Jour 9 – Arashiyama – Gion – Le Temps

Le temps est toujours précieux, parfois compté.

Il permet de mesurer les événements et de les planifier. Mais le temps à ses imprévus, ces accès de folie.

Un trajet en bus qui est initialement mesuré en 1 heure de temps, peut bien faire 1h30 au final, même si les japonais sont très pointilleux sur l’horaire, la circulation et les accidents peuvent faire perdre du temps, autant pour lui, que pour les voyageurs.

voyage-japon-vu-de-la-terre-Kyoto-Arashiyama-Gion-Matsuri-ichi-manga.tv (2)

Pourtant la finalité est d’arriver sans encombre au Tenryû-ji, un haut lieu de culture zen. avec son jardin zen en pierre surplombant tout le bâtiment.

voyage-japon-vu-de-la-terre-Kyoto-Arashiyama-Gion-Matsuri-ichi-manga.tv (3)

Bref, tout y est pour que l’espace d’un instant le temps se fige.

Il peut aussi fixer un sentiment d’éternité, comme lorsqu’on traverse une bambouseraie, avec ces bambous hauts comme plusieurs pommes.

voyage-japon-vu-de-la-terre-Kyoto-Arashiyama-Gion-Matsuri-ichi-manga.tv (11)

Il n’en faut pas plus pour comprendre que le temps a joué un rôle énorme pour donner vie à ce lieu unique. Même si la petitesse de l’endroit peut décevoir, la lumière et les bambous laissent une impression d’univers parallèle où le temps s’écoule lentement.

voyage-japon-vu-de-la-terre-Kyoto-Arashiyama-Gion-Matsuri-ichi-manga.tv (12)

Une pause en admirant les montagnes et la rivière n’est que fortement conseillée. Le temps de laisser divaguer sa pensée.

voyage-japon-vu-de-la-terre-Kyoto-Arashiyama-Gion-Matsuri-ichi-manga.tv (0)

Mais dans un voyage où tout est chronométré (ou presque), le temps joue des tours et ne permet pas d’apprécier à sa juste valeur les lieux, c’est donc avec un sentiment d’inachevé qu’il faut pousser à la visite suivante : Gion et le Kyozumi-Dera.

voyage-japon-vu-de-la-terre-Kyoto-Arashiyama-Gion-Matsuri-ichi-manga.tv (14)

En effet, au Japon, la plupart des monuments ferment à 17h. Ce qui laisse le temps de se reposer et de repartir en soirée, mais cela peut être fâcheux quand l’imprévu se mêle.

Car le lieu, étant très prisé par les touristes et les japonais, est un symbole de Kyoto.

voyage-japon-vu-de-la-terre-Kyoto-Arashiyama-Gion-Matsuri-ichi-manga.tv (15)

Le temple domine la ville et sa source d’eau est un lieu de fantasme limite sectaire. L’eau qui s’écoule et qui est ensuite bue par les gens peut faire trouver l’amour ou bien un travail.

voyage-japon-vu-de-la-terre-Kyoto-Arashiyama-Gion-Matsuri-ichi-manga.tv (18)

Mais le plus intéressant est de prendre le temps de contempler la vue sur un Kyoto disparate, tantôt historique, tantôt actuel.

Marcher dans les rues typiques japonaises de Gion et croiser des filles en Yukata est le parfait exemple du caractère iconoclaste de cette ville où le temps est resté immuable.

voyage-japon-vu-de-la-terre-Kyoto-Arashiyama-Gion-Matsuri-ichi-manga.tv (22)

Le Gion Matsuri se rapproche, le temps s’accélère, la frénésie de la foule s’intensifie, les lumières,  le son… Pause…

voyage-japon-vu-de-la-terre-Kyoto-Arashiyama-Gion-Matsuri-ichi-manga.tv (28)

Prenons le temps de souffler et de se reposer.

Le lendemain sera festif.

voyage-japon-vu-de-la-terre-Kyoto-Arashiyama-Gion-Matsuri-ichi-manga.tv (26)

Authored by: ichi

Casse cou du monde moderne, véritable touche à tout et blagueur impénitent. Co-Fondateur de Manga.tv et dévoreur de manga pendant son temps libre - Quand il en a-.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *