Grand Theft Auto V – ça braque où ça casse !

GTA-v-cover-manga.tv_1280x800GTA 4, sorti en 2008, avait lancé la saga phare du studio écossais Rockstar sur les consoles « next-gen ». Depuis, les développeurs se sont fait la main sur des titres tels que l’excellent Red Dead Redemption ou le très bon Max Payne 3. C’est donc après 5 ans d’attente, des teasers à nous faire baver et une campagne de pub digne d’une superproduction hollywoodienne que sort GTA 5.
Attendu par les fans de pied ferme, ce GTA n’a pas le droit à l’erreur. Alors, que nous vaut ce nouvel opus? Analyse et mauvaise foi vous attendent à travers les lignes ci-dessous.

On ne va pas faire durer le suspens inutilement. À l’heure où vous lirez ces lignes, des centaines de tests auront fait leur apparition sur la toile. GTA V est une bombe.

L’aventure nous renvoie dans la ville bien connue des fans de GTA San Andreas sorti en 2004. Exit donc Liberty City, le New York virtuel du 4ème opus et place à Los Santos l’équivalent de Los Angeles.
Exit également Niko Bellic puisque ce nouvel épisode nous permets d’incarner non pas un mais trois héros différents ayant chacun leur propre pouvoir.

GTA-V-franlin-micheal-trevor-manga.tv

A trois c’est mieux !

GTA-v-michael-with-money-rockstargame-manga.tv_1280x800Michael est un ancien braqueur de banque aujourd’hui à la retraite suite à un accord avec le FIB, l’équivalent dans GTA du FBI. Mari trompé par sa femme, père de deux ados insupportables, il sera malgré tout près à faire n’importe quoi pour sa famille. Michael est un pauvre type mais s’avèrera être de plus en plus attachant au fur et à mesure de l’histoire. Il a la capacité de ralentir le temps afin de mieux viser pendant les gunfights. Un bullet-time directement issue de la saga Max Payne.
GTA-v-franklin-with-glock-rockstargame-manga.Tv1280x800Franklin est le plus jeune de la bande, ancien gangsta, il vend des voitures avant de les voler pour son patron peu scrupuleux. Sa rencontre avec Michael changera tout. Bien que le benjamin, Franklin est cependant le plus mature des trois. Il est aussi le meilleur pilote. Tout comme Michael, il peut ralentir le temps mais uniquement lorsqu’il conduit.
GTA-v-trevor-with-van-manga.Tv_1280x800Trevor quant à lui est bien le plus dingue de tous les personnages. Colérique, psychopathe, imprévisible, violent, vulgaire et j’en passe. Il vit dans une vieille baraque en plein désert, roule dans un pick-up boueux insulte à tout va. Bref, vous l’avez compris, on l’adore. En pressant les deux sticks en même temps, Trevor rentre en transe. Un mode berserk qui augmentera les coups infligés et réduira les dégâts reçus.
On regrettera cependant que les pouvoirs ne soient pas plus utiles car à part le bullet-time de Franklin qui aidera grandement à s’en sortir lors d’une course poursuite, ceux des autres ne sont pas franchement nécessaires et l’on peut parfaitement finir le jeu sans en avoir recours.

Le fait d’avoir trois personnages jouables est donc la grosse nouveauté de ce nouveau GTA. Le gameplay reste sensiblement le même que celui de son prédécesseur à quelques différences près. Mais rassurez-vous, un petit tutoriel mettant en scène un braquage de banque vous permettra de prendre la bête en main assez rapidement. On apprendra ainsi à tirer ou conduire avec les gâchettes, se mettre à couvert et bien entendu à switcher entre les personnages en appuyant sur la croix directionnelle de la manette. S’engage alors un effet de transition qui envoie du lourd: la caméra dézoom pour afficher une carte vue du dessus avec un effet de ralenti avant de revenir sur le personnage choisi. Classe bien qu’un peu long (environ une vingtaine de secondes).
Chaque personnage vivant sa vie de son côté, il ne sera pas rare de les retrouver aux quatre coins de la map, vacant à leurs occupations, ce qui pour certains (Trevor…) consistera à décuver en slip dans une ruelle ou s’apprêtant à balancer un biker du haut d’un pont.

GTA-V-voiture-et-explosion-manga.tv

Une progression à l’ancienne…

Mais jouer trois personnages à la fois, ça n’est pas trop? Ne risque-t-on pas d’en incarner qu’un seul?
Et bien non car chaque protagoniste à sa propre histoire, ses propres missions ce qui oblige à alterner régulièrement. On notera à ce titre l’excellente qualité de la bande son et des doublages. De temps en temps, une mission impliquera de jouer avec les trois. Je pense notamment aux braquages mis en avant pendant les campagnes de pub. Au final peu nombreux (pas plus de 4 ou 5), ils ont le mérite d’être très bien mis en scène, chaque mission de braquage nécessitant de faire deux ou trois missions de préparatifs avant de se lancer dans le grand bain. Chaque personnage aura son propre rôle, l’un devra conduire tandis que l’autre sera le soutien aérien et le dernier canardera les vagues d’ennemis en approche. Une simple pression sur ma croix permettra de changer pour l’un ou l’autre des personnages. Un regret cependant, les missions sont de ce fait très scénarisées et on nous indiquera le plus souvent à quel moment switcher. On regrettera également la difficulté peu élevée de ces missions.

GTA-V-conduite-mustang-manga.tvD’ailleurs dans son ensemble, le jeu n’est pas très difficile. Et c’est bien là un des seuls reproches que l’on peut faire au titre. En effet, les missions ne sont pas franchement compliquées et il vous suffit la plupart du temps de bien suivre les indications afin de mener une mission sans encombres. Attention cependant aux anglophobes, les voix sont en anglais et beaucoup de dialogues se font lors des phases de pilotage. Pas évident de regarder la route et de lire les sous-titres en même temps. La difficulté viendra donc plus de la maniabilité des véhicules qu’ autre chose. Les voitures ont la fâcheuse tendance à jouer les savonnettes sur la route ce qui pourra en agacer plus d’un, surtout au début du jeu quand les compétences ne seront pas boostées.

 

GTA-V-bar-trevor-manga.tv

… mais qui apporte son lot de nouveautés

GTA-V-helicopter-manga.tvCar une des autres nouveautés de cette nouvelle itération c’est bien ce système de compétences. Comme dans un jeu de rôle, chaque personnage possède ses propres barres de force, de conduite, de pilotage (pour les avions et les hélicoptères), de tir et bien d’autres. Pour les faire augmenter, rien de plus simple puisqu’il suffit de pratiquer une activité en accord avec la compétence. Par exemple pour augmenter la barre d’apnée, il suffit de nager sous l’eau ou bien pour la barre d’endurance, il suffira de faire courir votre personnage.

Et mieux vaut avoir de bonne jambes pour parcourir la map d’un bout à l’autre. En effet, la ville de Los Santos elle-même ne représente que 20% de la taille globale de la carte, tout le reste est composé de déserts, de forêts, de lacs et de montagnes qui s’étendent à perte de vue. La carte est immense et incroyablement modélisée. Partout autour de vous, vous trouverez de la vie. Ici des gens qui discutent, là des animaux qui jouent, ou bien encore un nuage d’oiseaux qui s’envole à l’approche du joueur. On ne s’ennuie pas une minute et très régulièrement on ne prendra la manette que pour se balader, bien souvent hors des sentiers battus.

De ce fait, outre les véhicules terrestres et maritimes instaurés dans le quatrième épisode, GTA V nous propose enfin de prendre les commandes de véhicules aériens. Hélicoptères et avions sont désormais pilotables pour notre plus grand bonheur. Un peu délicat tant que la compétence pilotage n’est pas assez élevée mais une fois la prise en main faite, c’est un vrai bonheur. On survole toute la carte en zigzaguant entre les montagnes ou en essayant de passer sous les 50 ponts disséminés sur la carte.
Certaines missions mettent en scène ces appareils à la manière d’un blockbuster américain. Un exemple parmi tant d’autres, cette mission où il faudra échapper à des hordes d’ennemi à bord d’un Boeing. Je n’en dis pas plus mais on frôle ici le grand n’importe quoi et on adore. GTA conserve une grande dose d’humour.
Et pour les plus flemmards d’entre vous qui ne voudraient pas perdre leur temps à atterrir, sachez qu’il est dorénavant possible de sauter en parachute, bien plus fun! Quelques missions de parachutage seront même accessible à un moment donné.

Dans le même genre, GTA V propose une multitudes de choses à faire. Entre les missions principales qui vous prendrons une bonne vingtaine d’heures, les missions annexes et les mini-jeux, comptez au moins 50 heures pour finir le jeu à 100%. Il vous sera ainsi possible de jouer au golf, au tennis, participer à du triathlon ou bien encore à des courses de voitures. Vous ne trouverez pas le temps de vous ennuyer.
On note aussi le retour des tatoueurs et des salons de coiffure. Bien entendu il sera toujours possible d’acheter des vêtements afin de varier son look. A ce titre, les développeurs ont voulu que chaque personnage soit fidèle à lui-même. Par exemple, Franklin le gangsta portera souvent des baggys et des t-shirts jusqu’aux genoux. Michael sera abonné aux costards et aux polos élégants tandis que Trevor arborera les jeans délavés et chemises de bûcheron. C’est la même chose pour les barbes et les coupes de cheveux. Pas question pour Michael de porter des dreadlocks ou Trevor une coupe afro.

gta_V_online_manga.tv_rockstargame_1280x800

A seize, c’est encore mieux

Et si malgré tout ça vous ne trouvez pas votre bonheur, il reste le online. Malgré un lancement chaotique, le mode multijoueur propose une expérience incroyable. Vous commencez par créer votre avatar (qui est disponible dans le solo à travers la roue de sélection des personnages) en choisissant l’apparence de vos grand parents et de vos parents pour influencer votre physique. Cela peut paraître un peu déroutant au début de ne pas choisir directement son apparence mais du coup on se retrouve avec des personnages plus variés. Une fois votre choix fait, vous définissez une journée type afin d’attribuer les points de compétence (par exemple le travail illégal montera votre compétence de tir).
Lorsque votre personnage est prêt, vous pouvez lancer la partie. Après une longue introduction et vous rencontrez Lamar, l’un des amis de Franklin qui  vous expliquera les mécaniques du mode multi. L’histoire du online se déroule quelque temps avant celle du solo afin d’éviter quelques spoils.
Vous êtes sur la carte du monde avec 15 autres joueurs. Vous pouvez vous balader tout simplement, rencontrer vos autres partenaires, faire des alliances pour braquer un marchand ou bien au contraire décider d’exterminer tous les joueurs à votre portée. Ou bien vous pouvez choisir de jouer des missions disséminées aux quatre coins de la map sur des serveurs mondiaux. Il vous est même possible de monter votre crew avec des amis et d’aborder fièrement vos couleurs.
Le online de GTA V est une grande richesse et mériterait un test à lui seul.

Après 5 ans d’attente, on peut dire que Rockstar a mis le paquet pour le nouvel épisode de sa série phare. Des dizaines d’heures de jeu, un solo incroyable, un multi prenant, pas besoin d’en rajouter. Si vous lisez encore ces lignes c’est que vous n’êtes pas sur GTA V. Alors fermez votre ordinateur, prenez la manette et profitez.

Wooshie

Authored by: Wooshie

Boulet, mais surtout gamer depuis ma plus tendre enfance, j'ai été élevé à coup de claviers et de manettes. Du STR à l'ancienne (raaaah Dune 2) jusqu'aux derniers shooters AAA en passant par les monstres du MEUPORG, je touche à tous les styles sans honte et sans vergogne et vous livre mes impressions pour votre plus grand plaisir. Ah et j'aime martyriser Ichi. C'est fun et gratuit. Enjoy !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *