forcément un autre allait lui dire « Mais non !! » car honnêtement, je ne pense pas que dans une région d’Asie Centrale ils en mettent ! (rires)

– Vous mettez des couvercles sur le plat, ça me surprend !

Durant les fêtes, sur les stands, ils les cuisinent dans des énormes marmites d’un mètre de profondeur. Et c’est sûr que ça doit être terrible de devoir utiliser un couvercle d’un mètre d’envergure, mais comme là j’ai un grand plat standard, j’utilise plusieurs couvercles. D’un sens ça me fait cuisiner à la façon de la région !

Recette du Polow :


 

1. Laver le riz et garder le dans une passoire.

 

 

 

 

 

2. Hacher grossièrement l’oignon et les carottes.

 

 

 

 

 

3. Découper en gros morceaux la viande de mouton. Chaque morceau équivaudra à une part.

 

 

 

 

 

4. Faire chauffer une à deux cuillères à soupe d’huile dans une cocotte minute. Pour réduire le goût de l’huile, ajouter quelques pincées de sel et faire sauter les morceaux de viande pour les faire cuire.

 

 

5. Quand la couleur de la viande change, ajouter l’oignon, les carottes et les épices.

 

 

 

 

© 2010 Kaoru Mori

 

6. Pendant que les carottes cuisent, ajouter de l’eau dans le plat et laisser mijoter pendant 10min pour que la soupe s’imprègne de la saveur de la viande.

 

 

 

 

7. Sortir la viande et incorporer le riz. Ajuster le niveau de sauce en ajoutant ou en enlevant de l’eau.

 

 

 

 

8. Pendant que la sauce prend forme, ajouter les abricots et les raisins secs. Refermer à l’aide d’une assiette ou de papier aluminium et baisser le feu.

 

 

 

 

9. Arrêter le feu quand le riz est à moitié cuit et que la sauce prend forme. Réintégrer les morceaux de viande et mélanger. Laisser reposer un peu avant de servir !

 

 

Bon ça a l’air d’avoir une bonne tête, non ? Alors passons à la suite, le Lagman !

– Je viens de le remarquer mais… Mlle Mori, votre poubelle… On est bien chez une mangaka !

Arrêtez de regarder n’importe quoi ! Allez on fait le suivant ! Le suivant !!


A venir les recettes des udons à la viande (Lagman) et les brochettes de mouton et de faisan (Zikh Kawap) !
(Un grand merci à Julia pour la traduction ! ^_^)

L’héroïne de Bride Stories dessinée en live !

Sortie au Japon en 2009 et cette année en France, Bride Stories, édité aux Éditions Ki-oon, nous conte l’histoire d’Amir, 20 ans, qui va se retrouver fiancée à un jeunot de 12 ans Karluk… Nouveau village, nouvelle vie, autres moeurs…

À l’occasion de sa sortie nippone, le site Comic Natalie a eu l’honneur d’être accueilli par l’auteur,  Kaou Mori, pour découvrir en live ses techniques de travail. Le résultat est compilé en 6 vidéos au cours desquelles on découvre l’élaboration de l’esquisse jusqu’au tramage pour finalement arriver au portrait de l’héroïne : Amir. Une illustration magnifique !

Certains d’entre vous ont certainement déjà vu les vidéos puisqu’elles étaient projetées sur un écran géant lors de la Japan Expo sur le mur-exposition Bride Stories (cf photos).

Synopsis officiel :

La vie d’Amir, 20 ans, est bouleversée le jour où elle est envoyée dans le clan voisin pour y être mariée. Elle y rencontre Karluk, son futur époux… un garçon de huit ans son cadet ! Autre village, autres mœurs… La jeune fille, chasseuse accomplie, découvre une existence différente, entre l’aïeule acariâtre, une ribambelle d’enfants et Smith, l’explorateur anglais venu étudier leurs traditions.

Mais avant même que le jeune couple ait eu le temps de se faire à sa nouvelle vie, le couperet tombe : pour conclure une alliance plus avantageuse avec un puissant voisin, le clan d’Amir décide de récupérer la jeune femme coûte que coûte…

Admirez :





La Bande Annonce du manga :

Découvrez la bande-annonce de Bride Stories, la… par Ki-oon

Et enfin la galerie photo :