Le test de Wooshie – Battlefield 1 – Impressions sur la démo

Battlefield™ 1 Open Beta_20160902145048Il est possible de piloter des avions

ET AINSI VA LE MONDE…

Depuis la nuit des temps, l’Homme, en proie à de graves dilemmes, se pose des questions existentielles : la vie ou la mort, la gauche ou la droite, Mac Donald’s ou Burger King, PC ou Console, Sony ou Microsoft, Call of Duty ou Battlefield…

Chaque année, Activision et Electronic Arts se livrent une bataille sans merci pour mettre leur shooter en tête des ventes. Toujours plus impressionnant, toujours plus explosif, toujours plus jouissif, les deux mastodontes du FPS moderne nous en mettent plein la vue à chaque fois.

Premier à dégainer, Battlefield 1 se livre à nous l’espace de quelques jours sur PC, Xbox One et PS4.

Battlefield™ 1 Open Beta_20160902143401

On retrouve le système de progression classique à la série

RETOUR VERS LE PASSE

Contrairement à son concurrent direct qui se la joue Space Opera, ce nouveau Battlefield fait un bond dans le passé et nous propose d’incarner un trouffion pendant la Première Guerre Mondiale. Choix intéressant pour les développeurs puisque cette époque n’est que trop rarement utilisée dans les jeux vidéos.

BATTLEFRONT CHEZ LES POILUS

Battlefield™ 1 Open Beta_20160902145137

Comme toujours, travailler en escouade est préconisé

Cette démo propose une seule carte, le Désert du Sinaï qui oppose l’armée britannique aux Ottomans ainsi que deux modes de jeux.

Le mode Ruée, se joue à 24 et demandera à une équipe de trouver et détruire des postes télégraphiques afin d’avancer vers la zone suivante. L’équipe qui défend peut se servir de ces points pour demander des frappes d’artillerie. Les joueurs de Battlefront reconnaitront ici une variante du mode Attaque des Marcheurs.

Le second mode est le mode Conquête, bien connu des aficionados de la série. Dans une partie à 64 joueurs, vous devez vous affronter afin de prendre le contrôle des différents points clefs.

HU DADA SUR MON BOULET… DE CANON

Battlefield™ 1 Open Beta_20160902145508

Le jeu propose son lot de véhicules

La carte étant plutôt grande (comme souvent dans la série), vous aurez à votre disposition plusieurs moyens de locomotion d’époque pour vous déplacer entre chaque point. On trouvera des jeeps, des tanks légers et lourds pouvant contenir plusieurs personnes. Bien évidemment, il sera possible de piloter des avions mais ceux-ci ne se trouvent pas au sol, vous devrez « popper » dedans lors d’un décès pour vous retrouver directement dans les airs à la manière des vaisseaux de Battlefront.

Nouveauté de cet opus, vous aurez possibilité de monter à cheval pour charger vos adversaires au fusil ou au sabre. Avec un peu de pratique, vous deviendrez la bête noire des véhicules blindés grâce à vos explosifs.

Dans certains cas, il sera possible de contrôler un train blindé qui parcourt toute la map. Véritable mastodonte, ce train peut renverser le cours de la partie.

Du côté des classes, pas de changement, on retrouvera les fameuses classes Assault, Medic, Support et Scout avec possibilité d’acheter de nouvelles armes et de nouveaux gadgets.

Battlefield™ 1 Open Beta_20160902150849

Un spot idéal pour capturer la zone et sniper en toute sécurité… mais attention à vos arrières

VIENS DONC TATER DE MA BAÏONNETTE

Etant donné le contexte historique, on notera l’absence de lance-roquettes et autres armes de destruction massive. A la place, vous aurez possibilité de débloquer de nombreux types de grenades différentes. On notera ainsi l’apparition des grenades inflammables ainsi que des grenades au gaz. Pour contrer ces dernières, vous pouvez vous équiper d’un masque à gaz, il vous sera en revanche, impossible de viser précisément.

Le temps de rechargement des armes a également été rallongé. Plus question ici de tirer un ou deux coups de fusil puis de recharger immédiatement sous peine de se faire éclater la tronche. Donc si comme moi, vous êtes un amateur du shoot & reload, il faudra vous adapter.

UNE SAGA RELANCEE ?

Battlefield™ 1 Open Beta_20160902145026

Les premiers niveaux grimpent très rapidement

L’époque choisie est clairement un plus qui lui permettra de se distinguer du prochain Call of Duty. Trop peu exploitée, elle apporte un vrai vent de fraicheur à la franchise après la débâcle de Battlefield Hardline. Un point noir cependant, il a déjà été annoncé que les français ne seront pas jouables dans le jeu de base. Pour incarner un de nos Poilus, il faudra mettre à nouveau la main au portefeuille via un DLC ou un Season Pass…

Pour ce qui est du reste, Battlefield 1 tient ses promesses. J’ai pris un réel plaisir sur cette démo. On retrouve les mécaniques de gameplay qui font le succès de la série et quelques ajouts qui améliorent grandement l’immersion. Je peux vous garantir que lorsqu’une tempête de sable se lève au point de ne plus voir le bout de son fusil, il faudra être extrêmement attentif aux bruits alentours pour ne pas se faire embrocher par la baïonnette d’un joueur adverse fonçant dans le tas.

