BATMAN ARKHAM ORIGINS – Quand le chauve ne souris pas.

cover-batman-arkham-origins-playstation-3-cover-manga.TvTroisième volet de la trilogie Arkham mettant en scène le Chevalier Noir, Origins est aussi une préquelle aux événements narrés dans les 2 premiers opus. On y incarne un Bruce Wayne plus jeune, parcourant les rues sordides de Gotham sous le masque de l’homme chauve-souris depuis seulement deux ans. Malgré tout, celà a suffit à notre héros pour se faire quelques ennemis. Black Mask, le vilain attitré de cet épisode, a mis à pris la tête de notre Justicier et a dépêché huit assassins en cette veille de Noël pour ramener la tête du Batman. La nuit sera longue.

 

 

 

 

 

warner-screen-dark-batman-arkham-origins-playstation-3-manga.tv

Winter is coming !


warner-screen-gotham-city-batman-arkham-origins-playstation-3-manga.tv
C’est donc dans une Gotham City sous la neige que le Chevalier Noir devra échapper à ces tueurs plus ou moins connus. Killer Croc, Deathstroke, Firefly, Copperhead, Deadshot, Bane, Lady Shiva et l’Electrocuteur. Autant d’occasions de croiser le fer pour comprendre le fin mot de l’histoire.

Et à cette occasion, le terrain de jeu s’est agrandi puisque ici c’est tout Gotham que nous aurons l’occasion d’arpenter. Ses ruelles les plus sombres mais surtout ses toits enneigés grâce au grappin. Car avec cet opus, le fan de la saga ne sera pas désorienté. Arkham Origins reprends exactement les mêmes mécaniques que ses aînés. Une recette qui a fait ses preuves depuis 2009 mais qui aurait mérité quelques améliorations.

warner-screen-combat-epique-batman-arkham-origins-playstation-3-manga.tv

Un manque d’originalité…


warner-screen-sans-pitie-feroce-batman-arkham-origins-playstation-3-manga.tv
Car c’est un peu le problème de cet épisode, il n’a rien d’original. Le système de combat n’a pas évolué d’un iota. On frappe toujours les adversaires avec la touche carré/X, on exécute les parades avec triangle/Y, etc. Le bestiaire non plus n’a pas changé. On trouve les troufions de base, les troufions armés, les troufions en armure. Et même les grosses brutes quasi-indestructibles (équivalent des infectés au Titan des épisodes précédents). On déplorera même quelques bugs de collision et les mêmes problèmes de caméra.
On retrouve également les scènes de furtivité, les mystères d’Enigma, la multitude de quêtes secondaires, de secrets à découvrir et de boss.
Ces combats sont d’ailleurs assez simples. Sans spoiler, un des premiers dans l’aventure consiste en une succession de QTE. Il suffit juste d’être patient. Très bien mis en scène, l’action donne des frissons, mais niveau plaisir de jeu on repassera.

warner-screen-precision-explosion-batman-arkham-origins-playstation-3-manga.tv

au service d’un gameplay en béton


warner-screen-ninja-vs-batman-batman-arkham-origins-playstation-3-manga.tv
Il y a malgré tout quelques ajouts intéressants. Je pense par exemple aux enquêtes où grâce à la vision de détective, Batman peut reconstituer des scènes de crime en récoltant des indices. Pas très compliquées puisque le joueur est tenu par la main, mais on retrouve là ce qui fait un des charmes du meilleur détective du monde.
On notera également l’apparition des crimes. De temps en temps une annonce radio indiquera qu’un crime a lieu dans les environs. Libre à vous d’y aller ou non. Il ne s’agit ni plus ni moins que de scènes de baston avec une grosse quantité d’ennemis. Le gros avantage d’y participer est que cela gonflera votre jauge d’expérience.
Car qui dit Batman, dit gadgets ultra cools. Et si vous les gagnerez au fur et à mesure que l’histoire avance, les compétences, elles, ne se débloqueront qu’en fonction de l’expérience engrangée. Celle-ci augmente avec les combats menés, les infiltrations réussies et les missions accomplies. Il existe plusieurs rangs, comme dans un beat´em all. Si vous menez un combat sans prendre un seul coup et en variant les techniques, vous ressortirez avec un rang S, si vous vous plantez, vous écoperez d’un C ou pire. Classique encore une fois mais appréciable. On regarde son score et on se motive pour faire mieux la prochaine fois. Cependant en faisant quelques combats, on se retrouve assez rapidement avec sa barre de vie boostée à fond, ça simplifie grandement pour la suite et le jeu n’est vraiment pas difficile.

J’ai peut être été un peu acerbe en écrivant ces lignes, mais ne vous méprenez pas, j’adore Batman Arkham Origins. C’est un bon jeu, un très bon jeu même. A mon sens il mériterait un bon 4/5, voire même un 4,5/5. Mais ce serait fausser la note. Les développeurs ont fait le choix de la sécurité, comptant sur une recette qui a fait ses preuves et je trouve ça dommage. Je suis un fan inconditionnel du Chevalier Noir, j’adore la série des Batman Arkham mais lorsque je joue à Origins, j’ai la désagréable impression de déjà vu. Un joueur novice de la saga adorera mais on lui conseillera plutôt Arkham City le second et meilleur épisode de la série. Un habitué sera peut être moins tolérant. Tant pis, on a toujours une bonne aventure de l’homme chauve-souris à se mettre sous la dent en attendant de voir ce que les prochaines années auront à nous offrir.

Wooshie

 

Bento Halloween

 

En manque d’idée pour vos bentos Halloween ? Voici quelques créations pour alimenter vos créations ! A déguster avant qu’on vous déguste vous !

 

 

 

 

Galerie d’images :

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

Une chauve-souris psychologue en mission ?

Les éditeurs de manga se mettent à éditer Batman ?

Que nenni, dans les mois prochains de gros titres vont faire leurs apparitions à commencer par une étrange histoire de chauve souris signé par un des virtuoses des thrillers et de la psychologie humaine : Naoki Urasawa.

Chauve-souris

L’auteur à succès de Monster, Pluto, 20th Century Boys, Naoki Urasawa accompagné par Takashi Nagasaki nous reviennent chez Pika Editions en mars 2012 avec Billy Bat, sa dernière œuvre en date. Les deux premiers volumes sortiront en même temps pour nôtre plus grand bonheur.

L’histoire :
En 1949, Kevin Yamagata, dessinateur américain né de parents japonais, connaît un succès formidable avec sa bande dessinée Billy Bat mettant en scène une chauve-souris dans diverses aventures.
Lorsqu’il apprend de façon fortuite qu’un personnage identique au sien existe aussi au Japon, il décide de se rendre à Tokyo pour rencontrer le dessinateur dans le but de s’excuser de lui avoir inconsciemment « volé » le personnage.
Une fois sur place, il est rapidement happé dans une spirale d’événements étranges qui tous le ramènent invariablement à la chauve-souris et à ses origines mystérieuses !

Psychologue

Du coté de chez Ki-oon, le 10 novembre sort un thriller psychologique entre passé, amnésie et manipulation : Conductor. Avec un dessin plutôt fin et sensible, les auteurs – Manabu KAMINAGA et Nokiya nous plongent dans les méandres cauchemardesque de son héroïne.
A noter que la série contient 4 tomes.

L’histoire :
Jeune flûtiste de talent, Naomi est perturbée par un cauchemar récurrent : un inconnu vêtu de noir qui tient un  crâne entre ses mains la précipite dans les ténèbres. Elle finit  par consulter un psychanalyste pour comprendre la raison de  ces rêves inquiétants.
C’est alors que la police fait une macabre découverte dans l’appartement voisin du sien : un corps sans tête, momifié. Y  aurait-il un lien avec ses cauchemars ? Un passé oublié semble revenir hanter la jeune fille…

Mission

Toujours chez Ki-oon, une saga culte de Square Enix, Front Mission, sera publié à partir du 26 janvier 2012.

L’univers de la guerre est décrit sans concession dans ce manga coup de point et percutant.

Bien plus qu’une simple adaptation de la série de jeux vidéo, Front Mission Dog Live & Dog Style, ce manga décrit l’univers de la guerre telle qu’elle est vraiment à hauteur d’un soldat d’élite : brutale et sans concession.

Scénarisé par Yasuo Otagaki, auteur du complexe et fascinant Moonlight Mile et dessiné par C.H.Line, ce manga coup de poing fera surement l’effet d’une bombe dans votre collection.

L’histoire :

Deux superpuissances se disputent l’île d’Huffman, dans l’océan Pacifique. Un cessez-le-feu fragile tient depuis vingt ans, mais la tension monte et la guerre est sur le point de reprendre. Quand le journaliste Akira Matsuda rejoint l’équipe de télévision japonaise qui couvre le conflit, ni lui ni ses collègues ne se doutent de ce qui les attend…