Battlefield™ 1 Open Beta_20160902140003

Lorsqu’une tempête de sable se lève, il devient difficile de repérer les autres joueurs

Bien entendu, le jeu n’est pas parfait mais il est trop tôt aujourd’hui pour déceler de réels problèmes. Je rappelle qu’il s’agit là d’une Beta ouverte. A part quelques bugs par ci par là et quelques problèmes de latence, je n’ai rencontré aucun souci majeur pouvant nuire le plaisir de jeu.

Grand fan de la série depuis le premier épisode (mais surtout depuis le 2142), ce nouveau Battlefield m’a déjà conquis et il me tarde de découvrir les autres maps et modes de jeux.

Battlefield™ 1 Open Beta_20160902150638

Contrairement à ce que vous pensez, je faisais une simple sieste

Avis : Plus que bon

Battlefield 1 sortira le 21 octobre 2016 sur PC, Xbox One et Playstation 4

[Streaming légal et gratuit] Chûnibyô Demo Koi ga Shitai! VOSTF – Kazé

Chûnibyô Demo Koi ga Shitai !

VOSTF Episode 1 – 10 (sur 12)

Aussi connu sous l’abréviation Chu-2 (car 2 se prononce « ni » en japonais), Chûnibyô Demo Koi ga Shitai! est à la base une série de light novel japonais écrit par Torako et illustré par Nozomi ôsaka. La série a gagné le prix d’honneur au concours de Kyoto Animation Award en 2010.

Une adaptation en anime a vu le jour par le studio Kyoto Animation, 12 épisodes sont prévus. La diffusion a débuté le 4 octobre dernier au Japon. En France, Kazé propose le simulcast en streaming. L’anime est disponible en streaming gratuit jusqu’au 31 décembre 2012 !

 

 

Résumé de l’éditeur :
Yûta a mûri. Ce collégien marqué par l’âge ingrat et sa période au collège décide de faire table rase du passé en choisissant un lycée éloigné où personne ne le connaîtra.
Pourtant, il y fait la connaissance d’une jeune fille qui semble atteinte des symptômes de son ancienne maladie, la « Chûnibyô »…

 

 

Connectez-vous avec vos identifiants Kazé et
Vous pouvez regarder les 10 premiers épisodes de la série gratuitement en VOSTFR sur Manga.Tv ! Cliquez !
(cliquez sur « Catégories » au dessus de la vidéo ou sur « l’onglet Chûnibyô Demo Koi ga Shitai! » en dessous pour voir tous les épisodes disponibles)

 

 

Fiche technique (Anime-Kun) :

Titre : Chûnibyô Demo Koi ga Shitai!
Titre original :
Chûnibyô Demo Koi ga Shitai!
Année :
2012

Studio d’animation : Kyoto Animation
Réalisation : Ishihara Tatsuya
Chara-design : Ikeda Kazumi
Chara-design original : Ousaka Nozomi
Auteur : Torako
Musique : Akasaki Chinatsu (Ending « Inside identity »), Asakura Azumi (Ending « Inside identity »), Nijine, Uchida Maaya (Ending « Inside identity »), Uesaka Sumire (Ending « Inside identity »), ZAQ (Openings: « Kimi He » & « Sparkling Daydream » / Ending: « Shikkoku ni Odoru Haou Bushi »)

 

Éditeur en France : Kazé est de loin l’éditeur d’animation japonaise ayant le catalogue le plus conséquent. Fondée en 1994, son premier titre, Les Chroniques de la guerre de Lodoss, sort en VHS l’année suivante. En 15 ans, la société s’est diversifiée dans plusieurs domaines de la culture japonaise : en musique avec le label Wasabi Records, en manga avec entre autre le rachat des éditions Asuka ou encore l’édition en dvd de longs métrages tels que Appleseed, Origine ou encore La Traversée du temps. Puis, Kazé s’attaque au grand écran… en 2007, la société distribue son premier film (en prise de vue réelle) en France : Shinobi. En 2010, peu après son rachat par les firmes japonaises Shôgakukan, Shûeisha et Shopro, Kazé crée l’évènement avec la sortie dans les salles françaises du film d’animation Summer Wars dont la qualité lui a valu de nombreuses récompenses à travers le monde. Un service de VOD (KZPLAY) ainsi qu’une chaîne de télé (KZTV) sont aussi disponibles et font de Kazé le leader incontesté du marché. L’éditeur propose notamment en streaming gratuit Tiger & Bunny, Gunslinger Girl, Le Chevalier d’Eon, Busô Renkin, The Book of Bantorra, Kurenai, Tokyo Demon Campus S1, Blue Dragon, Ah! My Goddess et Elfen Lied en VOSTFR.

Liste complète des animes en streaming légal et gratuit sur Manga.Tv !

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest