Des mangas à 1€ : Les 48H BD les 7 et 8 avril

Les temps sont dur et nous sommes tous pareil: « vouloir plus et dépenser moins ». Sachez que ça va être possible avec deux mangas les 7 et 8 avril à l’occasion des 48h BD. Votre bibliothèque et votre porte-monnaie sont d’ores et déjà très heureux de cette nouvelle!  1€, c’est la somme que vous devrez débourser et mieux encore, cet euro sera consacré à la promotion du genre dans des écoles ou des hopitaux.

Les 48h BD c’est une opération spéciale qui va avoir lieu dans près de 1 500 librairies. L’événement, créé en 2013 rassemble cette année douze éditeurs tout genre confondu: bande dessinée, comics et manga. L’objectif de ces deux jours c’est d’aider à mettre en lumière la diversité des ouvrages à travers un événement populaire tout en faisant mieux connaître le 9e art. Quinze grandes librairies indépendantes mettront quant à elle, un dispositif en place  visant à sortir les ouvrages concernés par l’opération des rayons dédiés à la bande dessinée, au comics et au manga pour les délocaliser dans d’autres zones du magasin correspondants à chaque genre : histoire, sciences humaines, littératures fantastiques, etc.

Le manga ne sera plus cantonné seulement au rayon manga pendant deux jours

C’est d’autant plus intéressant puisque cet achat sera pour la bonne cause, l’intégralité des sommes récoltées par la vente de ces albums sera utilisée pour permettre d’offrir 50 000 bandes dessinées, comics et mangas à des établissements scolaires et à des hôpitaux.

Deux mangas figurent parmi la liste des ouvrages concernés par l’opération: BLACK CLOVER et LEVIUS
Deux mangas qu’on vous a conseillé mille fois dans le podcast manga: la 5e de Couv’
Deux mangas que vous allez devoir lire.
Deux mangas que vous allez vous procurer les 7 et 8 avril.

La liste des autres BDs et Comics sont sur le site des 48h BD (La liste des librairies participantes également! ^^ )

Pour en savoir plus sur Black Clover (KAZE), cliquez sur l’image: 

Pour en savoir plus sur Levius(Kana), cliquez sur l’image:

Le manga et la semaine de la francophonie, jour 05

À l’occasion de la semaine de la francophonie, nous avons décidé de nous arrêter sur des mangas ou des actions francophones qui ont marqué d’une façon ou d’une autre nos lectures. Ainsi, chaque jour du 18 au 26 mars, vous découvrirez une publication. En voici une qui sort de l’ordinaire et des sentiers battus, CITY HALL

 

City Hall – La maturité

City Hall, un manga, qui quelque part, symbolise un certain début de maturité du genre en France. Il a d’abord réussi à se faire un nom à part entière, et ses auteurs, Remi Guerin et Guillaume Lapeyre,  sont même désormais considéré par beaucoup comme incontournable, au point qu’autour d’eux une véritable communauté de fans s’est formé.
Il est vrai que transformer, dans un univers steampunk, de grands noms du 20e siècle comme Arthur Conan Doyle ou Jules Verne en personnage de manga au cœur d’un complot et d’une enquête aux twists surprenants était un véritable défi. En résulte une aventure haletante, pleine d’humour et de culture faisant de ce titre une œuvre incontournable pour quiconque s’intéresserait un tant soit peu à la production francophone ou européenne.
Cette histoire où tout ce qui est écrit sur du papier peut prendre vie s’est étalée sur sept tomes et a même donné naissance à un livre de jeu de rôle. 

Ils ont enchaîné sur une nouvelle série en 2016, en s’entourant de Sylvain Dos Santos et d’Alexandre Desmassias, Booksterz, et cette fois-ci, ce ne sont pas les auteurs en première ligne, mais les personnages des contes célèbres ! (Kana éditions, 2 tomes disponible)

 

Retrouvez nos autres focus de la semaine de la Francophonie:

Le pionnier, NOMAD

Le mythologique, SAVE ME PYTHIE

Le découvreur, TREMPLIN KI-OON

Le Pilier, DREAMLAND

Le manga et la semaine de la francophonie, jour 04

dreamland-reno-lemaire-cover-manga-tv-anime-streaming-legal-gratuit

À l’occasion de la semaine de la francophonie, nous avons décidé de nous arrêter sur des mangas ou des actions francophones qui ont marqué d’une façon ou d’une autre nos lectures. Ainsi, chaque jour du 18 au 26 mars, vous découvrirez une publication ou une action et pour ce quatrième jour, présentons l’un des piliers du genre : Dreamland de Reno Lemaire. 

Dreamland, c’est l’histoire de Terrence Meyer un Montpelliérain bien franchouillard à la recherche de sa défunte mère qu’il pense trouver à Edenia, le mystérieux royaume des âmes ! Scénarisé et dessiné par Reno Lemaire, l’auteur fut un des premiers mangakas français à rencontrer le succès auprès d’un public toujours plus nombreux au fil des ans…

Le manga est un pur shonen nekketsu qui ravira les amateurs du genre : combat, pouvoir, humour, aventure, tous les ingrédients sont présents et font de Dreamland un indispensable à votre bibliothèque ! Et si vous n’avez toujours pas commencé la série, les premiers volumes ont été réédités en 2013 à l’occasion de l’exportation de la licence en Allemagne. Ce qui a permis à Reno de retravailler certaines planches et d’offrir un vrai coup de fraîcheur à son titre.

dreamland-reno-lemaire-16-tomes-manga-tv-anime-streaming-legal-gratuit

Après 11 ans et 16 tomes (le tome 17 sortira en juin 2017), Dreamland est toujours en cours de publication et l’auteur garde toujours le secret sur le nombre de volumes prévus, prétextant la peur d’annoncer un chiffre qui peut encore changer, bien que la fin soit déjà écrite. Notons également une petite spécificité, tous les 5 tomes, Reno écrit un volume délirant/What The Fuck  avec des histoires qui s’écartent de l’arc principal, mais qui nous permettent d’en apprendre plus sur tout l’univers des songes et de sa population.

L’une des raisons du succès de Dreamland, en plus de la qualité de l’histoire, c’est sa présence sur les réseaux sociaux avec une communauté de fan de près de 30 000 personnes sur Facebook, 4 000 sur Twitter et une récente entrée sur Twitch avec 500 followers. L’auteur est proche de ses fans et ils le lui rendent bien. La boutique de goodies inspirés des héros de la série en est la preuve. Les fans n’hésitent pas à soutenir l’auteur en acquérant toutes sortes de produits dérivés, du jeu de tarot au classique mug, vous trouverez assurément votre bonheur ! 2017, c’est aussi l’année de la sortie d’un jeu de plateau Dreamland créé par la société Yoka by Tsume derrière qui l’on retrouve ceux qui avait signé une magnifique figurine en édition limitée.

dreamland-reno-lemaire-mug-manga-tv-anime-streaming-legal-gratuit

Enfin, la série ne s’arrête pas à une communauté Européenne puisqu’elle est aussi « scantradé » outre-atlantique et dans le monde, à défaut d’avoir pu trouver un éditeur pour publier Dreamland a minima dans la langue de Shakespeare!

Retrouvez nos autres focus de la semaine de la Francophonie:

Le pionnier, NOMAD

Le mythologique, SAVE ME PYTHIE

Le découvreur, TREMPLIN KI-OON

 

Le manga et la semaine de la francophonie, jour 03

À l’occasion de la semaine de la francophonie, nous avons décidé de nous arrêter sur des mangas ou des actions francophones qui ont marqué d’une façon ou d’une autre nos lectures. Ainsi, chaque jour du 18 au 26 mars, vous découvrirez une publication ou une action et pour ce troisième jour, faisons de la place à l’avenir avec le tremplin Ki-oon. 

Un concours mis en place par l’éditeur Ki-oon pour lui permettre de découvrir les perles rares en France ou ailleurs dans le monde francophone. Son directeur éditorial, Ahmed Agne, nous confiait avoir reçu des projets du monde entier et même si la France reste le fournisseur officiel d’auteur de manga dans la langue de molière, de plus en plus de projet vienne d’Afrique par exemple, et à n’en pas douter les perles rares des prochaines années ne seront pas forcément venu de l’hexagone. D’autant plus que l’an dernier, la gagnante du tremplin, Yami Shin, était originaire de Suisse. Et si ce n’était qu’un début ?

Apres une heure d’une table ronde sur l’état du marché du manga en France que l’on vous propose notamment de retrouver en vidéo, nous avons pu découvrir qui a remporté ce tremplin.

Cette année, c’est le dénommé Vinhnyu qui remporte les 5 000€ promis au gagnant, et nous espérons qu’il arrivera très vite avec un projet séduisant tant les 20 planches délivrées pour ce concours nous avaient convaincu avec cette histoire intitulée Chez un Orc

http://www.tremplinmangaki-oon.com/

Ki-oon sortira  le premier titre de Yami Shin en juin prochain, une promesse poétique dans un monde post-apocalyptique pour Green Mechanic

 

 

En attendant coté francophone, l’éditeur nous proposait Outlaw Players l’an dernier en signant une bande-annonce détonante, réalisée au Japon par le célèbre studio GONZO et qui réussit déjà à convaincre près de 10 000 lecteurs.

Retrouvez nos autres focus de la semaine de la Francophonie:

Le pionnier, NOMAD

Le mythologique, SAVE ME PYTHIE

Le leader, DREAMLAND

Le manga et la semaine de la francophonie, jour 02

À l’occasion de la semaine de la francophonie, nous avons décidé de nous arrêter sur des mangas ou des actions francophones qui ont marqué d’une façon ou d’une autre nos lectures. Ainsi, chaque jour du 18 au 26 mars, vous découvrirez une publication et pour ce deuxième jour, faisons de la place à la différence et à l’humour avec Save Me Pythie.

Retrouvez nos autres focus de la semaine de la Francophonie:

Le pionnier, NOMAD

Le pilier, DREAMLAND

Le découvreur, TREMPLIN KI-OON


Save Me Pythie – Quand le manga troque la sauce soja par le tzatziki !

 

Entièrement conçu par la pétillante Elsa Brandt et édité par Kana, ce manga totalement enlevé contient juste ce qu’il faut d’humour et de rebondissements pour convaincre même les plus réticents.
save-me-pythie-3-brants--manga-tv-streaming-anime-online-legal-gratuitQuand une jeune prêtresse refuse -de façon un peu musclée- les avances d’Apollon, ce dernier, un véritable macho vachard, la transforme en aimant à malchance. Fatalement, cela attirera aussi un compagnon, Xanthe, lui-même maudit par la déesse Héra. En cinq minutes d’abord et en cinq volumes au total, ce duo de poissards nous entraîne dans une relecture délicieusement délirante des mythes grecs, tombant tour à tour sur des alliés puissants ou des adversaires barrés. Autoproclamée première fan de Rumiko Takahashi (Urusei yatsura, Ranma ½), on retrouve tout cet amour dans le trait dynamique et dans les situations improbables et hautement comiques imaginées par l’auteure. Un délicieux résultat en forme de khoriatiki et une très agréable façon de redécouvrir la mythologie. Car c’est aussi ça le manga francophone : une manière d’attaquer et de s’emparer d’autres thématiques avec une vision plus occidentale, ce qui d’une manière ou d’une autre ne peut que nous parler plus facilement.
Découvrez dès maintenant les premieres pages de Save Me Pyhtie et laissez vous convaincre

Notez aussi que l’éditeur a même permis un coffret contenant une peluche de la mascotte de la série et des fans evidemment! 

Retrouvez nos autres focus de la semaine de la Francophonie:

Le pionnier, NOMAD

Le Pilier, DREAMLAND

Le découvreur, TREMPLIN KI-OON

Le manga et la semaine de la Francophonie, Jour 01

À l’occasion de la semaine de la francophonie, nous avons décidé de nous arrêter sur des mangas ou des actions francophones qui ont marqué d’une façon ou d’une autre nos lectures. Ainsi, chaque jour du 18 au 26 mars, vous découvrirez une publication. Et pour commencer, rien de mieux que l’un des pionniers du genre, NOMAD

Retrouver ici le premier focus sur Save Me Pythie, l’humour et la mythologie en manga et on se retrouve demain pour la suite des mangas à découvrir pour cette semaine de la francophonie.

NOMAD –
Le Pionnier

 

Avant de devenir les auteurs du best-seller Sillage, Jean-David Morvan et Philippe Buchetaccompagné au dessin par Sylvain Savoia, publiaient en 1994 Nomad chez Glénat. Un récit d’anticipation où le héros, Arrouan, surnommé le « Nomad », a la capacité d’entrer dans la mémoire des ordinateurs les plus sophistiqués. Un pouvoir convoité dans un monde où la technologie est omniprésente. Manipulé par les services secrets américains, Arrouan deviendra une arme redoutable. Jusqu’à accomplir son propre destin…

Très moderne par son graphisme et ses thématiques, cette série doit beaucoup aux œuvres japonaises de Katsuhiro OTOMO ou de Masamune SHIROW, préfigurant l’arrivée dans le milieu des années 1990 d’une nouvelle génération d’auteurs inspirés par la BD nippone. Peut-on dès lors considérer Nomad comme le premier « manga français » ?
L’éditeur, Glénat, avait pour sa part appuyé la parenté en publiant la série dans un format vertical cartonné similaire aux premières éditions couleur d’Akira. Ce « format Akira » accueillera d’ailleurs plus tard d’autres œuvres du même tonneau parmi lesquelles HK de Morvan et Kévin Hérault – dont se revendiquera Bastien Vivès, auteur d’un certain Lastman… Tout est lié.

 

Ré-édité en 2013, vous pouvez découvrir les premières pages de Nomad sur le site de l’éditeur.

Plus d’info technique ici

 

Rendez vous ici, pour le second focus, consacré à l’humour et la variété dans le manga français  et à demain pour la suite des mangas à découvrir pour cette semaine de la francophonie.

Interview/rencontre avec Orelsan – « Doubler Saitama (One Punch Man), c’est une sorte de rêve »

Rencontre avec Orelsan - "Doubler Saitama (One Punch Man), c'est une sorte de rêve"

A l’occasion des enregistrements des voix pour la version française de One Punch Man, nous avons pu rencontré Orelsan qui prête sa voix au personnage principal : Saitama.

Cette version française sera comprise dans le DVD du célèbre héros au coup de poing légendaire, le 12 octobre.

Orelsan nous parle de la série One Punch Man, de sa relation avec le héros Saitama et de la maitrise des émotions dont il faut avoir lorsqu’on double un personnage tel que celui-ci.

On lui parle aussi de l’inspiration manga dans le rap français et on apprends que le groupe Kyo ne fait pas du rap… (ironie) !

Et bien sur, ces lectures du moment (Dragon Ball, Slam Dunk…) et ces envies du moments (Les gouttes de Dieu…).

Tout cela est à découvrir dans notre vidéo !

—-
Réalisation et journaliste : Flavien Appavou
Montage : Antoine Sarrazin
Manga.tv/Mediaku Août 2016

Pour quel personnage de manga utiliseriez-vous un Death Note ?

 

Dans chaque manga, il y a toujours au moins un personnage qui nous énerve, qui nous horripile, nous fait sortir de nos gonds, à défaut du récit, celui à qui l’on a envie de dire « Mais, tais-toi et quitte bien ce manga tout de suite ! »
Pire encore, les personnages « faire valoir », ceux qui ne servent à rien ou même qui combat après combat, défaite après défaite trouvent toujours un moyen de revenir hanter nos héros !

Dans la 5e de Couv’, le podcast de débat autour du manga, il était question des plus grandes et des plus belles disparitions de personnages dans nos titres favoris ! (attention spoiler inside !)

Mais comme tout le monde l’attend, voici une liste non-exhaustive des disparitions contre lesquelles nous ne nous serions pas opposés…

Sasuke Uchiwa de Naruto

Le mec s’est clairement fait beaucoup trop d’ennemis… mais d’après un sondage autour de l’équipe de rédaction, c’est le personnage le plus souvent cité à la question : « Quel personnage de manga t’énerve le plus ? »

L’amitié dans Fairy Tail

Parce que trop c’est trop…
Évidemment, ce n’est pas un personnage à proprement parler. Mais imaginons que pour une fois, la guilde de Fairy Tail puisse battre un grand ennemi sans puiser dans « La force de l’amitié »… « La force de l’amour », ça ne marche pas non plus ! (mieux vaut prévenir…)

Freezer de Dragon Ball

OK, c’est « le plus puissant de la galaxie », mais il perd à chaque fois…
Ainsi, une fois de plus ou de moins ne changera pas grand-chose. Et entre nous, il finira bien par revenir… En cyborg, c’est déjà fait, alors essayons en fantôme vaporeux ? Ou en pantin de bois ? « Attention Sangoku derrière toi ! »

Yuya Shiina de Samourai Deeper Kyo

Samurai Deeper Kyo - GIFMANIA

Parce qu’à part répéter ce qu’il se passe dans les cases elle fait quoi ? Non, clairement on peut se passer d’elle…
« Ho Kyo, voilà le véritable pouvoir de Kyo aux yeux de démons » doit être le genre de phrase qu’elle dit le plus dans le manga ! Thé, café, chichi, boisson fraîche ?

Kei Nagai d’Ajin

Le personnage principal d’Ajin est énervant non ? Agaçant aussi ? C’est le problème des anti-héros ça… Pourquoi ce camion est passé par là ?
De toutes les manières, il est question d’un personnage immortel alors on peut le tuer sans risque…

Le proviseur dans GTO

Mais uniquement pour lui rendre service ! Car toujours s’en prendre au même personnage sur autant de tomes ça va 5 minutes ! Le pauvre proviseur… sa propre disparition lui amènerait enfin quelques moments paisibles…

Eren Jaeger de l’Attaque des Titans

Oui, c’est le héros… Oui, c’est lui qui a la clé de la connaissance du monde… Oui, c’est lui qui peut tout faire ! Eren par ci, Eren par là… Mais au fond… est-il notre personnage préféré de l’Attaque des Titans ? NON !
D’autant que dans cette histoire, techniquement, il ne comprend rien à rien. On pourrait même affirmer que c’est le personnage de manga qui comprend le moins ce qui lui arrive dans l’histoire du manga !
Même Spiderman lui met la misère, c’est pour dire….

Keitaro Urashima de Love Hina

Il fait des gaffes tout le temps, il vient déranger le quotidien de cette charmante maison, donc ça va 2 minutes ! Stop Keitaro ! Elles seront bien mieux entre filles sans que tu viennes les déranger tout le temps… vraiment mieux !

Sakura des oeuvres de Clamp

Trop de naïveté tue la naïveté, trop de problèmes pour une aussi petite fille ce n’est pas possible ! Rajoutons qu’elle perd la mémoire, ou qu’elle est un clone… Bref la liste est longue, trop longue !
Cette fille a clairement trop de choses à régler, il faut agir, sa disparition lui rendrait clairement (fan) service !!!

Ce mec là!

manga lambda bataille

Celui sur le côté à droite là sur un cheval, avec une armure. Non pas lui, celui juste à côté !
Toute façon, mettons-nous d’accord… on ne sait pas qui c’est, il ne manquera à personne !

Et vous quel personnage de manga détestez vous le plus ? 

Guide du Survival en territoire manga ! 13 mangas du genre pour comprendre le phénomène !

survival manga - les titres à lire - sujet à écouter dnas le podcast saison 1 episode 2

 

Le survival manga est à la mode ne nous le cachons pas!
Est-ce un genre à part entière? Qu’est-ce qu’exactement le survival manga  ? Autant de question que ce style, ce genre et ses nouveautés posent dans le paysage mangagraphique mondiale et français.

Autant de questions que l’équipe de la 5e de Couv’ pose et dont une partie des réponses est dans le dernier podcast de manga.tv.

Profitons-en ici pour faire une petite revue des survival manga qu’il faut lire, avoir lu, ou au moins essayer !
Attention, il s’agit de manga d’horreur, donc l’hémoglobine, les meurtres et les trahisons sont au programme de chacun des titres suivant !

Le favori : Btooom!

Du grand classique, terriblement efficace, moderne et bien dessiné. A mettre entre toutes les mains (mais attention à vos grenades) !

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-btoomLe jeune Ryota Sakamoto vit confiné chez lui et passe ses journées à jouer online. Ce paisible quotidien est perturbé lorsque de mystérieux hommes en noir l’enlèvent et le transportent sur une île déserte. Le voilà contraint d’employer des bombes pour combattre d’autres participants ! Pourquoi ? Pour qui ? Ce jeu intitulé “Btooom !” présente des caractéristiques identiques à celui sur lequel Ryota passait jusque-là tout son temps !! Bombes à retardement, à fragmentation ou télécommandées, à lui de faire exploser ses adversaires pour pouvoir survivre !! Un jeu d’action sans concession !!

Série en 20 tomes – toujours en cours au Japon
Parution française : janvier 2012
Scénario et dessin : Junya Inoue
GLENAT

BTOOOM! © 2009 Junya INOUE / Shinchosha Publishing Co.

 

L’outsider: Online The comic

Le petit nouveau, peu de tomes disponibles pour le moment mais il mérite une place d’outsider car une fois n’est pas coutume nous retrouvons une héroïne et par conséquent cela impact forcément le scénario. C’est assez rare pour le signaler.

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-online-the-comic-01Mai Yashiro est une jeune fille qui mène une vie tout à fait ordinaire. Mais son existence bascule le jour où elle reçoit un mystérieux jeu vidéo dans sa boîte aux lettres. Elle va alors être obligée d’affronter en duel des adversaires de plus en plus forts ! Quand l’un des deux joueurs perd une partie, il est condamné à être mutilé ou voir un de ses proches mourir.

Série en 4 tomes – toujours en cours au Japon
Parution française : mars 2016
Scénario: Amagaeru Midori
Dessin : Kyoka Tsukasa

DELCOURT/TONKAM
© 2014 by MIDORI AMAGAERU and TSUKASA KYOKA / AKITA PUBLISHING – All rights reserved.

Le dépresseur : Alice in Borderland

Un classique, étonnant et bien construit, pour ceux qui ne sont pas obligatoirement fan du genre. En revanche c’est pas obligatoirement « le manga » pour vous remonter le moral…

 manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-alice-in-borderlandAlice, Karube et Chôta. Trois potes. Trois rêveurs. Trois garçons en décalage avec la société. Lorsqu’un feu d’artifice les projette dans un Japon parallèle, les voici contraints d’affronter des épreuves toutes plus terrifiantes les unes que les autres ! Et il faut agir vite, intelligemment, efficacement, pour gagner un instant de répit, et surtout pour rester en vie. Auront-ils le temps de percer les mystères de Borderland ?

Série en 18 tomes – toujours en cours au Japon
Parution française : juin 2013
Scénario et dessin : ASO Haro
DELCOURT

IMAWA NO KUNI NO ALICE © 2011 Haro ASO /SHOGAKUKAN

 

 

Le Décliné : Darwin’s Game

L’un des plus connu des fans du genre et un des meilleurs il faut bien le dire. Un manga qui a été adapté à partir de romans pour téléphone portable (keita denwa shousetsu) !

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-darwins-gameLa vie de Kaname Sudo bascule le jour où ces quelques mots a priori inoffensifs s’affichent sur son portable. Il a le malheur d’accepter l’invitation. Aussitôt mordu au cou par un serpent virtuel surgi de l’écran, il est désormais l’esclave d’un jeu impitoyable, le Darwin’s Game, véritable arène urbaine dans laquelle des participants interconnectés via un réseau social s’affrontent dans des duels à mort.Très vite, le lycéen doit se rendre à l’évidence : même s’il essaie de se soustraire au jeu, ses adversaires, attirés par l’appât du gain et le frisson du combat, sont prêts à tout pour le retrouver…

Série en 9 tomes – toujours en cours au Japon
Parution française : août 2014
Scénario et dessin : FLIPFLOPs
KI-OON

© 2013 FLIPFLOPs (AKITASHOTEN)

Le classique : Battle Royale

Evidemment,  il ne s’agit pas d’une nouveauté, ou même d’un manga très récent. Mais que ça soit bien clair, Battle Royale ne sera jamais démodé ! Voici le pilier du survival manga.

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-Battle-RoyaleDans un pays sous un joug totalitaire appelé « République de l’Est », les adultes redoutent les adolescents, trop enclins à la violence. Pour se protéger, la loi Battle Royale est votée. Le principe de ce « jeu » est très simple : une classe de troisième de 42 élèves est choisie au hasard et envoyée dans un lieu isolé (une île en l’occurrence), et les élèves doivent s’entretuer jusqu’à ce qu’il n’y ait plus qu’un seul survivant.

Série en 15 tomes
Parution française : septembre 2003
Scénario : TAKAMI Koushun
Dessin : TAGUCHI Masayuki

SOLEIL MANGA
BATTLE ROYALE © KOUSHUN TAKAMI 2000 © MASAYUKI TAGUCHI 2000 (AKITASHOTEN JAPAN)

Le petit nouveau : Re/member

Un concept amusant : la chasse aux morceau de corps d’une camarade de classe. Ça a le mérite de donner une nouvelle vision de la chasse au trésor, mais cette fois elle sera macabre ou ne sera pas…

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-rememberUne terrifiante légende urbaine circule parmi les élèves du lycée d’Oma. Une créature surnaturelle, la Rouge-Sang, hanterait les couloirs de l’établissement sous les traits d’une fillette de 11 ans couverte du sang de ses victimes…
Le quotidien d’Asuka et de cinq de ses camarades bascule le jour où, frappés par le maléfice de la Rouge-Sang, ils se retrouvent condamnés à revivre sans arrêt le même cycle funeste : transportés tous les soirs à la même heure dans l’enceinte de l’école, ils sont pourchassés puis inéluctablement massacrés par la créature infernale… avant de ressusciter le matin suivant !

Série en 7 tomes – Toujours en cours au Japon
Parution française : juin 2016
Scénario et dessin: Welzard et Katsutoshi MURASE
KI-OON
KARADASAGASHI © 2014 by Welzard, Katsutoshi Murase / SHUEISHA Inc.

Le fataliste : Mirai Nikki

Assez unique dans le genre, on explore notamment dans ce titre le concept de « paradoxe temporel », pourquoi pas ! Mais surtout l’auteur a le talent de masquer les défauts de son titre ou mieux, en faire des qualités…

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-mirrai-nikkiFils unique, souvent livré à lui-même en l’absence de ses parents, Yukiteru Amano est un adolescent renfermé. Observateur détaché du monde qui l’entoure, il préfère vivre dans l’univers fantastique qu’il s’est créé, avec ses amis imaginaires, plutôt que de se lier avec ses camarades de classe… Jusqu’au jour où Deus, une de ses « créations », pas si virtuelles que ça, lui offre la possibilité de connaître l’avenir. Si Yukiteru mesure vite l’intérêt de ce nouveau pouvoir, il découvre très rapidement que les enjeux se révèlent bien plus vastes… et dangereux ! Y survivra-t-il ?

Série en 12 tomes
Parution française: juin 2009
Scénario et dessin: Sakae ESUNO
SAKKA
MIRAI NIKKI © Sakae ESUNO 2006 / KADOKAWA SHOTEN Publishing Co., Ltd.

 

Le connecté : King’s Game

Contrairement à beaucoup d’autres, ce titre se déroule dans « le monde réel » et ne plonge pas les protagonistes dans un monde virtuel ou fictif.  Ainsi même la presse ou les parents peuvent s’en mêler… Mais l’on ne se mêle pas d’un « action ou vérité » macabre comme celui-ci…

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-kings-gameNobuaki est réveillé en pleine nuit par un étrange sms qui met au défi deux de ses camarades de lycée de s’embrasser. Le mystérieux expéditeur du message prétend que la classe entière participe à un “King’s Game”. Jour après jour, les défis se succèdent, et les lycéens sont bien obligés de se rendre à l’évidence : ils ont 24 heures pour s’exécuter et la sanction en cas de désobéissance est la mort.
Suicides ou meurtres ? Puissance occulte ou criminel de chair et de sang ? Où qu’elles soient, quoi qu’elles tentent pour s’échapper, la mort vient trouver ses jeunes victimes, infaillible. Le couperet se rapproche dangereusement de nos héros…

Série en 5 tomes
Parution française : février 2013
Scénario et dessin : Nobuaki KANAZAWA et Hitori RENDA
KI-OON
© Hitori Renda, Nobuaki Kanazawa 2010 / Futabasha Publishers Ltd.

 

Le « Death Note-like »: Dilemma

Avec ce titre, on joue le contre-pied ! Ici l’idée n’est pas de tuer des personnages, mais plutôt de les ramener à la vie ! Hop, un bon point pour l’originalité.

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-dilemma-komikkuBlasé de la vie, inadapté social, Yuzuru est un élève tout ce qu’il y a de plus discret. Alors qu’il traîne les pieds et se fait un sang d’encre à l’idée d’être présenté à ses nouveaux camarades, il a le malheur de se dire qu’il préfèrerait les voir tous morts plutôt que de devoir leur faire face… Bien mal lui en a pris, car en passant le seuil de la porte il découvre la totalité de la classe jonchée sur le sol, élèves et professeur, leurs corps sans vie. Se présente alors à lui une jeune fille qui prétend pouvoir en sauver s’il est capable de se prêter à différents jeux ou énigmes !

Série en 8 tomes
Parution française : juillet 2015
Scénario: HAJIME
Dessin: TOJI Tatsuya

KOMIKKU
© 2013 Hajime, Tatsuya Touji (AKITASHOTEN)

 

Le Fan-Service : Jeux d’enfants

Bon titre, bien sous tout rapport comme on dit. Sauf que l’auteur a tout de même la fâcheuse tendance à déshabiller ses personnages féminin… Est-ce bien utile ?

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-jeux-d-enfantsC’est une journée ordinaire qui commence pour Shun Takahata, dont la vie est si banale qu’il s’est mis à la trouver ennuyeuse. Ce lycéen de 16 ans, plutôt discret, voit son quotidien paisible voler en éclats en même temps que la tête de son prof, en plein milieu du cours ! Lui et ses camarades de classe se retrouvent soudain otages du jeu sanglant mené par une étrange figurine… Il va lui falloir survivre ! Mais cette épreuve est-elle une punition divine, ou un cadeau ?

Série en 5 tomes
Parution française : janvier 2014
Scénario : Kaneshiro Muneyuki
Dessin : Fujimura Akeji

PIKA EDITIONS
KAMISAMA NO IUTOORI © Muneyuki KANESHIRO and Akeji FUJIMURA / Kodansha Ltd.

 

L’anxiogène : Dragon Head

Malsain… Angoissant… les adjectifs du genre ne manque pas pour Dragon Head tant l’auteur réussit à poser une ambiance bien particulière, une belle réussite !

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-dragon-headLors d’un voyage organisé par une école, un train déraille dans un tunnel. L’accident, dont la cause semble aussi imprévisible qu’insolite, est si brutal que tous les passagers du train meurent sur le coup, exceptés deux garçons et une fille. Téru, Nobuo et Ako, trois rescapés se retrouvent enterrés sous les décombres du tunnel et sont désemparés en découvrant toute l’horreur de la réalité. Un huis clos angoissant se met lentement en place, montrant la réaction des trois jeunes élèves face au chaos.

Série en 10 tomes
Parution française : octobre 2010
Scénario et dessin : Mochizuki Minetaro
PIKA

DRAGON HEAD @ MINETARO MOCHIZUKI / Kodansha Ltd.

 

Le Meta : I am a Hero

C’est probablement le moins « survival manga » de la liste, mais il ne faut pas passer à coté de ce titre aux aspects « Meta » avec un personnage principal qui est tout ce qu’on veut sauf un héros…

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-i-m-a-hero-tome-1Hideo Suzuki n’est pas du tout ce qu’on pourrait appeler un héro. Il ne mène pas la grande vie, a peur de tout et se méfie de tout le monde, a des hallucinations et sa copine ne cesse de lui vanter les mérite de son ex- petit copain. Pourtant, en rentrant un soir chez sa copine, sa vie va basculer … Saura-t-il devenir un héro ?

Série en 18 tomes
Parution française : avril 2012
Scénario et dessin : Kengo Hanazawa
I AM A HERO © 2009 Kengo HANAZAWA / Shogakukan Inc.

 

Le LGBT : LadyBoy VS Yakuzas, l’île du désespoir

On aurait pu aussi titrer le plus « WTF! », déjanté, bordélique, etc. Mais on aurait pu aussi vous dire que c’était probablement le plus drôle. A conseiller aux fans de films type Slasher Japonais!

manga-tv-anime-Online-streaming-légal gratuit-podcast-survival-ladyboy-vs-yakuzas-1Kôzô Kamashima était un jeune yakuza plein de potentiel. Oui, mais voilà… Ce jeune premier a eu la trop mauvaise idée de coucher avec la fille ET l’épouse de son big boss. Et comme tout se sait, chez les mafieux… Le parrain japonais, fou de rage, décide alors de se venger, et sa punition est terrible : de force, il fait opérer le pauvre Kôzô, pour lui retirer… ses bijoux de famille ?! Devenu transsexuel malgré lui, Kôzô est ensuite envoyé sur la pire île du monde entier : l’île du désespoir absolu, où vivent reclus des yakuzas sans foi ni loi. Ces derniers, privés depuis des années de présence féminine, voient en l’arrivée de « la » pauvre Kôzô un signe du destin : enfin, ils vont pouvoir assouvir leurs pulsions sexuelles. Dès lors, commence une terrible course poursuite entre Kôzô – pas encore habitué(e) à son nouveau corps – et une bande de dégénérés fous furieux prêts à tout… Y compris à s’entretuer !

Série en 10 tomes
Parution française: février 2015
Scénario et dessin : Toshifumi Sakurai
AKATA
ZETSUBOU NO HANTOU -100NIN NO BRIEF OTOKO vs 1RI NO KAIZO GAL © Sakurai Toshifumi 2013 / FUTABASHA PUBLISHERS LTD., Tokyo

10 anecdotes que vous ignorez sur Hunter X Hunter

Hunter x Hunter Chimera Ant openning kana anime streaming online manga tv legal gratuit

 

A l’occasion du retour de la prépublication de Hunter X Hunter dans le Shonen Jump, dont on a parlé en long en large et en travers dans La 5e de Couv’, le podcast de manga.tv. Voici 10 anecdotes originales, marrantes ou étonnantes que vous ignorez peut-être sur le manga de Yoshihiro Togashi !

1 — Gon est né le même jour qu’un certain… Monkey D. Luffy !

Gon VS Luffy

Il doit y avoir une histoire de destin derrière tout ça… Ils sont donc nés tous deux un 5 mai (c’est bientôt leur anniversaire d’ailleurs). Dans la vraie vie, deux amoureux du livre sont aussi nés un 5 mai, Bernard Pivot et Nicolas Vannier (un aventurier, un vrai, qui organisa de nombreuses expéditions dans le Pôle Nord !)

Maître Gimms aussi est né un 5 mai, moins aventurier, mais vrai fan de manga !

2 — Hisoka doit tout avoir du Français typique… Pour les sud américains !

Dans le doublage utilisé en Amérique latine, il a un accent français ! Classe non ?

Et son nom se prononce… à la française évidemment !

via GIPHY

3— Le nom du manga « Hunter X Hunter » vient d’une émission humoristique !

Plus précisement de Downtown no gaki no tsukai ya arahende! Mais si ! Vous connaissez forcément cette émission qui a popularisé ce qu’on appel aujourd’hui les « no laughing games » (le jeu de l’interdiction de rire) notamment avec la vidéo où ils sont dans une bibliothèque et qu’ils se punissent assez largement !

Bref ! C’est en regardant ce programme que Togashi sensei s’est aperçu qu’un des humoristes présentateurs du show n’arrêtait pas de répéter des mots deux fois. Ça lui a plu, il n’en fallait pas plus pour que cette histoire de « Hunter » devienne « Hunter x Hunter »

4— Kirua déteste les poivrons rouges !

Bon OK, celle-ci n’était pas la plus utile… Mais on avait prévenu !

Mais voici une excellente recette à base de poivron rouge.

5 — Pour Yukimi Matsuo, la très charmante miss Japon 2013,
Leolio serait tout à fait son genre miss-japon-2013-yukimi-matsuo-anime-streaming-online-manga-tv-legal-gratuitd’homme.

 

 

Est-ce le costume, les lunettes, la taille ? Elle n’a pas donné plus de précision.

Mais ça donne envie de tester un petit relooking non ? (Ou de tester le cosplay Leolio pour votre prochaine convention… Vous savez ce qu’on dit : sur un malentendu…)

 

 

6— Hunter x Hunter est plus proche de Sailor Moon que vous ne le pensez…

Ou plutôt se sont leurs auteurs respectifs qui le sont ! En effet Yoshihiro Togashi et Naoko Takeuchi se sont mariés et sont parents de deux enfants ! (En plus d’être les « parents » de plusieurs mangas !)

D’ailleurs on en parle dans La 5e de Couv’ ! C’est par ici:  le podcast de débat autour du manga.   

7 — Les noms des trois gardes royaux viennent tous de Dieux égyptiens et d’une BD française pour enfant : Caroline et ses amis !

D’ailleurs, voici un extrait de son adaptation en dessin animé :

  •  Le nom de Shaupfufu (que l’on voit plus souvent écrit « Pufu ») vient du Dieu égyptien Chai et Pouf était un chaton blanc mignon, portant superbement un nœud papillon dans la BD Caroline et ses amis.
  • Pour Neferupitô, il s’agit du dieu Nefertem mixé avec celui d’une panthère paresseuse et rusée dans la BD de Pierre Probst.
  • Le troisième, Montotoyupi (ou plutôt Yupi !) tire son origine d’un Dieu que certains comparent à Apollon, la déité Montou, auquel on aura ajouté celui du cocker naïf, turbulent et bougon de la BD Française, Youpi !

Des personnages que vous retrouvez dans l‘arc des Kimera Ants, disponible en DVD chez Kana Home Video.

8 — En kanji, le nom de Hisoka signifie « Secret »

Hunterxhunter-secret-hisoka-anime-streaming-online-manga-tv-legal-gratuit

 

 

OK, ce n’est pas une anecdote… Mais il doit bien y avoir une raison ? Le saurons-nous un jour ?

Reste à voir dans la suite des aventures de Gon et ses amis !

 

 

 

 

9— Mito n’est ni la mère, ni la tante de Gon, mais sa cousine germaine !!

Mais… dans ce cas-là… qui est la mère de Gon ?
Cependant certaines théories nous expliquent qu’il s’agit en fait de Mito ! Mais pour les raisons que vous comprendrez aisément, ceci reste un secret…

via GIPHY

10 — Une dernière ? Elle concerne Karuto Zoldik !

L’auteur a avoué avoir piqué le design de ce personnage à sa femme !
Il se serait « inspiré » (c’est plus poli) de… Sailor Saturne (Hotaru Tomoe en VO et disponible aux éditions Pika) dans le manga Sailor Moon avec laquelle il a mixé la fille des enfers (Ai Enma). Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser à première vue, ce personnage est bel et bien un garçon, même s’il met des vêtements de filles… Chacun son truc…

Hunterxhunter-karuto-enma-sailor moon-sailor saturne-anime-streaming-online-manga-tv-legal-gratuit

De gauche à droite: Karuto, Ai Enma et Hotaru Tomoe

 

Sachez donc que Hunter X Hunter est toujours disponible aux éditions Kana, que pour de nombreuses raisons c’est un excellent manga que l’on vous recommande fortement si vous avez arrêté de le lire, reprenez-le ! Si vous ne l’avez jamais lu… Pourquoi avez-vous lu cet article ? Bon maintenant que vous êtes là, autant le démarrer, il paraît même que certains Avengers en seraient fans

 

6 mots pour découvrir l’univers de BOICHI

La bande Sun-Ken Rock

Sun Ken RockBOICHI est un auteur coréen, immigré au Japon pour poursuivre son rêve : dessiner librement des mangas. Il entre dans la cour des grands avec la publication et le succès de sa série Sun-Ken Rock publiée chez Doki-Doki. Un titre incontournable pour tous les amateurs de bastons, de belles femmes, et de justice. Drôle et cynique, vous ne pourrez que vous attacher à ce « héros malgré lui » qui considère ses poings comme l’arme la plus efficace pour régler un conflit.

Découvrez une interview exclusive où l’auteur se confie à travers 6 mots ancrés dans son univers. Une approche libre qui nous permet d’en apprendre plus sur BOICHI, un auteur qui n’a pas la langue dans sa poche.

La Baston

La Baston pour moi me rappelle l’année 97 lorsque le gouvernement coréen a proclamé le « juvénile protection act », la loi pour la protection des mineurs, annonçant aussi la suppression de la liberté d’expression. Par la suite, la crise économique asiatique qui a frappé la Corée de manière significative, m’obligeait à louer des mangas en tant qu’auteur car on ne pouvait plus en acheter. Il a fallu combattre tout ça pour protéger ce que j’aime : le manga.

Donc le combat évoque déjà une forme de solitude car il n’est jamais obligatoire, la victoire incertaine, mais on le fait parce qu’on aime. On défend ce qu’on aime car sans amour on ne le ferait pas. C’est comme protéger sa petite amie contre une personne qui veut l’attaquer, c’est l’amour et les émotions qui nous poussent à la baston. Par rapport aux mangas, le combat c’est celui que je mène tous les jours contre moi-même pour progresser et continuer de partager ma passion.

Planche Sun-Ken Rock

La Mafia

La mafia m’évoque la différence entre réalité et fiction. Tout d’abord, je déteste moi-même toute forme de violence. Donc la mafia est une chose qui ne devrait pas exister. Mais par contre, dans la fiction, on peut prendre ça avec plus de légèreté, en rire, faire des films d’actions, des scénarios avec de la baston, raconter une histoire épique ou héroïque… Il peut aussi arriver qu’on utilise ce sujet-là comme outil littéraire pour raconter des faits sociétales ou politiques, voir même historiques afin d’aborder d’autres sujets de façon plus métaphorique. J’espère que mes lecteurs apprécieront de lire Sun-Ken Rock tout en ayant conscience qu’évidemment, ce sont des choses qui ne devraient pas exister.

Planche Sun-Ken Rock

Le Cinéma

Pour moi c’est une arme ! Une arme que j’utilise pour m’adresser à mes lecteurs. Lorsque j’étais jeune et que je m’intéressais aux mangas, il était très difficile à cette époque de trouver de très bons titres japonais. Jusqu’en seconde je n’ai pas eu l’occasion d’en lire. Je me suis donc intéressé au cinéma, et c’est lui qui m’a appris à raconter une histoire, comment travailler les images, et notamment la technique de dessin pure comme dessiner les plis des vêtements, les jeux d’ombre… Je me suis inspiré de cet art et j’en ai fait mon arme principale pour me constituer en tant que mangaka.

Planche Sun-Ken Rock

La Femme

Le premier mot qui me vient à l’esprit lorsqu’on me dit le mot « femme », c’est la haine. La haine envers les hommes parce qu’ils ne m’intéressent pas : dessiner les pectoraux des hommes, j’en ai marre ! (rires) Et quand je suis dans cet état d’esprit, je préfère dessiner une jolie fille. En fait, j’aimerais dans mon univers être le seul homme qui existe, comme ça je pourrais en profiter beaucoup plus.

Quand j’en ai marre de dessiner des personnages masculins et qu’il me vient l’envie de dessiner de jolies paires de fesses ou autre chose, il m’arrive de dire à mon épouse : « Là, j’en peux plus de dessiner des scènes de combats, il est temps que je dessine une ou deux belles filles ». Ma femme m’arrête alors en disant « Non, on va attendre encore un peu, c’est trop tôt ». Grâce à elle, j’arrive à dépasser mes limites. Vive les femmes !

Planche Sun-Ken Rock

L’Anatomie

Cela m’évoque le mot karma ou destin. J’ai consacré beaucoup d’années à l’anatomie pour pouvoir dessiner le corps de la femme de la façon la plus sublime possible. Mais aujourd’hui, le fait est que je dessine toute la journée le corps d’un homme, celui de Ken, ce qui prouve bien que l’on ne peut pas toujours faire ce que l’on aime. C’est un peu comme le mot « femme » : la volonté de vouloir dessiner la femme mais il est impossible pour moi de ne faire que ça (rires).

Par exemple, j’ai mis beaucoup de temps à dessiner la main de Ken, parce que je me suis toujours entrainer à dessiner des mains de femmes, et pour moi les mains d’hommes n’intéressent personne. Quand j’ai posé la question à une de mes assistantes, elle m’a dit que ce qu’elle trouvait sexy chez un homme c’était sa main. Alors je me suis dit que ça doit intéresser quelqu’un finalement. Je me suis concentré pour dessiner la main de Ken de la façon la plus minutieuse, et lorsque je l’ai montré à mon assistante, elle m’a répondu « C’est pas mal ». C’est là que j’ai compris que définitivement, il n’y avait personne dans ce monde-là pour s’intéresser aux mains d’un homme.

Planche Sun-Ken Rock

La Justice

La justice a toujours été un sujet de réflexion très particulier car je mène depuis longtemps des combats pour la liberté d’expression et le droit des mangakas. C’est aussi un sujet compliqué, donc pour faire simple : pour moi c’est une question de droits de l’homme. Tant que les droits fondamentaux des hommes sont respectés, là on peut dire qu’on arrive à une certaine justice et c’est pour cela que je considère la France comme un pays de justice.

Retrouvez la série Sun-Ken Rock chez Doki-Doki (22 tomes parus) et son Art Book rassemblant l’ensemble de son travail et de ses différents titres.

copyright : Sun-Ken Rock © Boichi / Shônen Gahôsha

Les mangas à la Game of Thrones

Manga à la Game of Thrones

A l’occasion de l’exposition itinérante de Paris qui vient d’ouvrir ses portes aujourd’hui et ce jusqu’au 12 septembre, voici une liste de mangas qui peuvent nous faire penser à la célèbre série fantaisie de George R. R. Martin.

En attendant la série tv de la saison 6 – qui risque d’être bien différente des livres – cela vous fait de la lecture !

Seven deadly sins
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

Des géants, l’existence de dragons, des sorcières un peu louches, des chevaliers en armure, des humains transformés, des royaumes en cours d’affrontement et une grande guerre qui s’annonce, nous sommes devant une belle liste !

Cela, sans compter les histoires familiales, les héritiers inconnus ou disparus, et pas mal de trahison! Par contre, l’humour loin du sarcasme de Tyrion Lannister et les codes du shonen nous éloignent des écrits de G.R.R. Martin.

Taux de Game of Thronisation : 48 %

[toggle title= »Le manga« ]

Un shonen manga écrit et dessiné par Nakaba Suzuki. Il est prépublié depuis octobre 2012 dans le magazine Weekly Shōnen Magazine de l’éditeur Kōdansha, et treize tomes sont sortis en février 2015. La version française est éditée par Pika Édition depuis mars 2014. Une adaptation en série télévisée d’animation produite par le studio A-1 Pictures est diffusée entre octobre 2014 et mars 2015.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

Dans le royaume de Liones, les Chevaliers Sacrés, des soldats aux pouvoirs terrifiants au service de la couronne, viennent de trahir et renverser le roi. Elizabeth Liones, la 3e fille du roi, réussit à s’enfuir et part chercher de l’aide. Son seul espoir est la compagnie des Seven Deadly Sins, un groupe de sept anciens Chevaliers Sacrés surpuissants, recherchés depuis 10 ans pour un crime qu’ils n’ont pas commis : l’assassinat du général en chef des Chevaliers Sacrés. Elizabeth arrive un jour dans une taverne, le Boar Hat, et rencontre le tenancier, un jeune garçon nommé Meliodas, et Hawk, son cochon loquace. Mais, surprise, le garçon se trouve fortement lié à la compagnie des Seven Deadly Sins.

[/toggle]

 


Berserk
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

De la dark fantasy à volonté avec ce titre, le tout dans un univers médiéval fantastique (jusque-là, c’est logique !)  Berserk, c’est aussi une guerre de royaume qui n’en finit pas et un monde d’une cruauté indicible qui n’est pas sans rappeler la série de monsieur Martin ! Religion, inceste, viol, pédophilie, infanticide, des valeurs communes aux deux ensembles. D’autant que la réflexion sur l’homme à laquelle incite le manga est assez similaire…

Taux de Game of Thronisation : 53%

[toggle title= »Le manga« ]

Berserk est un manga de dark fantasy de Kentaro Miura. Il est prépublié depuis 1989 dans le magazine Young Animal de l’éditeur Hakusensha, et 37 volumes sont sortis en mars 2013. Il est édité en France chez Glénat avec 37 tomes également, au 2 juillet 2014.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

Guts, le guerrier noir, promène son imposante silhouette de routes en villages. Sur son passage, les cadavres s’amoncellent et il laisse derrière lui des torrents de sang. Le corps vêtu de noir, il porte sur son dos une épée aussi haute qu’un homme. Sur son cou, une marque mystérieuse le condamne à être poursuivi jour et nuit par des démons. Puck, l’elfe facétieux, croise un jour le chemin de cette machine à tuer. Quelles horreurs a-t-il pu connaître pour être animé d’une telle soif de vengeance ? Alors que le monde sombre inextricablement dans le chaos, Guts règle ses comptes avec les forces démoniaques qui resserrent leur emprise sur la destinée des hommes. Une époque s’achève…

[/toggle]

 


Übel Blatt
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

Place à un autre manga de dark fantasy à tous les étages ! Trahison en veux-tu ? Trahison en voilà ! Complot politique, combat héroïque, personnages à histoire séparée et au nombre exponentiel, mur gigantesque, oui, nous ne sommes pas loin ! Ici aussi, des humains se retrouvent transformés et certains protagonistes ont des pouvoirs bien mystérieux… sans oublier la dose de sexe chère aux productions de HBO (« ce n’est pas du hentaï, c’est du Shiono »). En revanche, la germanisation des noms ou l’ambiance pas très Game of Thrones nous fait douter du rapprochement…

Même l’auteur Etorôji Shiono ressemble un peu à Georges au niveau de l’écriture ! En effet, le mangaka n’hésite pas à se lancer dans plusieurs séries en même temps laissant sa série emblématique avec un rythme de parution plus long qu’à l’accoutumer pour un manga , 6 à 7 mois au lieu de 2 à 3 mois.

Taux de Game of Thronisation : 55%

[toggle title= »Le manga« ]

Übel Blatt est un manga de dark fantasy de Etorōji Shiono. Il a été prépublié entre décembre 2004 et novembre 2009 dans le magazine Young Gangan de Square Enix, et est actuellement prépublié dans le magazine Big Gangan depuis août 2011, et dix-sept tomes sont sortis en novembre 2014. La version française est éditée par Ki-oon, et seize volumes sont sortis en juillet 2014. Ce manga est réservé à un public averti, puisqu’il contient des scènes de violence et quelques scènes sexuellement explicites. Ce manga a obtenu le prix seinen aux Japan Expo Awards 2008 qui récompense le meilleur manga du genre.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

L’histoire se déroule dans un monde séparé entre l’empire de Szaaland et un endroit mystérieux nommé « Wischtech » surnommé par ailleurs l’empire du mal, où une guerre eut lieu entre les forces maléfiques de Wischtech et les autres. Le scénario est centré sur une légende qui raconte que, pour vaincre l’armée des ténèbres de Wischtech, l’Empereur missionna quatorze guerriers à qui il confia, quatorze Lances sacrées. Trois d’entre eux, les « Glorieux guerriers sans retour », périrent au combat. Quatre autres, surnommés les « Lances de la Trahison », furent exécutés par leurs compagnons pour félonie. Les sept derniers accomplirent leur mission et furent accueillis en héros à leur retour. Ainsi est née la légende des Sept Héros.Vingt ans se sont écoulés. Une rébellion éclate dans les Provinces frontalières de l’empire de Szaaland, menée par des individus prétendant être les « Lances de la Trahison ». Mais ces derniers se heurtent à une résistance inattendue de la part d’un individu isolé qui semble bien connaître les quatorze guerriers élus, et qui met en doute la légitimité des 7 héros.

[/toggle]

 


Wolfsmund
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

On retrouve des dirigeants cruels et sans pitié, des exécutions publiques, un peuple opprimé, des alliances, des trahisons, des héros séparés et un univers médiéval. Sans oublier un passage dans la montagne en guise de mur, ça donne pas mal d’ingrédients finalement ! Ça peut suffire pour évoquer la série la plus piratée de ses dernières années. Mais on cherche encore les White Walkers et les dragons.

Même la typographie du logo est proche de Game of Thrones… une typo médiéval-fantastique en somme mais faut bien qu’on trouve des arguments pour !

Taux de Game of Thronisation :  46%

[toggle title= »Le manga« ]

Wolfsmund est un seinen manga de Mitsuhisa Kuji, prépublié depuis février 2009 dans les magazines Fellows! puis Harta et publié par l’éditeur Enterbrain depuis février 2010. La version française est éditée par Ki-oon depuis avril 2012.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

Dans la Suisse du XIVe siècle, un seigneur tyrannique règne sur la forteresse et la passe de Saint-Gothard, surnommée le Col du Loup par les voyageurs terrifiés. L’homme a une capacité surnaturelle à deviner les tragédies personnelles que cachent les malheureux cherchant à fuir le pays. Avec un adversaire aussi machiavélique, le sort est souvent cruel pour les clandestins qui risquent le tout pour le tout…

Ancien assistant de Kentaro Miura (Berserk), Mitsuhisa Kuji signe pour sa première série une chronique médiévale sombre et torturée.

[/toggle]

 


Les chroniques de la guerre de Lodoss
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

Heroic Fantasy dans les règles de l’art, des batailles épiques, magie, espèce non humaine et c’est finalement à peu près tout… HA si, une sorcière aveuglée par sa foi… bon en cherchant bien, on doit pouvoir trouver mieux !

L’esprit manichéen qui fait le succès du genre nous éloigne beaucoup de Game of Thrones et se rapproche plus du seigneur des anneaux…

Taux de Game of Thronisation : 33%

[toggle title= »Le manga« ]

Les chroniques de la guerre de Lodoss est une série de romans de fantasy écrite en japonais par Ryō Mizuno (en) se déroulant dans le monde de Lodoss, où s’affrontent le Bien et le Mal. Inspiré du jeu de rôle Donjons et Dragons ou encore de l’œuvre de Tolkien, Lodoss est un monde imaginaire où sont représentés des éléments « typiques » de l’heroic fantasy ou de la high fantasy tels que la présence de la magie, des races non humaines et de l’intrigue manichéenne. Plusieurs adaptations en jeu vidéo, anime et manga ont été réalisées, dont certaines adaptées en français. Le nom « Lodoss » ressemble par hasard à la transcription phonétique de l’île de Rhodes en katakana1.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

Un groupe constitué de Parn le chevalier, Deedlit (ou Dido) la haute-elfe, Ghim le nain, Woodchuck le voleur, Slayne le sorcier et Eto le prêtre, essaie de contrecarrer les projets de la sorcière Karla (qui est aveuglée par sa soif d’équité entre le Bien et le Mal) et surtout de Vagnard (qui est possédé par Kardis) dont le but est de ressusciter la déesse du Mal, Kardis.

[/toggle]

 


L’attaque des titans
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

Un mur gigantesque, une brigade en charge de le défendre et d’explorer ce qu’il y a de l’autre côté. Je vous laisse rajouter la jauge de « trahisonometre » assez élevé, et un nombre de secrets assez incroyable.

Ensuite, en dehors des titans, pas beaucoup d’éléments de Fantasy, et pas d’affrontement entre royaumes (enfin… pour l’instant…) Et l’hiver n’arrive toujours pas !

Taux de Game of Thronisation : 50%

[toggle title= »Le manga« ]

L’attaque des titans est un shōnen manga écrit et dessiné par Hajime Isayama. Il est prépublié depuis septembre 2009 dans le magazine Bessatsu Shōnen Magazine de l’éditeur Kōdansha, et seize tomes sont sortis en avril 2015. La version française est publiée par Pika Édition depuis juin 2013.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

L’histoire tourne autour du personnage d’Eren Jäger dans un monde où l’humanité vit entourée d’immenses murs pour se protéger de créatures gigantesques, les Titans. Le récit raconte le combat mené par l’humanité pour reconquérir son territoire, en éclaircissant les mystères liés à l’apparition des Titans.

[/toggle]

Claymore
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

pas trop de raisons à part l’univers fantasy, des grosses épées, des combats épiques à l’épée, des monstres qui s’en prennent aux humains, une ile inconnue, des secrets politiques,

De la Dark Fantasy avec des mi-hommes, mi-démons ! Quelques indices apparaissent, surtout avec de véritables guerrières qu’on aurait pu trouver à Dorne ! (en moins démoniaque peut être…) Mais c’est surtout le destin de ses femmes qui nous ramène à des similitudes. Avec des cheveux et des yeux blancs, elles auraient pu avoir leur place du côté des Targaryen. Bon… côté ressort narratif, là on s’en éloigne !

Taux de Game of Thronisation :  30%

[toggle title= »Le manga« ]

Claymore est une série de dark fantasy écrit et illustré par Norihiro Yagi. Prépublié au Japon par Shūeisha la série a été compilée en vingt-sept tomes. La version française est éditée par Glénat depuis novembre 2006 et vingt-quatre volumes sont sortis en juillet 2014.

Il existe une adaptation en série télévisée d’animation de vingt-six épisodes faite par le studio Madhouse et diffusée sur NTV entre avril et septembre 2007.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

Les Claymore sont des guerrières mi-humaines mi-démons auxquelles font appel les villageois pour se protéger de monstres tels que les démons. Craintes et redoutées, on les distingue à leurs yeux argentés et à l’épée gigantesque qu’elles portent sur le dos, d’où leurs appellations par les humains de « sorcières aux yeux d’argent » ou bien de « Claymore » (Le nom du type d’épée qu’elles utilisent).Claire (クレア?) est l’une d’elles. Appelée dans un village pour éliminer les démons qui attaquent et dévorent la population, elle tue l’avant-dernier membre, devenu monstre, d’une famille déjà décimée. Le dernier survivant, Raki (ラキ?), se retrouvant seul, décide alors de la suivre dans ses aventures sanguinaires, en tant que cuisinier. Il découvrira peu à peu les secrets et le destin tragique de ces femmes singulières.

[/toggle]

 


Dragon Quest – Emblem of Roto
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

Plusieurs camps s’affrontent, des héritiers sont au cœur de l’action, les personnages se séparent, on aura des dragons, et toute sorte de monstres… peut-être un peu trop… le tout avec bien plus de légèreté que Game of Thrones.

On y croyait, mais finalement non…

Taux de Game of Thronisation : 33%

[toggle title= »Le manga« ]

Dragon Quest – Emblem of Roto est un manga écrit par Chiaki Kawamata et dessiné par Kamui Fujiwara. Il a été prépublié dans le magazine Monthly Shōnen Gangan entre mars 1991 et mars 1997 et a été compilé en un total de 21 volumes par Enix. La version française est publiée par Ki-oon depuis mai 2014. Il a été adapté en comic CD en octobre 1994, et en film d’animation en avril 1996. En juin 2011, le manga s’est écoulé à 15 000 000 d’exemplaires.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

La série est écrite par Chiaki Kawamata et dessiné par Kamui Fujiwara, et a été publiée entre mars 1991 et mars 1997 dans le magazine Monthly Shōnen Gangan publiée par Enix. Vingt-et-un volumes sont parus entre septembre 1991 et juillet 1997. Deux rééditions ont vu le jour par Square Enix, une en dix-huit volumes et l’autre en quinze volumes, et proposent de dessins retravaillés comme le désirait le dessinateur Kamui Fujiwara3. La version française est publiée par Ki-oon depuis mai 2014. Bien qu’elle conserve le format 21 volumes de la première édition japonaise, l’édition profite du matériel de l’édition perfect et propose ainsi des planches retravaillés5,

[/toggle]

 


Nozoki Ana
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

On a à peu près autant de scène de sexe que dans Game of Thrones… (Comment ça on exagère ?)

Taux de Game of Thronisation : 28%

[toggle title= »Le manga« ]

Nozoki Ana est un seinen manga écrit et dessiné par Wakō Honna. Le manga a été prépublié dans le Moba Man Magazine de l’éditeur Shōgakukan entre janvier 2009 et février 2013, et a été compilé en un total de treize tomes au 28 février 2013. La version française du manga est publiée par Kurokawa depuis septembre 2012, et dix tomes ont été édités au 9 octobre 2014. Un OAV produit par le studio Fantasia est sorti en février 2013, et un film live est sorti en juin 2014.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

L’histoire nous entraîne au côté de Tatsuhiko Kido qui s’installe à Tokyo pour intégrer une école d’art. Dans sa nouvelle chambre, il découvre un trou dans le mur qui lui permet de voir secrètement sa jolie voisine. Mais cette dernière possède une photo très compromettante de Tatsuhiko l’obligeant à s’exhiber à son tour. Et comme ci cela ne suffisait pas, sa voisine est également une de ses camarades de classe.

[/toggle]

 


Dragon ball
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

On y voit des dragons dans les deux…

Taux de Game of Thronisation : 2%

[toggle title= »Le manga« ]

Dragon ball est une série de mangas japonais créée par Akira Toriyama, celui-ci s’inspirant librement du roman de Wu Cheng’en La Pérégrination vers l’Ouest. Elle est publiée à l’origine dans le magazine Weekly Shōnen Jump de 1984 à 1995 et éditée en album de 1985 à 1995 par Shūeisha. Glénat publie l’édition française depuis février 1993. Avec plus de 230 millions d’exemplaires écoulés en 20132,3, ce shōnen est donc l’une des bandes dessinées les plus vendues à travers le monde4,5 et le deuxième manga le plus vendu au monde derrière One Piece. C’est aussi un titre majeur au moment de l’éclosion du manga en Europe, à la fin des années 19806. Dragon Ball s’inscrit dans la culture de masse en tant que phénomène culturel ; de nombreux films, jeux vidéo et autres produits dérivés en sont issus.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

Son Goku est un jeune garçon naïf et pur doté d’une queue de singe et d’une force extraordinaire. Il vit seul après le décès de son grand-père adoptif sur une montagne et en pleine nature ayant les caractéristiques d’une jungle. Un jour, il rencontre Bulma, une jeune fille de la ville très intelligente. Elle est à la recherche des sept boules de cristal légendaires appelées Dragon Balls. Dispersées sur Terre, ces Dragon Balls, une fois réunies, font apparaître Shenron, le Dragon sacré, qui exauce le souhait de celui qui l’a appelé. Amadoué, Son Goku accepte d’aider Bulma à retrouver les boules. Au cours de leur parcours initiatique, ils font de nombreuses rencontres. Son Goku, qui n’était jamais sorti de sa forêt, est amené à suivre un apprentissage auprès de maîtres comme Kamé Sennin ou Maître Karin et à participer à plusieurs championnats du monde d’arts martiaux.

[/toggle]

 


Manga à la Game of Thrones - Soul Eater

Soul Eater
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

Côté complot, on est sacrement servi ! La moitié des personnages ont trahi leur pote à un moment ou un autre… Coté baston, un peu trop d’arts martiaux, mais certains affrontements ont un niveau épique rappelant (en cherchant bien) Game of Thrones. La Fantasy est un peu présente, on a de la sorcière, du contrôle d’animaux, du golem, etc. N’allons pas trop loin non plus, même s’il y a un peu de violence et poitrine qui déborde, ça sera à peu près tout pour soul Eater !

[toggle title= »Le manga« ]

Soul Eater est un manga écrit et illustré par Atsushi Ōkubo, notamment auteur de B. Ichi. Il est prépublié dans le magazine Monthly Shōnen Gangan de l’éditeur Square Enix entre mai 2004 et août 2013, et est compilé en un total de vingt-cinq volumes. La version française est éditée en intégralité par Kurokawa.

Suite au succès du manga, une adaptation en une série d’animation a été créée et diffusée du 7 avril 2008 au 30 mars 2009 sur TV Tokyo au Japon. En France, la série a été diffusée dès le 14 mai 2011 sur MCM et a été acquise par Kazé pour la distribution des DVD.

Une série dérivée intitulée Soul Eater Not! est prépubliée entre janvier 2011 et novembre 2014 et compte cinq tomes. La version française est également éditée par Kurokawa. Une adaptation en série d’animation est diffusée entre avril et juillet 2014.

Taux de Game of Thronisation : 37%

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

Afin d’accéder au rang suprême de « Death Scythe », une arme démoniaque doit ingérer 99 âmes humaines et 1 âme de sorcière. Cette mission est confiée aux Meisters, des spécialistes du combat qui vont récolter les âmes au péril de leur propre vie. Dans Soul Eater, partez à la chasse aux âmes en compagnie des élèves de l’institut Shibusen, école de formation pour faucheurs d’âmes !

[/toggle]

 


Manga à la Game of Thrones - FullMetal Alchemist

FullMetal Alchemist
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

La tragédie à l’état pur ! C’est finalement ça qui nous a fait inclure ce titre dans cette liste. L’alchimie étant cependant peu présente dans Game of Thrones, nous n’avons pas un vainqueur potentiel devant nous. Donc à part quelques ressorts narratifs en commun, et un univers fantastique semi/médiéval ça sera tout pour lui !

Taux de Game of Thronisation : 25%

[toggle title= »Le manga« ]

Fullmetal Alchemist, littéralement « L’Alchimiste d’acier », souvent abrégé en Hagaren (ou en FMA), est un manga d’Hiromu Arakawa. Il a été prépublié au Japon dans le magazine mensuel Shōnen Gangande la société Square Enix et a été compilé en 27 volumes reliés reprenant les différents chapitres prépubliés (généralement 4 chapitres par tome) à partir de 2001. Le 108 et dernier, clôturant le manga, est paru le 10 juin 2010. Le tome 27 est paru le22 novembre 2010 au Japon, en même temps que le troisième artbook de la série. Une réédition Deluxe du manga a commencé au Japon depuis le 22 juin 2011 et compte un total de 18 tomes regroupant les différents chapitres du manga. En France, le manga est publié par Kurokawa en intégralité depuis juillet 2011.

Il a été adapté en série d’animation diffusée au Japon entre 2003 et 2004, un film sorti en 2005, des OAV sortis en 2006 ainsi que plusieurs jeux vidéo. Entre 2009 et 2010, est diffusée une nouvelle adaptation animée intitulée Fullmetal Alchemist: Brotherhood et reprenant la trame du manga de manière plus fidèle.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]
En voulant ressusciter leur mère, Edward et Alphonse Elric vont utiliser une technique interdite relevant du domaine de l’alchimie : la transmutation humaine. Seulement, l’expérience va mal tourner : Edward perd un bras et une jambe et Alphonse son corps, son esprit se retrouvant prisonnier d’une armure.
Devenu un alchimiste d’Etat, Edward, surnommé « full metal alchimiste », se lance, avec l’aide de son frère, à la recherche de la pierre philosophale, leur seule chance de retrouver leur état initial.
Ils commencent à enquêter sur un étrange homme, « le fondateur » qui passe pour un faiseur de miracles…
[/toggle]

 


Manga à la Game of Thrones - Vinland Saga

Vinland Saga
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

Haaaa les affaires de familles… Le désir de vengeance, un illustre daron, c’est classique, mais commun. JLa guerre, la rédemption sont aussi des thèmes chers aux deux histoires, et ceux des 2 premiers arcs.) On trouvera également cette sorte de « je ne sais quoi » qui lorsqu’on évoque quel manga peut ressembler a Game of Thrones et où Vinland saga ressort irrémédiablement.

Taux de Game of Thronisation : 43%

[toggle title= »Le manga« ]

Vinland Saga est un manga historique écrit et dessiné par le mangaka Makoto Yukimura, l’auteur de Planetes. La série est publiée par Kōdansha, elle est parue pour la première fois dans le magazine Weekly Shōnen Magazine et depuis décembre 2005 est diffusée mensuellement dans le magazine Afternoon. Best-seller au Japon, la licence du manga a été acquise par l’éditeur français Kurokawa.

Ce manga s’inspire de plusieurs sagas islandaises : le Flateyjarbók, la Saga des Groenlandais et la Saga d’Erik le Rouge. Le titre de la série renvoie à la découverte de l’Amérique du Nord par les Vikings, qui nommèrent cette terre Vinland. La découverte aurait vraisemblablement été le fait du navigateur islandais Leif Ericson autour de l’an 1000, personnage qui apparaît justement dans le manga.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]
Depuis qu’Askeladd, un chef de guerre fourbe et sans honneur, a tué son père lorsqu’il était enfant, Thorfinn le suit partout dans le but de se venger. Mais bien qu’il soit devenu un guerrier redoutable, il ne parvient toujours pas à vaincre son ennemi. Au fil des ans, enchaînant missions périlleuses et combats afin d’obtenir des duels contre l’homme qu’il hait plus que tout, le gentil Thorfinn est devenu froid et solitaire, prisonnier de son passé et incapable d’aller de l’avant. Jusqu’à ce que la vie le force à regarder le Monde différemment?
[/toggle]

 


Manga à la Game of Thrones - Red Eyes Sword

Red Eyes Sword
Pourquoi ce manga se rapproche-t-il de Game Of Thrones ?

Ce manga nous met face à une situation de trahison vraiment très vite, avec là aussi une cruauté indicible ! On a également l’impression (et sans vouloir spoiler quoi que ce soit) que chaque personnage peut quitter la série à tout moment ! Coté univers quelques point commun, les batailles sont jusque-là très « 1 vs 1 » et même si certaines sont épiques, la différence est visible. Si l’on rajoute un peu de magie, ça suffit pour être face à un univers que l’on peut rapprocher aisément ! Ça a le mérite de nous questionner !

Taux de Game of Thronisation : 32%

[toggle title= »Le manga« ]

Red Eyes Sword: Akame ga Kill! est une série de mangas écrite par Takahiro et illustrée par Tetsuya Tashiro. Elle est prépubliée depuis mars 2010 dans le magazine Gangan Joker de Square Enix et a été compilée en douze volumes en juillet 2015. La version française est publiée par Kurokawa depuis septembre 2014.

Une série dérivée basée sur le passé de Akame, Akame ga Kill! Zero, est prépubliée depuis octobre 2013 dans le magazine Monthly Big Gangan de Square Enix. Une adaptation de la série principale en série télévisée d’animation produite par le studio White Fox est diffusée entre juillet et décembre 2014. Dans les pays francophones, elle est diffusée en simulcast par Anime Digital Network et distribuée en version physique par Kazé.

[/toggle]

[toggle title= »Histoire« ]

Dans un monde peuplé de créatures étranges et dangereuses, Tatsumi est un jeune garçon de la campagne en quête de rêve et d’aventure. Un jour, il décide de se rendre à la capitale afin de s’engager dans l’armée impériale, faire fortune et sauver son village rongé par la pauvreté. Mais il va très vite déchanter en découvrant que la capitale n’est pas le lieu de rêve qu’il imaginait. De plus, sa rencontre avec la troupe de tueurs des Night Raid va probablement changer le cours de son destin : il va lui-même devenir un assassin afin de débarrasser la capitale des infâmes crapules qui corrompent le pays tout entier.

[/toggle]

 

Et vous ? Avez-vous d’autres mangas qui vous font penser à Game of Thrones ?

Source infos manga et résumés : wikipédia et éditeurs.

Un artiste japonais tweete les étapes pour créer la couverture d’un manga

Couverture du tome 3 de Psyche Once Again détaillé par Tsubasa Fukushi

Tsubasa Fukuchi, connu pour la Loi d’Ueki, qui est entrain de réaliser Psyche Once Again, a présenté à ses followers, un aperçu de la production d’un manga.

Il a récemment partagé une série de huit tweets qui détaillent la création de la couverture de son manga, étape par étape avec des commentaires amusant. Si vous aimez le manga et que les illustrations, en général, vous fascinent, ces tweets valent le coup d’oeil !

« Aujourd’hui ( le 18 août), le troisième volume de Psyche Once Again sort dans le commerce. Comme pour les deux autres volumes, je suis confiant sur la qualité de la première page de couverture, de la couverture intérieure, des bonus et bien sûr du contenu du manga ! Je serai agenouillé en position seiza attendant que vous me disiez que vous l’avez acheté et entendre ce que vous en avez pensé ! »

« En commémoration du troisième volume de Psyche Once Again qui sort dans le commerce, je voudrais partager avec vous, mon process de création de la page de couverture. Ca va être court, mais laissez-moi emprunter vos [twitter] timelines !  »

« Un dessin préparatoire. C’est une image de Saike qui a été poussé par le vortex des horloges. Ouais. A ce moment là, ça ne vous dit rien du tout, à part laisser une mauvaise impression. »

« A ce moment là, je devrai dessiner un nombre impressionnant d’horloges, du coup j’ai encré en premier Saike. Pour donner l’impression qu’il est en train de planer, j’ai dessiné ces cheveux flottant un peu. Derrière, je dessinerai les horloges en rayon guidé par les lignes bleues. »

« Horloges, horloges, horloges, horloges, horloges…!!! Je ne fais que dessiner des horloges en suivant les lignes bleues. « Si tu abandonnes, le match est déjà fini ? » – Coach Anzai… ! »
[Fukuchi fait une référence à la célèbre citation de l’entraîneur Anzai du manga de basket ball : Slam Dunk]

« Je suis en train de colorier dans les horloges, une par une à l’arrière, comme ci elles étaient éclairées par le centre. Une fois que je suis allé aussi loin, je me sens comme si j’étais au bout du rouleau. J’ai vraiment tout donné ! »

  » Je colorie dans Saike. J’essaie de le rendre comme si il y avait une force invisible qui émanait de son dos l’obligeant à aller au devant. Sa coloration complète celle des horloges »    

« Je fini par ajouter quelques profondeurs aux horloges et à Saike en utilisant Sakura Mat Water Colors ainsi qu’une touche rougeâtre à l’arrière-plan. Pour terminer tout ça, il m’a fallu un jour et demi. Même si, j’étais supposé avoir appris de ma leçon après les fleurs de la couverture du second tome, j’ai été stupide de dessiner encore une structure comme celle là… Fin.
Et je suis désolé d’avoir pollué vos yeux. »

 En lisant les commentaires de Fukuchi, on se dit qu’il a bien eu du courage de faire cette illustration. Mais en voyant le résultat, on se dit que ça en valait la peine !  

Source : traduction de l’article Rocket News

FOOD WARS! : Top-chef version manga ?

Aujourd’hui, nous avions envie de parler de Food Wars!, un manga culinaire, autrement appelé Shokugeki no Sôma au Japon (oui, c’est le titre original).

Food Wars! (Shokugeki no Sôma) écrit par Yuto Tsukuda et dessiné par Shun Saeki est disponible en France aux éditions Tonkam

FOOD-WARS-01-manga-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit

L’histoire en quelques mots est celle de Sôma Yukihira, jeune garçon rêvant de devenir le chef cuisinier dans le restaurant familial et ainsi surpasser les talents gastronomiques de son père qui le tient d’une main de maître. Il s’amuse même régulièrement à s’opposer dans de petits battle remportés à chaque fois par le padre (les prémices des combats de cuisine qui vont rythmer le manga).

Je vous passe quelques éléments d’intrigues et voilà que Sôma, tout juste sorti du collège, se retrouve seul face à lui-même, son père ayant fermé le resto pour aller pratiquer son art dans le monde entier. L’esprit de compétition de notre jeune héros va alors être mis à l’épreuve par son père qui lui conseille de rejoindre une école d’élite culinaire, où uniquement 10 % des élèves sont diplômés.

Alors, pourquoi parler de Food Wars! ? Qu’est-ce que ce manga a de différent ? Et pourquoi peut-il vraiment marcher en France ? Décryptage !

 

soma-food wars-manga-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit

FOOD WARS!, UN SHONEN PUR ET DUR !

Avec ce titre, nous sommes face à du grand classique, remplaçons la cuisine par de la baston, mettons-y des ninjas ou des pirates autour, et voilà un manga dans la droite lignée des blockbusters du moment. Mais c’est là que l’auteur a été malin, il y a justement placé de la cuisine, tout simplement… Un peu court me direz-vous, sans doute, mais suffisant, c’est certain.
Le shonen nekkestu a des codes, et ce sont souvent au cœur de ses « codes » qu’on s’y retrouve et qu’on prend beaucoup de plaisir. Le parent absent, la/le « grand(e) sœur/frère », l’ascension, le talent inné, le travail pour accomplir ce talent, l’entraide, le cœur pur et la volonté inassouvie d’arriver au bout de ses rêves. Oui, tout cela n’a rien d’extraordinaire, mais qui a dit qu’il fallait sortir des sentiers battus pour faire une belle ballade ? Personne ! Bref, voici quelques-uns des ingrédients pour réussir un bon manga, il ne manque que le petit supplément d’âme qui transforme une recette en plat de chef ! Ne voyez-vous pas un argument que l’on retrouve dans presque toutes les émissions de cuisines ?

FOOD WARS 02 p20-extrait-FOOD-WARS-01-manga-tv-streaming-anime-online-legal-gratui

DÉFI, ÉPREUVE, ETC.

Dès le premier tome – et même dès le premier chapitre – on se retrouve devant une multitude de challenges, qui, au fil des pages deviendront une rythmique implacable ! Cuisiner des restes, magnifier un morceau de bœuf, rattraper un bourguignon, etc.
Autant d’affrontements qui là encore nous rappellent immanquablement les ressorts d’un Top-Chef. Les similitudes sont parfois étonnantes, puisque certaines épreuves sont communes ! De là à se dire que l’un a copié l’autre, nous en sommes loin, n’exagérons pas, d’autant que les programmes de cuisine sont légion dans le monde entier. Ce qui est certain, c’est que ça donne du piquant au manga, et qu’on dévore ses épreuves comme l’on dévore ce genre d’émission, comme l’on dévore un délicieux steak ! Notez que dans Food Wars!, on n’a pas de publicités au pire moment ! Oui, il faut bien quelques différences…

Food Wars-manga-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit

LA VRAIE DIFFÉRENCE…

Il y a tout de même une chose peu commune dans ce titre… la partie dégustation des plats pour le moins étonnante… À chaque fois qu’un protagoniste goute une recette, il tombe dans une sorte de transe léthargique, lui remémorant souvenir et impression (un peu à la façon des gouttes de dieu) et les plongeant dans un état d’extase « déshabillant » ! Oui, vous avez bien lu, lorsque le plat est merveilleux le « dégustant » se retrouve quasi nu chaque fois. Bien évidemment, ce sont souvent de jeunes et magnifiques jeunes filles qui dévorent le contenu de ses assiettes 3 étoiles (enfin presque…), leur corps et leur âme se retrouvent donc en pleine béatitude en dévoilant leurs atouts (les « parties » étant cachées) et leur visage est des plus expressif. Pourquoi intégrer ça ? Peut-être parce que c’est drôle (souvent), peut-être parce que l’éditeur l’a demandé à l’auteur afin de toucher plus facilement le public masculin, peut-être parce que l’auteur est un peu pervers, peut-être même sans arrière-pensées… Vous savez « ce » matin où l’on se lève avec une idée, on l’applique et l’entourage trouve ça terrible ; tout est possible !    Côté télévision, il est vrai qu’au regard des profils des chefs présent dans l’émission de M6, il est difficile de vouloir que cela se produise dans notre petit écran, et je pense que les chefs eux-mêmes ne le souhaitent pas non plus… En revanche, ça peut encourager à faire de son mieux derrière les fourneaux… Vous savez ce fameux : « on ne sait jamais… » (Comme lorsqu’on tente encore et toujours de faire un Kamehameha… On ne sait jamais…)

FOOD WARS 01 p35-extrait-FOOD-WARS-01-manga-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit

ÇA DONNE FAIM, ÇA DONNE ENVIE DE CUISINER !

Au fil des pages, si tant est que l’on soit légèrement gourmet, vous aurez faim à n’en pas douter. La description des odeurs, des sensations et des plats en eux même donne envie de les dévorer ! (Attention, le papier n’a pas le même gout…)
Là aussi au même titre que ce récurent Top-Chef, au fur et à mesure de lecture (comme du visionnage) on en viendrait presque à prendre des notes, tenter de déchiffrer les recettes, de tester derrière son fourneau, pour vérifier si c’est vraiment bon !
Sans douter, l’éditeur serait bien malin de nous proposer des dégustations ou cours de cuisine façon Food Wars! lors d’un prochain évènement ! Comme lorsqu’on croise les lauréats des programmes culinaires en dédicacent !

soma-erina-food wars-manga-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit

POUR CONCLURE…

FOOD WARS! au milieu de tous les mangas culinaires est probablement le plus classique et moderne à la fois. Les codes sont là, on s’en écarte très peu, mais en même temps il nous plonge dans la mouvance actuelle de la gastronomie ! (Avec parfois un côté « goutte de dieu », et un peu de ecchi) L’empathie avec le héros fonctionne (c’est un avis très personnel bien sûr) et on a hâte de voir la suite de ses aventures. Évidemment, on sort beaucoup de l’ordinaire, avec des personnages aux capacités improbables dans la réalité, normal c’est une fiction, mais si on se laisse porter on y prendra autant de plaisir que devant un « truc-chef », quel qu’il soit ! On attend de voir si dans la suite, il sera capable, de remonter un restaurant en faillite, de voir si ses camarades le noteront sur son activité ou sa présentation dans un diner privé, s’il peut faire un plat étoilé avec des produits bas de gamme, ou s’il a les moyens de servir un repas de chef pour 500 personnes ! (certaines de ses spéculations n’en sont d’ailleurs pas !)

Food Wars! est bien le Top-Chef du manga et on lui souhaite même autant de tomes qu’il y a d’émission à la TV ! D’ailleurs Food Wars! l’animé en streaming légal et gratuit est aussi dispo en France.

(Nb: en moyenne ce titre est quasiment toujours classé dans les 5 meilleurs mangas par les lecteurs du Shonen Jump, sa vie peut donc être assez longue)

Maintenant, vous avez un petit creux ?

FOOD WARS 02 p53-extrait-FOOD-WARS-manga-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit

(Cet article est complètement subjectif et n’engage que son ou ses auteurs)

Copyright images: SHOKUGEKI NO SOMA © 2012 by Yuto Tsukuda, Shun Saeki
All rights reserved.

Les Avengers aussi lisent des mangas !

manga-iron-man-avengers-2-age-of-ultron-tony-stark-robert-downey-jr-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit-head

Et si les Avengers lisaient des mangas ? Vous leur conseilleriez quoi ?

Avengers est dans 99,9% des cinémas depuis mercredi dernier, le nouveau blockbuster signé Marvel/Disney va faire parler de lui pour un moment et ce n’est pas prêt de s’arrêter ! Mais ne parlons pas ciné, parlons plutôt manga avec les Avengers !

Mettons nous en situation… vous êtes patron de librairie ou détenteur de la plus grande collection de manga du monde (et en langue française !) et là débarque toute l’équipe des Avengers chez vous… avec qu’une seule envie, lire des mangas !! Une situation tout à fait plausible entendons-nous, auquel il faut répondre et très vite ! (certains peuvent être un peu menaçant et manquer d’un peu de patience…). Alors si les Avengers voulaient un manga vous leur conseilleriez quoi ?

manga-iron-man-avengers-2-age-of-ultron-tony-stark-robert-downey-jr-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit-1

  • IRON MAN

Il est riche, il est beau, il le sait et c’est agaçant ! Au point de s’être construit une armure pour devenir un super héros. Il est aussi bien à l’aise dans les airs qu’avec une femme, qu’il voudra à coup sûr dans son lit !

Ce qu’on lui conseille :

  1. Astro Boy d’Osamu Tezuka, publié chez Kana – Astro le petit robot, un père scientifique talentueux, des membres robot, l’identification devrait faire le reste pour convaincre monsieur Stark !
  2. City Hunter de Tsukasa Hojo, publié chez Panini – Nicky Larson ! un mec sombre et beau gosse, qui chasse les filles au milieu d’une enquête, c’est 100% de succès avec Tony !
  3. Au niveau des sorties récentes, Seven Deadly Sins de Nakaba Suzuki, publié chez Pika pourrait lui plaire. Des péchés, un héros qui pelote les filles à tout va, et de la baston épique, ça se tente….

manga-captain-america-avengers-2-age-of-ultron-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit-1

  • CAPTAIN AMERICA

Lui, il est droit, il ne déroge pas à la règle, même si… bref ! Américain dans l’âme et dans la tenue, il tire sa force d’un bouclier indestructible et de quelques expériences scientifiques, qui lui ont permis de mettre les alliés en position favorable durant la seconde guerre mondiale ! Mais nombre de ses souvenirs datent encore de cette période, donc lui glisser dans les mains un manga historique vue du côté japonais, peut être très instructif pour notre Captain ! L’ouverture d’esprit est primordiale !

Ce qu’on lui conseille :

  1. 1945 de Keiko Ichiguchi, publié chez Kana ou comment 2 enfants refusent d’intégrer le système nazi.
  2. Zipang de Kaiji Kawaguchi, publié chez Kana) mélange de voyage temporel et de seconde guerre mondiale, nul doute qu’il s’y retrouvera.
  3. Gen d’Hiroshima de Keiji Nakazawa, publié chez Vertige graphic, on y dénonce l’impérialisme, stigmatise les pacifistes tout en s’opposant à la guerre. Quelques ingrédients parfaits pour lui !
  4. Pas de manga d’aujourd’hui, ce n’est pas fait pour lui.

manga-veuve-noire-avengers-2-age-of-ultron-black-widow-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit-1 (1)

  • LA VEUVE NOIRE

Laissée à l’Abandon très jeune, Natasha Romanoff est une espionne russe qui développe ses propres pouvoirs après la mort de son mari. Venue de l’Est, Black Widow a changé de camp pour rejoindre les Avengers. Elle peut faire avouer n’importe quoi à n’importe qui, et en plus elle se bat comme une déesse…

Ce qu’on lui conseille :

  1. Bon au vu de ses talents, on lui confiera Death Note de Takeshi Obata et Tsugumi Oba, édité chez Kana, cette fable sombre et emplie de mensonge dans un univers où cohabite démon et désir vengeance. Il y a des chances qu’elle trouve la fin plus vite que prévu !
  2. On l’imagine bien tomber entre les bras du héros de Golgo 13 de Takao Saito, édité chez Glénat, cela ferait un couple compliqué, mais … intéressant… On dit parfois de Golgo 13 qu’il s’agit du James Bond du manga.
  3. Coté shojo, parce qu’il en faut, on tentera le coup avec Princesse Kaguya de Reiko Shimizu, édité chez Panini. L’histoire d’une descendante de la lune découverte dans un bambou alliant histoire d’amour et  revanche à une bonne dose d’aventure, un manga qui pourrait bien lui plaire.

manga-hulk-avengers-2-age-of-ultron-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit-1

  • HULK

Exposé aux rayons gamma dans un accident, le physicien Bruce Banner déploie une force extraordinaire lorsqu’il se transforme en Hulk ! Et dans ces cas-là, il est très en colère, vraiment très en colère, mais limite touchant !

Ce qu’on lui conseille :

  1. Il est certain que Sailor Moon de Naoko Takeuchi, édité Pika lui plairait ! Une héroïne qui subit une transformation sans pour autant devenir géant, vert et horrible, devrait le rassurer
  2. A Bruce Banner qui a besoin de souffler, on va lui donner un truc poétique, un peu en lien avec la nature, et les esprits de ce monde. Ça sera Mushishi de Yuki Urushibara, édité chez Kana ! Impossible de s’énerver en lisant ça !
  3. On va tenter l’Attaque des titans d’Hajime Isayama, édité chez Pika, il y a vraisemblablement pas mal de point commun entre une partie de sa vie et cette série de géant mangeur d’hommes qui a certains atouts pour lui plaire !

manga-thor-avengers-2-age-of-ultron-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit-1

  • THOR

Inspiré par la mythologie nordique, Thor est le dieu qui provoque la foudre avec son marteau. Arrogant, sûr de lui et parfois énervant (n’est-ce pas Hulk ?), il est envoyé sur Terre par son père Odin, histoire de recevoir une leçon d’humilité… il tombera même amoureux d’une terrienne !

Ce qu’on lui conseille :

  1. Pour lui sans hésiter… Übel Blatt d’Etorouji Shiono, édité chez Ki-oon. Des compagnons faisant office de famille compliquée, un héritage meurtrier, du sexe, de la violence, et un héros sûr de soi comme jamais, ça lui va très bien ! Par contre on demandera à l’auteur d’aller plus vite pour la suite… personne ne veut énerver Thor….
  2. Soyons moins sérieux : les pouvoirs des protagonistes de Get Backers de Yuya Aoki (alias Tadashi Agi, le scénariste des Gouttes de Dieu ou encore Bloody Monday) et Rando Ayamine, édité chez Pika devraient lui rappeler un peu son entourage avec Ginji et l’Empereur de la foudre, ça se tente !
  3. Et bien sûr Vinland saga de Makoto Yukimura, édité chez Kurokawa, la mythologie nordique, le Valhalla, tout ça devrait lui parler, c’est certain !

manga-nick-fury-avengers-2-age-of-ultron-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit-1

  • NICK FURY

C’est le directeur du SHIELD qui recrute les super-héros pour en faire une équipe de rêve. L’homme de l’ombre qui tire les ficelles en coulisse, ne vous laissez pas avoir par son look de pirate, il a un cœur en or !

Ce qu’on lui conseille :

  1. Commençons avec quelque chose de parfois léger et distrayant, mais tout aussi sérieux et dramatique dans les meilleurs moments. Allons sur Dragon Quest, la quête de Daï de Riku Sanjo et Koji Inada, publié chez Tonkam, et Dragon Quest – Emblem of Roto de Chiaki Kawamata et Kamui Fujiwara, publié chez Ki-oon. Vu le temps qu’il passe en voyage, un peu d’aventure et de quête initiatique ne lui feront pas de mal et ça devrait lui prendre un certain temps pour lire les deux séries.
  2. En grand stratège, on le plongera dans Hikaru no Go de Takeshi Obata et Yumi Hotta, publié chez Tonkam, le jeu de Go étant dense en logique et en stratégie, cela pourra peut-être lui donner des idées sur le terrain !
  3. Faire une équipé de rêve, quand on est américain, c’est sûrement parce qu’on aime le basket ! Allons-y avec le pilier du genre, Slam Dunk de Takehiko Inoue, publié chez Kana, ou s’il est plus contemporain, Kuroko’s no Basket de Tadatoshi Fujimaki,  publié chez Kaze.
  4. Son amour des super héros le poussera aussi vers Ratman de Sekihiko Inui, cette histoire d’apprenti héros qui devient ennemi public numéro 1 publié chez Kana, va faire mouche, n’en doutons pas! 

manga-hawk-eye-avengers-2-age-of-ultron-oeil-de-faucon-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit-1

  • ŒIL DE FAUCON

Pas de super pouvoir incroyable physiquement chez ce super-héros. Pas spécialement rapide, pas vraiment puissant, il a juste une vision excellente dépassant l’entendement. Il l’utilise en tant qu’archer diabolique de précision.

Ce qu’on lui conseille :

  1. Il est trop sérieux et droit pour ne pas aimer un truc violent et un peu sale… C’est logique que Berserk de Kentaro Miura, publié chez Glénat lui permette de défouler ses pensées refoulé ! D’autant qu’a l’intérieur on trouve la Troupe du faucon !
  2.  Et s’il aimait le soccer ? Le tir du faucon est une technique imparable (mais qui ne termine pas toujours au fond des filets) auquel Olivier Aton devra faire face dans le manga Captain Tsubasa (Olive et Tom) de Yoichi Takahashi, publié chez Glénat. Shun Niita (Patrick Everett en Vf) qui signe ce super shoot pourrait devenir son personnage préféré !!
  3. Bien sûr, l’Âme du Kyûdô de Hiroshi Hirata, publié chez Delcourt serait sans doute le meilleur choix. Ce one-shot nous plonge au côté de héros voulant devenir l’un des meilleurs archers de l’empire. Le kyûdô étant l’art japonais désignant le maniement de l’arc.

manga-quicksilver-avengers-2-age-of-ultron-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit-1

  • QUICKSILVER

Il est jeune et se déplace si vite qu’il provoque des ouragans, si bien qu’il est facile de penser qu’il peut aussi lire très très très vite ! Donc on va lui confier des séries très très très longues !

Ce qu’on lui conseille :

  1. Détective Conan de Gosho Aoyama, édité chez Kana, 85 tomes, des enquêtes au kilo, et un peu d’humour,  cela devrait lui tenir 24h,
  2. One Piece d’Eichiiro Oda, édité chez Glénat, une série longue (77 tomes à ce jour) mais toujours pas terminé, en espérant que cela le tienne en haleine, la fin n’est toujours pas annoncé!
  3. Inu Yasha de Rumiko Takahashi (la mère du célèbre manga Ranma 1/2), édité Kana, un peu de traditionalisme et de baston en 56 tomes devrait lui faire du bien.
  4. N’oublions pas les panthéons des séries longues à savoir : Golgo 13 de Takao Saito, dont le best-of est édité chez Glénat. La série est toujours en cours de publication depuis 1969 avec 175 tomes à ce jour au Japon ! (Par contre faudra partager avec mademoiselle Romanoff…) Un peu de shonen fantastique avec Jojo’s Bizarre Adventure de Hirohiko Araki, dont certaines saisons ont été publiées chez Tonkam. Au Japon, la série suit son cours depuis 1986 avec 113 tomes. Et finissons avec un crochet du droit en donnant à lire à Quicksilver le manga Hajime no Ippo (ou tout simplement Ippo en France) de George Morikawa, édité chez Kurokawa. La série continue toujours au Japon après 26 ans de bons et loyaux services, 107 tomes ont pour l’instant était publiés dans l’archipel contre plus de 75 tomes en France (on ne sait plus trop avec tous ces changements de saisons), le prochain tome Ippo – Saison 4 – La loi du ring tome 8 sortira le 14 mai.

manga-red-scarlett-avengers-2-age-of-ultron-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit-3

  • RED SCARLETT

Elle crée des tornades et réécrit la réalité…

Ce qu’on lui conseille :

  1. Psyren de Toshiaki Iwashiro, édité chez Kana est donc pour elle, c’est certain ! Ainsi, elle découvrira une autre façon de réécrire la réalité, et surtout elle apprendra que ce n’est pas aussi facile que ça peut l’être pour elle !
  2. Selon toute vraisemblance, la Veuve Noire lui prêtera Death Note. C’est bien assez sombre pour elle. Et cette histoire de cahier pourra lui donner des idées !
  3. Un peu d’aventure et de mysticisme aussi avec Soul Eater d’Atsushi Okubo, édité chez Kurokawa, certains éléments devrait l’accrocher très vite, ça se tente… tant qu’elle ne nous envoie pas une Vectornade à la Médusa en cas de mécontentement.

manga-avengers-2-age-of-ultron-tv-streaming-anime-online-legal-gratuit-3

 

  • ULTRON

Un méchant ? Un robot ? Un avion ? Non c‘est juste Ultron ! Cette nouvelle technologie censée protéger l’humanité tout entière et qui se retourne contre son créateur.

  1. On lui donnera Pluto de Naoki Urasawa, d’après l’œuvre d’Osamu Tezuka, pubié chez Kana. En espérant que ça l’aide un peu à s’auto-psychanalyser.
  2. Dans Gunnm de Yukito Kishiro, publié chez Glénat, il verra quelque parallele avec sa propre existance, et  surtout il devrait tomber amoureux de Gally, cela serait pas mal pour l’avenir de la planète, non ?
  3. Monju au service de la justice d’Hiroki Miyashita, publié chez Kana, histoire de lui prouver qu’un robot, peut aussi avoir une vie quotidienne dans un quartier tranquille, enfin presque…

 

Et vous que conseilleriez-vous de lire à vos nouveaux amis les Avengers ?

(Cet article est totalement subjectif, et ne repose que sur l’avis de son auteur)

Interview de Yasuhiro Yoshiura – Le réalisateur de Patéma et le monde inversé

Manga.tv a eu la joie de rencontrer l’auteur de Patéma et le monde inversé : Yasuhiro Yoshiura.

Il nous raconte la genèse de son film et fait le rapprochement entre ces différents sources d’inspirations pour créer ce film.

 

Voir notre critique complète ici 

L’histoire :

Après une catastrophe écologique, la terre se trouve séparée en deux mondes inversés ignorant tout l’un de l’autre.
Dans le monde souterrain, Patéma, 14 ans, adolescente espiègle et aventurière, rêve d’ailleurs.
Sur la terre ferme, Age, lycéen mélancolique, a du mal à s’adapter à son monde totalitaire.
Le hasard va provoquer la rencontre des deux adolescents en défiant les lois de la gravité…

Couverture Manga FR vs JAP

Les éditions Ki-oon viennent d’annoncer leur tout nouveau titre : Scumbag Loser. Ce seinen en 3 tomes semble pour le moins très original et très … seinen…

Si les couvertures de l’éditeur français nous donne un aperen çu qui tend vers le psycho-horror, les couvertures originales vont bien au delà en laissant présager plus de perversité qu’il n’y paraît au premier abord.

L’occasion pour nous de lancer un sondage et débat sur les couvertures de manga.

[poll id= »16″]

[poll id= »15″]

Sachant que les lois d’un pays peuvent influencer sur ces couvertures : par exemple, la couverture GTO Shonan 14 days Tome 1 s’est vu modifiée car Onizuka fumait une cigarette. Hors comme nous l’a expliqué Pika Éditions :
« En France, la loi Evin relative à la lutte contre le tabagisme interdit « toute propagande ou publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac ou des produits du tabac » (article 2).Tout contrevenant s’expose à des poursuites judiciaires. »  Dès lors la cigarette sur les couvertures françaises avait disparu.

En France

ScumbagLoser-ki-oon-seinen-septembre-couverture

Au Japon

Laissez vos avis en commentaire !

Plus d’informations sur Scumbag Loser :

Sortie du tome 1 le 12 septembre 2013
(Mikoto YAMAGUTI, seinen en 3 tomes, 7,90 €)

Masahiko est un concurrent sérieux au titre de pire loser de son lycée, de sa ville et peut-être même du pays ! Le Scumbag Loser, c’est le dernier des nuls, la lie de l’humanité. Obsédé, asocialet lâche, il n’est sauvé de la honte suprême que par la comparaison avec Yamada, l’autre souffre-douleur de l’établissement… Mais le jour où ce dernier présente à toute la classe des photos de sa prétendue petite amie, Masahiko comprend qu’il est condamné à prendre la première place du classement des losers ! Terrorisé à cette idée, il affirme à son tour sortir avec la jolie Haruka Mizusawa, une amie d’enfance.

Bien mal lui en prend, puisque la demoiselle débarque le lendemain dans son lycée, nouvelle élève fraîchement installée en ville ! Pourtant, au grand étonnement de Masahiko, elle déclare qu’elle est bien sa petite copine. Ce qui ne soulage pas particulièrement notre loser : le hic, c’est que la véritable Haruka Mizusawa est censée être morte depuis cinq ans !

Qui est vraiment la terrifiante nouvelle petite amie de Masahiko, et quel est son objectif ?

Suivez la descente aux enfers de l’adolescent le plus pleutre et le plus tordu que la terre ait jamais porté avec Scumbag Loser, un seinen irrévérencieux et jouissif !

Interview d’ Eiichiro Oda, Numéro 4

 

Après la première interview, la deuxième interview  et la troisième interview d’Eiichiro Oda voici le quatrième et dernier entretien de l’auteur de One Piece, issu du journal Nikkan ONE PIECE Shinbun (週刊ONE PIECE新聞).

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit cover

© 2012,Nikkan Sports News

 

Pour vous remettre dans le contexte : depuis le 22 novembre 2012 est publié chaque semaine le journal Nikkan ONE PIECE Shinbun (週刊ONE PIECE新聞, à l’initiative de Nikkan Sports). Pendant 1 mois, ce journal spécial One Piece a proposé 28 pages couleurs regroupant actualités, informations exclusives ou encore des interviews des acteurs phares de la série de manga la plus vendue au monde.

Gomu Gomu no… quatrième et dernière interview :

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 2

© 2012,Nikkan Sports News

 

PREMIERE PARTIE – INTERVIEW D’EIICHIRO ODA, NUMERO 4 (page 2)

– Voici quelques images de votre lieu de travail, pouvez-vous un peu nous expliquer ?

– Oh la la ! C’est le bordel !

– Il y a beaucoup de figurines, vous les utilisez pour quelque chose ou c’est pour décorer ?

– Euh… non, c’est juste pour décorer. D’habitude il n’y a que le bureau qui est éclairé. Tout le reste est dans le noir, on n’y voit rien du tout ! J’en avais même oublié qu’il y avait des figurines en fait ! J’ai beaucoup de mal à me concentrer, si je vois quelque chose qui m’intéresse, je vais vouloir le toucher. Alors je ferme aussi les rideaux et c’est le noir complet. Honnêtement, je crois que j’ai réussi à créer une pièce où l’on ne sait même plus s’il fait jour ou nuit. Là, vous avez même ma boîte de mouchoirs en forme de Lego. J’aime aussi boire du café et du Coca sur mon lieu de travail.

– Vous aimez le Coca ? On dirait Franky. Est-ce que c’est parce que vous aimez ça que ça apparaît dans le manga ?

– Tout à fait ! Ce que je n’aime pas n’apparaît pas souvent…

– On ne voit pas beaucoup de trucs utiles, vous ne trouvez pas ?

– Non, mais c’est drôle à regarder, non ? Tout est entouré de choses que j’aime, les figurines d’animaux et autre…

– Vous avez l’air de beaucoup aimer les animaux. Il paraît que vous avez même une peluche grandeur nature d’une girafe dans votre atelier ?

– J’adore dessiner les animaux. Mais je n’aime pas m’en occuper. Ma girafe est une peluche, ça me plait qu’elle ne bouge pas, et j’aime ne pas avoir à lui donner à manger. Je ne suis pas vraiment du genre… à m’occuper des autres (rires).

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 3

 

 

 

DEUXIEME PARTIE – INTERVIEW D’EIICHIRO ODA, NUMERO 4 (page 3)

Votre plus grand trésor enfoui ici, c’est… ?

– Un trésor… Je ne suis pas vraiment du genre matérialiste. Si un jour, tout venait à brûler, ça ne m’embêterait pas plus que ça… Je crois que je m’enfuirai avec mes croquis, c’est tout (rires) ! Mais sinon, non, je n’ai pas d’objet fétiche, pas de trésor.

– Il y a beaucoup de marques sur votre bureau, on se croirait au lendemain d’une grande guerre.

– Ce sont des essais de dessin.

– Pendant que nous avions une longue discussion avec vos éditeurs, on entendait en bruit de fond des « pchh pchh pchh », des « tactactactac » et des « shuu shuu shuu », qu’est-ce que vous étiez en train de faire ?

– Ce sont les bruits de mon crayon. C’est inconscient, pardon… Par habitude je fais ce genre de bruit et le crayon n’arrête pas d’en faire. Quand vous aviez eu cette discussion, j’ai eu un gros problème. Je devais tenir mon téléphone d’une main et dessiner de l’autre. Avant j’allais rencontrer mon éditeur directement, mais j’oubliais de rentrer chez moi. J’aimais bien y aller, mais depuis que je suis marié, je veux passer plus de temps à la maison,  mais j’avais l’impression que même en étant à la maison avec la famille je ne les verrais pas. Au final, je mets un peu de côté ma famille, mais je pense à prendre un peu de temps pour les appeler, bien que mon voisin me surveille quand je reste trop longtemps au téléphone (rires) ! Comme je sais que je suis surveillé quand je téléphone, je laisse des blancs. Vraiment, pour moi le téléphone signifie être surveillé… Je me rends compte que j’ai vraiment de plus en plus de mal à me concentrer par rapport à avant, donc c’est plus moi qui devrais me forcer à mieux surveiller (rires) ! Quand j’ai de longues conversations, c’est plutôt genre, pas très intéressant ou en lien avec une grande réunion. Mais il y a aussi beaucoup de papotage (rires) ! On se dit des phrases comme « allez, raconte-moi un truc intéressant qui s’est passé à la rédaction ! » et on me répond « ben, on a fait un voyage de cohésion… » (rires). J’aime bien les conversations rigolotes. J’aime beaucoup rire aussi… Les mangas sont faits pour rires, il est interdit aux héros de dire « bon allez, on devient sérieux maintenant ! ».  Et on a pas le droit de changer cet humour du manga. On est tous libres de voir le monde comme on le veut et moi je ne veux pas lui donner un sens trop sérieux.

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 4

© 2012,Nikkan Sports News

 

TROISIEME PARTIE – INTERVIEW D’ EIICHIRO ODA, NUMERO 4 (page 4)

– Il paraît qu’il n’y a pas de message dans votre œuvre, pourtant les mots employés par Luffy et ses compagnons sont ressentis comme un message fort, car ils nous touchent intensément au fond de nous.

– Et bien, à la base, ce n’est pas volontaire. Je pense que quand on passe un message, il naît forcément un sentiment de responsabilité. Je reçois des courriers de lecteurs qui disent avoir appris une leçon en lisant les répliques ou à travers la situation de tel personnage. La façon dont elles sont ressenties dépend de chacun, donc si je disais que telle réplique doit porter tel message, je ne pourrais certainement pas accepter ce genre de courrier. On nous dit toujours : « Il faut réagir comme ça ». Mais une réplique peut entraîner différentes réactions. Mon professeur m’a dit un jour : « Les manga sont des marchandises. Une fois distribués, ils appartiennent au lecteur ». Je pense que ce serait une erreur d’imposer par moi-même l’interprétation de leur contenu. Je n’ai donc pas voulu insérer de message, car je souhaite que mes lecteurs soient libres. En plus, je n’ai jamais été confronté à ce genre de message alors je ne sais pas bien quelles peuvent être leurs influences.

– D’où viennent les répliques percutantes, telles que le « Merci pour tout » [traduction de Glénat, Tome 8, Page 121, en VO « くそお世話になりました ! » (kusou sewa ni narimashita !)] de Sanji ?

– Elles sont simplement venues en même temps que les personnages. Sanji dit « kuso, kuso » [« merde, fais chier »] depuis le début, donc je me suis longtemps torturé l’esprit pour placer ce mot dans la phrase : « くそお世話になりました » ? « お世話にくそなりました « ? Lequel sonne mieux à l’oreille ? C’est comme ça que ça s’est fait. Je me suis dit que je devais placer un « kuso », sinon ce n’était pas digne de Sanji. (rires) C’est aussi simple que ça. (Ndt : Sanji est français et donc, il se doit de jurer selon l’auteur)

– Vous avez dit que peu vous importe d’arrêter de dessiner One Piece qui est votre première longue série. Qu’avez-vous voulu dire ?

C’est probablement dans le sens que c’est ma dernière longue série. Je me dis qu’une fois terminée, je n’aurais jamais la force d’en faire une autre. C’est pour ça que je pense que ce sera la dernière. Je me demande si je pourrais assumer la responsabilité de faire quelque chose d’autre dans un dernier effort. (rires)

– Imaginiez-vous que la série durerait aussi longtemps ?

Pas du tout (rires). Je pensais qu’elle se terminerait bien plus vite… Pas pour des raisons de popularité, mais parce que j’avais prévu de conclure l’histoire. Et ça, ce n’est pas une bonne chose. Dans un sens, ça porte peut-être atteinte à l’histoire d’origine. Il faut dire que lorsque j’ai démarré, je n’avais pas la moindre idée du rapport entre l’histoire qu’on raconte et le nombre d’années que ça peut prendre.

– D’après vos précédents responsables éditoriaux, la révélation du dénouement s’apparente à un vrai « rite de passage », on dirait.

– Parce que s’ils ne l’apprennent pas, on ne peut plus discuter de rien.

– D’après Teruyuki Kagawa, qui interprète le rôle de Binz [dans One Piece Film Z], l’histoire en est à peu près à la moitié.

– Je pense qu’on a déjà dépassé la moitié (rires). Oui voilà ! Parce qu’on dit que c’est la moitié depuis au moins deux ans. On doit en être à 60%.

– Il faut dire que peu à peu, les choses que vous avez envie de dessiner, les différentes îles et tout ce genre de choses se multiplient.

– Dorénavant, j’essaye au maximum de restreindre, re-restreindre et re-re-restreindre toutes ces choses et de me diriger vers une conclusion. Mais si j’épuisais trop vite toutes les îles que j’ai envie de dessiner, je ne pourrais plus finir non plus, donc il me faut rassembler ces éléments et ne garder que le meilleur. Je ne sais pas encore si j’y arriverai, c’est ma problématique actuelle

– Lorsque One Piece sera terminé, est-ce qu’il y a des choses que vous avez envie de faire ?

– Je voudrais voyager.

– Il n’y a pas d’autre projet sur lequel vous auriez envie de travailler ?

– J’aurai certainement des idées lorsque ça s’arrêtera, mais comme ce n’est pas encore le cas, pour le moment, je n’en sais rien.

– Qu’est-ce que vous pensez du magazine hebdomadaire de One Piece ?

– Il est super. À ce propos, ces derniers temps, on a tendance à perdre des lecteurs à cause d’internet. Alors, prendre le risque de faire ce journal, ça me plait. Je préfère ces pirates-là (rires).

– Avez-vous un message à faire passer aux fans qui verront votre tout dernier film « One Piece Film Z » ?

– Allez voir le film, reposez-vous et détendez-vous, profitez de la vie !!

– Merci beaucoup !

 


Un TRES grand merci à Julia, Claire et Anaïs de BLACK STUDIO pour toutes leurs traductions qui ont permis aux lecteurs français de découvrir les dires de notre cher Eiichiro Oda dans ces 4 entretiens captivants, émouvants et poignants !

 

Lire la première interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 1

Lire la deuxième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 2

Lire la troisième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 3

Plus d’informations sur One Piece film Z 

 

Et en bonus quelques images du journal One Piece numéro 4, cliquez pour agrandir :

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 2 pub bonus
© 2012,Nikkan Sports News

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit poster bonus

© 2012,Nikkan Sports News


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


Interview d’ Eiichiro Oda, Numéro 3

 

Après la première interview et la deuxième interview d’Eiichiro Oda voici l’avant-dernier entretien de l’auteur de One Piece, issu du journal Nikkan ONE PIECE Shinbun (週刊ONE PIECE新聞).

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-3-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit cover

© 2012,Nikkan Sports News

 

Pour vous remettre dans le contexte : depuis le 22 novembre dernier est publié chaque semaine le journal Nikkan ONE PIECE Shinbun (週刊ONE PIECE新聞, à l’initiative de Nikkan Sports). Pendant 1 mois, ce journal spécial One Piece a proposé 28 pages couleurs regroupant actualités, informations exclusives ou encore des interviews des acteurs phares de la série de manga la plus vendue au monde.

Gomu Gomu no… troisième interview :

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-3-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 2

© 2012,Nikkan Sports News

 

PREMIERE PARTIE – INTERVIEW D’EIICHIRO ODA, NUMERO 3 (page 2)

– Dans une interview au moment de la sortie officielle de « Strong World » en 2009, vous aviez dit que vous considériez l’animé comme un rival.

– Noboru Koizumi, le character-designer dessine un Chopper super adorable. C’est la doubleuse Ikue Ôtani qui interprète le personnage. Il est à croquer, non ? On a commencé à me dire que l’animé était plus mignon que l’œuvre originale. Ça m’a embêté !! J’ai horreur des mascottes, alors j’essaye de limiter cet effet ! Mais l’animé ayant déjà pris ce cap, je me suis dit que je n’avais pas le choix, et j’ai levé l’embargo des mascottes ! J’ai fait en sorte de rendre le dessin de plus en plus mignon. Je déteste ça, moi, les personnages qui flattent les lecteurs. Mais bon, finalement, il n’était pas question de s’orienter vers un style « petites histoires de Chopper » ou encore vers un Zorro qui fait rêver, donc ça ne m’a pas dérangé de fléchir un petit peu.

À présent, vous avez toujours le sentiment que l’animé est votre rival ?

– Oui. C’est le cas, mais c’est également un solide allié dans de nombreuses situations. Par rapport au manga d’origine, l’animé permet d’éclairer des points qui n’avaient pas été suffisamment traités, de montrer les choses de façon plus simple… D’un côté, je me dis que c’est une bonne chose, mais de l’autre, ça me fait aussi mal au cœur. Mais au final, l’animé qui parvient à faire ce que moi, je n’avais pas réussi à faire, constitue une grande stimulation pour m’améliorer.

– Mayumi Tanaka, qui interprète le rôle de Luffy a dit : « Oda dessine certainement en s’inspirant de nos voix. »

Ha ha ha ha… Bien sûr, évidemment ! (rires) C’est vrai. Quand je dessine Luffy, je n’entends que la voix de Mayumi. C’est exactement ça. Je ne sais pas pourquoi, mais ils sont vraiment comme les personnages. Je ne sais pas s’il y eut un phénomène d’adaptation d’un côté ou de l’autre ou bien si c’est un hasard complet, mais les doubleurs et leurs personnages ne font qu’un. Mayumi ressemble vraiment à Luffy. Et Hiroaki Hirata ressemble vraiment à Sanji. Il a aussi la classe même quand il se tait ! Et ce n’est qu’un exemple. Kazuya Nakai est également de plus en plus doué comme Zoro… Les doubleurs et les personnages se confondent parfaitement. (rires)

– Hirata nous a demandé de vous confier son souhait que Sanji redevienne aussi classe qu’autrefois.

– Dans, ce cas, il va falloir qu’il change, lui aussi. (rires)

– Selon lui, le point fort de Sanji était de partir d’une blague pour devenir sérieux tandis que dorénavant, c’était plus souvent l’inverse. Qu’en pensez-vous ?

– Je viens de dire qu’il fallait qu’il change ! (rires) Ah là là, c’est un personnage très apprécié, ce Sanji, hein… Bon, je vais voir ce que je peux faire, dans le manga. (rires)

– Cette année, ça fera 15 ans que One Piece existe. Le film et l’exposition se sont succédés cette année, pouvez-vous nous récapituler tout ça ?

– Pfiuuh… Tout est allé si vite. J’ai l’impression que les fêtes de fin d’année 2011 viennent à peine de passer. C’est comme si une année s’était écoulée en un instant. C’était à la fois super riche, mais j’ai le sentiment de ne me souvenir de rien. Oui, je serais incapable de dire exactement ce qu’il s’est passé mois par mois.

– L’exposition a attiré des foules de fans, qui ont été émus jusqu’aux larmes de pouvoir profiter des planches originales du manga, c’était très impressionnant.

– Vraiment ? Ça me donne envie de pleurer à mon tour…

– En voyant toutes vos planches exposées, certains nous ont confié leur envie de devenir mangaka de shônen. Comment expliquez-vous un tel engouement ?

– Pour moi qui ai toujours visé les parutions dans les magazines de shônen, ça me semble une évidence. Je sais que de nombreux adultes me lisent, mais si on ne cible son dessin que pour un public adulte, on exclut d’emblée les enfants. J’ai toujours eu conscience que lorsque les lecteurs adultes finissent par se lasser, le lectorat enfantin reprend toujours le flambeau, c’est cyclique. Si je ne m’étais adressé qu’aux adultes, je n’aurais fait que me fermer des portes. Pour viser la durée, il faut toujours s’adresser à la jeunesse. C’est ça, mon boulot.

– Qu’est-ce qui vous fascine dans le shônen-manga ?

– C’est cette excitation que je ressentais en étant enfant, le fait d’attendre impatiemment la sortie du Shônen Jump, chaque semaine. De l’acheter et d’avoir tellement hâte de le lire que je le terminais déjà avant d’arriver à la maison. Enfin ça… ça n’a pas tellement changé… Ça n’a pas de prix de faire un métier comme celui-ci où l’on peut divertir les gens. Le plus important pour moi, c’est que les enfants puissent se trouver des amis grâce à moi. C’est pour ça que je souhaite être lu par le plus grand nombre de personnes possible. Afin de relier tous les enfants. C’est ça la vraie force du Shônen Jump ! Quand je pense au nombre d’amitiés qui ont pu naître grâce à ça, je me dis qu’il joue un rôle véritablement important pour les relations sociales des enfants. C’est pour cela que les thèmes des œuvres ne sont pas engagés, mais rassemblent les enfants autour de joies communes. Et vendre un magazine qui porte cette ferveur collective, c’est inestimable.

– Que vous êtes-vous imposé afin de poursuivre votre carrière le plus longtemps possible ?

– De toujours m’adresser aux enfants. On m’a dit de m’adresser davantage aux adultes, de proposer des histoires d’amour pour le public féminin, mais ça ne serait plus du shônen. N’écouter que les opinions des jeunes sans avoir besoin de suivre les autres échos. De toute façon à partir du moment où on fait plaisir aux jeunes, on renonce à faire plaisir aux vieux. (rires)
interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-3-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit page 4

© 2012,Nikkan Sports News

 

DEUXIEME PARTIE – INTERVIEW D’ EIICHIRO ODA, NUMERO 3 (page 4)

 – Pourquoi êtes-vous devenu mangaka ?

– Mwouahah (rires). Pour commencer, j’aime dessiner. Ensuite, j’admirais les adultes qui savent dessiner, tout comme j’admirais les adultes qui dessinent des supers mangas, je me suis donc tourné vers le « jump » qui possède des lecteurs dans tout le pays, et puis j’admire un certain Akira Toriyama, alors je me suis dit, pourquoi pas moi ? Tout simplement, je pense que j’étais un gamin avec ce genre de tempérament. Les enfants aussi ont leur caractère, quand ils voient un spectacle de magie il y’en a qui pensent « Ouah ! Trop bien ! », pendant que d’autres penseront « Moi aussi je veux le faire ! ». Moi j’étais dans la deuxième catégorie.

– Ne faut-il pas un talent, ou au moins une certaine capacité à savoir dessiner, quand même ? Parce que ceux qui ne sont pas doués n’y arriveront pas.

– Les gens pas doués, ça n’existe pas. Si on a vraiment envie de dessiner, ça donnera forcément quelque chose. Même quelqu’un de nul en dessin, s’il s’entraine pendant un mois sérieusement, il deviendra de plus en plus doué. Vous savez… Je dis ça, mais ça dépend vraiment de la passion qu’on porte en soi. Les enfants qui veulent vraiment y arriver, ils y arriveront.

– Vous disiez vouloir devenir Akira Toriyama, vous l’êtes plus ou moins devenu, non ?

– Jamais de la vie (rires) ! Je me trouve déjà chanceux de vivre à la même époque que lui !

– À quel moment vous vous êtes dit que vous alliez devenir mangaka professionnel ?

– Je ne saurais pas trop le dire, je dis que je veux faire ça depuis que j’ai 4 ans. Depuis le moment où j’ai su que mangaka était un métier. Ça m’avait d’ailleurs surpris ça, des adultes qui s’amusent. Parce que quand on est enfant, dessiner c’est juste pour s’amuser, pas vrai ? Chez moi, mes parents partaient tous les matins dans leur entreprise, ils y travaillaient et rentraient. Alors quand j’ai su que des adultes étaient mangakas et restaient tout le temps chez eux… comment faire pour ne pas vouloir devenir ça ? (rires) Le hasard, c’est quelque chose qu’on ne peut faire plier, si ?

– Mais la réalité était plus dure que ça, n’est-ce pas ?

– Oui, mais j’aime mon travail donc ça va ! (rires)

– Pourquoi avoir dessiné sur le thème des pirates ?

– C’était une autre passion de mon enfance, c’était quand je regardais « Vic le Viking »* que j’ai appris que les pirates existaient. J’ai toujours eu l’impression que partir en mer, ça avait l’air marrant. Je n’ai aucun mauvais souvenir de la mer. Comme j’ai été élevé à la montagne à capturer des scarabées, j’étais plein d’espoir et de rêves quand on me parlait de la mer. J’étais persuadé qu’il y avait encore des pirates ! Sûrement parce que je les adorais quand j’étais petit. Alors que c’est du passé, pas vrai ? Ils appartenaient à l’Histoire, ce n’était pas des extra-terrestres. Je crois que ce qui me plaisait le plus c’était qu’ils ne gagnaient pas à chaque fois. C’est bizarre qu’il n’y en ait pas eu avant dans le « jump » des histoires de pirates. Parce que les pirates ne tiennent pas en place comme l’énonce le titre du magazine. J’étais obligé d’en dessiner, du coup ! (rires) C’est à cause de cet étrange magazine que j’ai voulu tenté ma chance…

– Vous aimez beaucoup les films, à commencer par le traditionnel « Jirochô Sangokushi » ou encore « Ninkyo ». Quelles ont été vos influences ?

J’adore les films. J’aimerais en voir plus. Et je pense avoir été énormément influencé. Tellement que je n’ose même pas compter les références que j’ai faites, je ne saurais pas dire lesquelles ni où elles sont. Par exemple, j’ai beaucoup dessiné sur la loyauté tirée de « Ninkyo ». Je pense que je n’en étais même pas conscient physiquement ou moralement. Je ne dis pas que certaines de mes répliques me vienne de ces influences, mais, ce genre de sentiment me touche tellement, que je me voyais mal ne pas les intégrer.
* NDT : Série télévisée d’animation en co-production autrichienne-allemande-japonaise en 78 épisodes de 22 minutes, créée par Runer Jonsson et produite par les studios Nippon Animation, Taurus et Zuiyô Eizô entre le 3 avril 1974 et le 24 septembre 1975 sur Fuji Television.


Un grand merci à Julia et Anaïs de BLACK STUDIO pour la traduction !

 

Lire la première interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 1

Lire la deuxième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 2

Lire la troisième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 4

Plus d’informations sur One Piece film Z 

 

Et en bonus quelques images du journal One Piece numéro 3 :

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-3-bonus-sketch-croquis-esquisse-shasei-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit
© 2012,Nikkan Sports News

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-3-bonus-sign-dedicace-luffy-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit

© 2012,Nikkan Sports News


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


Tokyo Apocalypse

 

À la base, cela devait être un article sur des illustrations post-apocalyptique de Tokyo mais de fil en aiguille, nous avons découvert un manga…

Malefic Time : Soum est le nouveau global-manga espagnol de Kenny Ruiz basé sur l’univers de fiction créé par Luis Royo Romulo Royo qui nous conte les origines de Soum, protecteur de Malefic.

 

Malefic Time tome 1 apocalypse Luis Royo milday graphics anime online streaming manga tv legal gratuit

 

Vous avez pu entendre parler de l’œuvre originale par le biais de Milady Graphics. En effet, l’éditeur de Scott Pilgrim a publié le 22 novembre dernier Malefic Time Tome 1 : Apocalypse est un ouvrage pluridisciplinaire entre roman graphique et livre d’illustration de Luis Royo.

[learn_more caption= »Qui est Luis Royo » state= »open »]

Luis Royo est un artiste peintre né à Olalla (Espagne) en 1954.

Il étudie la peinture, la botanique et le dessin technique. Parallèlement, il travaille dans divers studios de décoration de 1970 à 2005. De 1972 à 1976, plus impliqué dans la peinture grand format, il participe à diverses expositions individuelles dans différentes villes.

En 1978, il se tourne vers la BD et commence à publier des récits complets à partir de 1981 dans des revues comme 1984, Comic International, Rambla et, occasionnellement dans El Víbora et Heavy Metal. À partir de 1999, avec Norma Editorial, il se lance dans l’illustration, sortant pour la première fois du contexte national pour publier dans le monde entier.

Actuellement, ses travaux illustrent des couvertures pour différents éditeurs tels que Tor, Berkley, Avon, Warner, Bantam, Zebra, Nal ou Pocket. Il réalise également des couvertures pour des magazines comme Heavy Metal, Cimoc, Penthouse, Comic Art, Ère Comprimée, Total Métal… Il illustre également des calendriers, posters, compilations, cartes postales, portfolio… pour les éditions Penthouse, Air Brush-Action, Comic Image, Heavy Metal, DC Comics, Fleer Ultra X-Men ou Norma Editorial. (Wikipédia)

[/learn_more]

[learn_more caption= »Qui est Kenny Ruiz »]

le mystere nemo tome 3 kenny ruiz maz gabella delcourt anime online streaming manga tv legal gratuit le mystere nemo tome 2 kenny ruiz maz gabella delcourt anime online streaming manga tv legal gratuit le mystere nemo tome 1 kenny ruiz maz gabella delcourt anime online streaming manga tv legal gratuit dos espadas deux epee kenny ruiz soleil anime online streaming manga tv legal gratuit tome 2

Kenny Ruiz quant à lui n’est pas un amateur dans le monde de la bande dessinée. Né en 1980 en Espagne, il est surtout connu pour son travail sur Le Chasseur d’Éclair (édition française : Paquet).

En 2007, le projet visant à faire découvrir l’auteur sur le sol français avec le titre Deux Épées est avorté avant même de pouvoir être publié, dû au changement de direction à ce moment de l’éditeur Soleil. Pourtant, il n’en restera pas là et en 2010, Delcourt réunit Gabella au scénario, Kenny aux dessins et MAZ aux couleurs pour Le Mystère Némo, une trilogie qui vient de se finir en août dernier. Cette même année, l’auteur sort en octobre chez Glénat Espagne le global-manga Dos Espadas (Deux Épées) pour lequel il a reçu un prix (voir palmarès plus bas…).

Enfin, en 2012, l’auteur est choisi pour faire parti du projet Malefic Time de Luis Royo, le premier tome du global manga centré sur Soum est publié en octobre chez Norma Editorial. En outre, ce mois-ci paraît chez l’éditeur espagnol Dolmen Editorial Le Mystère Némo renomé pour l’occasion El Misterio del Capitán Nemo.

Le Palmarès de Kenny Ruiz :

  • Prix ​​de la révélation Auteur pour son album « Barcelona » au el Salón del cómic de Barcelona en 2005.
  • Prix ​​du meilleur scénario pour son album « Barcelona » au el Salón del cómic de Barcelona en 2005.
  • Prix ​​de la meilleure œuvre  pour son album « Barcelona » au el Salón del cómic de Barcelona en 2005.
  • Prix ​​du meilleur dessin pour son album « El Cazador de Rayos » au el Salón del cómic de Barcelona en 2007.
  • Prix ​​de la meilleure œuvre  pour son album « El Cazador de Rayos » au el Salón del cómic de Barcelona en 2007.
  • Prix ​​du meilleur manga d’auteur espagnol pour « Dos Espadas » au el Salón del cómic de Barcelona en 2010.

À savoir : le célèbre graffeur Raul Ruiz, alias « El Niño de Peintures « , est son frère.

Malefic Time - Soum Kenny Ruiz Luis Royo Normal Editorial anime online streaming manga tv legal gratuit DOSESPADAS2camisa.qxd GAIJINcamisasOK 3.QXD

[/learn_more]

 

Et nous en arrivons donc à l’idée de base… à l’occasion de la sortie du global-manga Malefic Time : Soum, un clip vidéo musical (disponible sur la plateforme-vidéo de Manga.Tv) a été réalisé reprenant l’univers graphique de Luis Royo dont les peintures post-apocalyptiques de Tokyo sont réalisés par José Luis Martín. Ce clip mêlant scènes illustrées et Live-action est naît dans l’espoir de parvenir à une fusion entre le cinéma et le manga. Une production Norma Editorial, mettant en vedette Ayats Fatima, Siauying Paw Kam, Jésus Donaire et Francisco Royo.

Ci-dessous, les illustrations version « Tokyo Apocalypse » vues par José Luis Martín :

fanart tokyo apocalypseall town matte painting artiste jose luis martin anime online streaming manga tv legal gratuit

fanart tokyo apocalypse tokyo tower matte painting artiste jose luis martin anime online streaming manga tv legal gratuit

fanart tokyo apocalypse shibuya matte painting artiste jose luis martin anime online streaming manga tv legal gratuit

fanart tokyo apocalypse malefic time soum2 matte painting artiste jose luis martin anime online streaming manga tv legal gratuit

 

 

A suivre dans la galerie d’images :

Source : site de l’illustrateur José Luis Martin


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest Suivre @Manga_tv


Dark Air, fin programmée

 

Alors que le tome 5 de Dark Air est sorti le 16 novembre dernier, l’éditeur Kwari nous apprend que la série se terminera en 8 tomes. Une décision prise par l’éditeur original de la série en Corée, Daiwon.

Sachant que le tome 6 vient tout juste d’être publié dans la péninsule, il restera 2 tomes à l’auteur Park Min-Seo pour conclure comme il se doit cette superbe série de fantasy !

Si vous ne connaissez pas encore la série n’hésitez pas à regarder notre chronique sur la plate-forme vidéo de Manga.Tv !

 

dark air tome 1 park min-seo kwari anime online streaming manga tv legal gratuit dark air tome 2 park min-seo kwari anime online streaming manga tv legal gratuit dark air tome 3 park min-seo kwari anime online streaming manga tv legal gratuit

dark air tome 4 park min-seo kwari anime online streaming manga tv legal gratuit dark air tome 5 park min-seo kwari anime online streaming manga tv legal gratuit

 

Résumé de l’éditeur :
Le Blue Air a été de tout temps la source de la magie. Sa disparition marque le début de l’ère du Dark Air. Seul le magicien Vincent Zappa parvient à conserver ses immenses pouvoirs intacts, devenant ainsi le nouveau maître du royaume. Mais Zappa est en proie à une étrange obsession… Il veut à tout prix retrouver un garçon prénommé Melloz ! Ce dernier est sauvé par le troubadour Mustaine au premier jour du Dark Air alors qu’il gisait inconscient et ensanglanté. Rejoints par la guerrière Shenando. ils partent sur la route pour percer le secret du Dark Air…

 

Source : Facebook de Kwari


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest
//


Interview d’ Eiichiro Oda, Numéro 2

 

Après la première interview d’Eiichiro Oda issue du journal Nikkan ONE PIECE Shinbun (週刊ONE PIECE新聞), voici enfin la suite avec un nouvel entretien de l’auteur de One Piece !

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-2-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit

© 2012,Nikkan Sports News

 

 

 

Pour vous remettre dans le contexte : depuis le 22 novembre dernier est publié chaque semaine le journal Nikkan ONE PIECE Shinbun (週刊ONE PIECE新聞, à l’initiative de Nikkan Sports). Pendant 1 mois, ce journal spécial One Piece proposera 28 pages couleurs regroupant actualités, informations exclusives ou encore des interviews des acteurs phares de la série de manga la plus vendue au monde.

C’est parti pour la deuxième interview :

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-2-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit-2

© 2012,Nikkan Sports News

 

PREMIERE PARTIE – INTERVIEW D’EIICHIRO ODA, NUMERO 2  (page 2)

– Vous avez souvent dit « les personnages évoluent, et je ne peux m’y opposer ». Comment évoluent-ils pour vous exactement ? Que comptez-vous raconter à présent ?

– Ce n’est pas quelque chose que j’aurais pu prévoir depuis le début, cela fait 15 ans que la série a commencé et donc 15 ans que plein de nouveaux Luffy sont apparus, à partir de ce moment-là, il n’était pas question de faire demi-tour, Luffy faisait telle ou telle chose à tel moment, c’est normal qu’il ait eu plein de comportements différents, non ? Je ne pouvais pas m’éloigner de cette ligne de conduite.

Mais à l’inverse, le plus difficile c’est de ne pas forcer le changement. Et je suis sûr qu’il y a des lecteurs qui comprennent cette ligne de conduite. Quand je fais de nouvelles histoires, je me demande si cette réplique ressemble bien à Luffy ou non… Et si je pense bien à ne pas m’éloigner de ça, alors il évolue tout seul. En somme, j’aimerais qu’il évolue de cette manière, mais si je pense que ce n’est pas quelque chose qu’il ferait, je me retrouve à ne pas suivre mes propres paroles initiales. Et même quand je n’y pense pas, je me retrouve dans cette situation… Si un bonbon tombait du ciel, je me demanderais ce qu’il ferait et là je me dis tout de suite « Luffy le mangerait, forcément ! », je le sais immédiatement. Et pour tout vous dire, les lecteurs aussi le savent. Donc quand j’écris des bêtises, les lecteurs me le font tout de suite remarquer.

 

– Le scénariste Osamu Suzuki est lui aussi un grand fan, il a donc fait ressortir de son scénario un Luffy qui avait évolué du point de vue du lecteur, non ?

– Bien sûr ! J’ai trouvé que la façon d’évoluer de Luffy était géniale dès le début du film. Essentiellement grâce au scénariste.

 

– Pourtant, il y a des choses qui vous ont dérangé ?

– Eh bien… Surtout au niveau des répliques, je dirais. Les particularités de langage en fin de répliques étaient différentes. Luffy finissait ses phrases par « -daze » et je me disais « tiens, Luffy n’aurait pas dit « -ze » ici pour moi », ce sont ces phrases qui me raidissaient le plus. En bref, il est possible que les personnes regardant le film trouvent une certaine discordance dans le caractère de Luffy.

 

– Et c’est pareil pour tous les personnages ?

– Oui. Parce que si on ne montrait pas une certaine continuité, je ne pouvais pas défendre mes personnages.

 

– Quand on lit le manga original, à la fin de plusieurs scènes, on ressent bien que les personnages n’ayant pas de répliques s’affirment quand même.

– Oui, ils ont fait ça dans mon dos. Cette fois, je ne donnais pas d’instructions donc ils ont fait ce genre de scène et au final ça rend bien, on comprend le personnage et il nous touche même. Nagamine (le réalisateur) s’en est vraiment bien sorti !

 

– Il paraît que le réalisateur, Nagamine, et le producteur, Shibata, n’ont pas pu s’empêcher de s’impliquer dans l’évolution et les faits et gestes des personnages.

– Évidemment, même Toei fera toujours tout pour protéger Luffy, cela fait 13 ans qu’ils s’occupent de l’anime.

 

– Quelle est la grande scène du film, pour vous ?

– La grande scène… J’ai envie de dire celle qui est la plus indécente… C’était vraiment érotique, non ? (rires)

 

– C’est vrai que je ne pensais pas que Robin pouvait être aussi sexy. Elle paraît plus sage dans le manga.

– Je pense que c’est un fantasme du responsable animation, Sato (rires). C’était quoi la question déjà ? Non la grande scène du film reste celle où se passe toute l’action. J’ai été vraiment surpris ! Elle était géniale. Elle nous plonge vraiment dedans. Il y a eu d’énormes progrès au niveau des CG (NDT : computer graphic). Je ne pensais pas qu’on pouvait faire de telle scène d’action.

 

Bonus : questions de l’équipage à ODA 

Sanji : qu’est-ce qui te rend le plus heureux en tant que mangaka ?

Oda : ah… euh… Rencontrer les gens que j’admire, comme Akira Toriyama.

 

Luffy : Ton pire souvenir ?

Oda : J’en ai bien sûr… mais je crois qu’il est tellement horrible que je ne peux pas le raconter (rires). Que faire…

 

Franky : Des moments difficiles ?

Oda : Quand je n’arrive pas à trouver un truc drôle.

 

Chopper : Tu te lèves à quelle heure et tu arrêtes de travailler à quelle heure ?

Oda : La matin, hein… je me lève à 5 heures du matin et je travaille jusqu’à 2h du matin. Forcément je dors de 2h à 5h très facilement.

Zoro : Tu ne dors que trois heures ? Moi j’aime trop dormir pour ça.

 

Usopp : Un truc que tu n’oublies pas sur ton lieu de travail ?

Oda : Le café. Ma marque préférée est « blue montain ».

 

Robin : Si tu devais résumer le travail de mangaka en un mot ?

Oda : euh… euh… c’est un travail marrant ! (rires)

 

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-2-bonus4-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit-couverture.jpg

© 2012,Nikkan Sports News

 

DEUXIEME PARTIE – INTERVIEW D’ EIICHIRO ODA, NUMERO 2  (page 4)

 

– Les films récents s’appuient beaucoup sur le progrès des techniques d’animation, certaines scènes d’action sont parfois trop rapides et on ne voit pas tout, c’est vrai ?

– Oui, c’est vrai.

 

– Et en même temps, on peut très bien voir certaines scènes, comme l’attaque de sanji « Sky Walk ».

– On peut les voir, oui ! (rires) Moi aussi, je pense la même chose. C’est assez fou. Même Nagamine me disait tout le temps qu’il voulait écrire de l’action, et je crois qu’il le voulait vraiment, et en regardant l’avant-première, j’ai compris, en voyant l’homogénéité du film, que les indications qu’il pouvait donner étaient vraiment minutieuses. Il voit très bien ce que ça va rendre en film, et ça reproduit loyalement ce qu’avait dessiné Satô… Ils forment vraiment un bon duo tous les deux !

 

– Vous voulez dire que si ça n’avait pas été ce duo, vous n’auriez pas pu dessiner ces scènes d’action ?

– Je ne pense pas, non. Pour avoir ces deux-là, il a fallu faire des sacrifices, pour vous dire à quel point je les voulais dans l’équipe.

 

– La scène où Luffy et Z se rencontrent de façon musclée, je pense que c’était l’emblème de l’action de ce film.

– C’était ce que voulait absolument faire Nagamine, il a appelé ça « la baston des durs » (rires). Depuis le début, il n’arrêtait pas de nous crier « je veux une baston des durs !! ». Les gens de Toei avaient déjà travaillé sur « Pretty Cure » (NDT : anime de magical girl) et j’étais intéressé de savoir quel genre de scène d’action ils allaient faire, mais au final ça a vraiment été super bien fait.

 

– Luffy était de plus en plus un personnage bourrin, mais récemment il devient un personnage plein d’entrain et de courage.

– Je suis content que le timing de la sortie du film colle avec ce changement dans le personnage. Ça explique vraiment le sens d’entrain et de courage qu’on a voulu lui donner, c’est un peu ce que voulait dire « baston des durs » et j’en suis vraiment content. C’est le symbole qui passe quand ses mains deviennent noires, mais qui (par le courage) deviennent plus durs. C’est aussi pour ça que Z se fait appeler « kokuwan no zefaa » (NDT : Le zéphyr aux bras noirs). Z a toujours utilisé son ardeur et son courage, il est vraiment fort c’est pourquoi ce surnom lui va très bien.

 

– Luffy et Z ont tous les deux les bras teintés de noirs, mais du coup, ils ne peuvent pas se vaincre par la force du courage.

– Tout à fait ! Les hommes doivent se surpasser ! (rires) On veut voir des hommes, des vrais. Sinon même les collégiens ne viendront pas voir le film au cinéma. J’aimerais que tout le monde vienne, même les personnes âgées… Tous les hommes du monde aussi !

 

– Le caractère d’homme dont vous parlez, vous ne l’écrivez plus avec le caractère traditionnel de « garçon », mais celui plus traditionnel de « l’homme honorable »… c’est une façon de durcir vos traits.

– Ah ha ha ! C’est ça qui est bien, des hommes qui admirent d’autres hommes, les femmes en tombent tout de suite amoureuses. Bref, venez tous voir le film ! (rires)

 

– Qu’est-ce que vous voulez faire passer dans ce film ?

– Hum… des principes. Au début, Suzuki m’a demandé «  qu’est-ce que tu voudrais écrire ? » et je lui ai répondu « un clash de principes ».

 

Bonus : questions de l’équipage à ODA 

Nami : Ce que tu préfères manger mon petit Oda ?

Oda : la viande. Comme Luffy. J’adore le bœuf. J’aime bien la viande tendre sous la dent. Par contre je n’aime pas les viandes chères et pleines d’huile.

Luffy : Je savais que c’était la viande !!

 

Zoro : Tu prends des vacances des fois ? Si oui, tu fais quoi de ton temps ?

Oda : je n’en ai pas non. Si j’en avais, je ferrais un voyage en famille. Peu importe où, mais je veux être dehors. Parce que je ne peux pas sortir.

Chopper : moi je veux aller dans un parc d’attractions.

 

Brook : Tu veux bien me montrer ton caleçon ? Euh pardon… qu’est-ce que tu voudrais le plus en ce moment ?

Oda : ce que je voudrais… ce que je voudrais… rien en particulier, si ce n’est des idées drôles.

 


Un grand merci à Julia de BLACK STUDIO pour la traduction !

 

Lire la première interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 1

Lire la troisième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 3

Lire la troisième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 4

Plus d’informations sur One Piece film Z 

Et en bonus quelques images du journal One Piece numéro 2 :

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-2-bonus3-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit-couverture.jpg
© 2012,Nikkan Sports News
« Le lieu de travail d’Oda est une véritable mine d’or de documentations, d’ouvrages et de babioles en tout genre »

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-2-bonus2-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuit-couverture.jpg

© 2012,Nikkan Sports News

interview-Eiichiro-Oda-One-Piece-film-Z-nikkan-sports-numero-2-bonus-anime-online-streaming-manga-tv-legal-gratuitjpg

© 2012,Nikkan Sports News


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


Un nouveau LIM Dall Young en France

cimoc koimoku lim dall young dokidoki manga tv anime online streaming legal gratuit banner

 

Très prolifique, le scénariste LIM Dall Young rejoint de nouveau le catalogue de l’éditeur Doki-Doki !

Célèbre pour ses séries fantastiques à succès telles que Kurokami et Freezing, le scénariste, fondateur du studio Artlim  Media planche (ou planchait) pour cette année 2012 sur pas moins de 4 séries : Freezing : First Chronicle (dessin : Jae-Ho Yoon, 2011–2012), Sai : Taker –Futari no Artemis (dessin : Soo-Hyun Lee, en cours), Freezing: Zero (dessin :  Soo-Cheol Jeong, 2012–en cours) et Koimoku (desin : Hae-Won Lee, 2011–2012). C’est cette dernière série qui arrivera en France en mars 2013.

 

cimoc koimoku lim dall young dokidoki tome 1 manga tv anime online streaming legal gratuit

 

Renommée Cimoc en France (anagramme de « comic », bande dessinée en anglais), la série compte 5 volumes dessinés par l’inconnu mais non moins talentueux LEE Hae Won. L’histoire quant à elle s’écartera du domaine fantastique pour nous parler des dessous (avec LIM Dall Young se mot prendra forcément plusieurs sens…) de l’univers du manga. L’occasion pour les fans de Bakuman de compléter et d’étoffer leurs connaissances du métier de mangaka.

 

cimoc koimoku lim dall young dokidoki tome 2 manga tv anime online streaming legal gratuit cimoc koimoku lim dall young dokidoki tome 3 manga tv anime online streaming legal gratuit cimoc koimoku lim dall young dokidoki tome 4 manga tv anime online streaming legal gratuit cimoc koimoku lim dall young dokidoki tome 5 manga tv anime online streaming legal gratuit

Source : Doki-Doki

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


Takehiko Inoue sur les traces de Gaudi !

Le célèbre Takehiko Inoue, auteur de Vagabond, Slam Dunk, Real, Buzzer Beater, dont on avait fait une rétrospective il y a quelque temps déjà, nous revient avec  Pepita, Takehiko Inoue sur les traces de Antonio Gaudí aux éditions Kazé Manga.

Cet auteur de talent, crée une œuvre unique à la frontière entre un guide touristique et un témoignage palpitant. Pour les amoureux de Barcelone, pour les amateurs de Gaudí et pour les fans de ce mangaka, ce livre sera à mettre dans votre bibliothèque et à conserver précieusement.

En effet, Inoue-Senseï est un vrai artiste au sens large du thème, il se passionne pour l’architecte et sculpteur espagnol Antonio Gaudí et décide en 2011 d’arpenter les rues de Barcelone. En se baladant dans cette ville mythique, au charme irrésistible,  accompagné d’un cameraman,  il dessine les plantes de la villes, « croque » les faits et gestes des habitants et des artisans. Avec la même virtuosité et son trait si particulier, il illustre son voyage de ces créations personnelles venues tout droit de son sentiment du moment.

Au sommet de sa carrière, il transmet un regard nouveau et très sensible sur ces œuvres majeurs du XXe siècle.

Son voyage ayant été filmé, c’est tout naturellement que ce carnet de voyage artistique sera accompagné d’un DVD d’un peu plus d’une heure. Il comprendra aussi plusieurs Ex-libris exclusifs.

Ce beau volume de collection sortira le 20 mars 2013 en librairie pour la modique somme de 29,99€. 

Embarquez dans un voyage fascinant et plein de charme.

Interview d’ Eiichiro Oda, l’auteur de One Piece !

 

Depuis le 22 novembre dernier est publié chaque semaine le journal Nikkan ONE PIECE Shinbun ( 週刊ONE PIECE新聞, à l’initiative de Nikkan Sports). Pendant 1 mois, ce journal spécial One Piece proposera 28 pages couleurs regroupant actualités, informations exclusives ou encore des interviews des acteurs phares de la série de manga la plus vendue au monde.

© 2012,Nikkan Sports News

Ce premier numéro comporte une longue interview du créateur du manga et producteur du film One Piece Film Z : le très célèbre Eiichiro Oda , une discussion avec l’éditeur du manga, des entrevues avec les doubleurs officiels de l’anime et des illustrations de la série telles les couvertures des tomes présentées en grand format.

A défaut de parler japonais et de pouvoir se procurer cette pépite hebdomadaire, Manga.Tv vous propose la traduction de l’interview d’Eiichiro Oda incluse dans ce premier numéro. L’auteur de One Piece revient principalement sur sa participation au film et sur son travail en général. Un perfectionniste qui ne laisse rien au hasard !

 

© 2012,Nikkan Sports News

PREMIERE PARTIE – INTERVIEW D’EIICHIRO ODA (page 2 et 3)

– Comment s’est passée la préparation de « One Piece film Z » ?

– Très bien ! Étant moi-même un grand amateur de l’anime, je sais pertinemment que même si je peux tout voir jusqu’au storyboard, en définitive, l’image ne sera jamais parfaite. Mais là, j’étais plutôt genre « ouah ! c’est devenu ça ? », bref, je peux dire un grand merci à Tatsuya Nagamine. (NDT : le réalisateur)

– Le résultat vous a plutôt convaincu du coup ?

– Oui, vraiment.

– Il paraît que vous avez pleuré pendant l’avant-première.

– On ne peut que pleurer devant ça ! (rires) La chanson d’ouverture, « kaidou (NDT : la route de la mer)» est vraiment bien. La première fois que je l’ai écoutée, je me suis toute de suite dit « elle est trop bien », « elle va en faire pleurer plus d’un ». Les paroles ont été écrites par le scénariste Osamu Suzuki et la musique est de Tanaka Kôhei. Du coup la chanson colle parfaitement à l’histoire… et c’est génial.

– Vous aviez pu voir les paroles ?

– Oui, ils m’ont laissé les superviser.

– Le chant de la marine… On peut dire que c’est un chant de guerre, non ? Il n’y en avait jamais eu avant, n’est-ce pas ?

– Je ne crois pas… La marine n’avait pas de chanson dans le passé.

– Est-ce que pour le prochain, le film se mélangera à l’œuvre originale ?

– Hum, ce n’est pas prévu, non. Dans ce film, je ne pouvais pas dessiner depuis l’œuvre originale, il devait être tel quel. Pour la mise en scène, quand les animateurs en avaient besoin, ça ne me dérangeait pas qu’ils utilisent des parties du manga. Il n’y a donc pas eu de problèmes de ce côté.

– Quelles sont vos impressions sur ces trois années de mise en œuvre pour réaliser ce film ?

– Je suis vraiment… fatigué ! Mais vraiment. Nous sommes tant bien que mal parvenus à le terminer et j’ai plutôt l’impression qu’on m’a vidé de toute substance vitale (éclat de rire) !

– Lorsque l’on vous a vu entrer dans la salle pour l’avant-première, vous aviez la tête basse et sembliez vraiment fatigué…

– Non, en fait je stressais… Je me demandais ce que ça allait donner, j’étais vraiment nerveux. Non, vraiment, je ne suis pas habitué à laisser les gens s’occuper de tout ! Pour le manga, je fais et refais tout moi-même jusqu’à ce que ça me plaise. Ça ne va pas toujours comme je veux, mais, là c’était pour un film ! Ce monde n’est pas fait pour moi (rires) ! C’est beaucoup de responsabilités que de donner des directives aux gens. Mais au final, le résultat dépend de leur travail. J’ai fait ce que je pouvais faire, du coup j’ai dû laisser des projets et des tâches à d’autres. C’est pourquoi, le jour où je voyais enfin le résultat de tout ça, oui, j’étais très nerveux.

– C’était un peu comme ouvrir un kinder surprise, pas vrai ?

– Oui, c’est ça (rires).

– Le doubleur de Sanji, Hirata Hiroaki, avait dit après la sortie de « Strong World » qu’il ne ferait plus les films de One Piece, or on le retrouve quand même dans cet opus, pensez-vous que c’est le charme du film qui l’a fait changer d’avis ?

– Le charme, entre autres oui (rire). Vous savez, moi je veux juste dessiner mon manga… vraiment !

– Tout comme votre implication dans  « Strong World », l’univers dans lequel se passe le film est assez proche du manga original, beaucoup de personnes disent que ça a fait monter le prestige de la série encore un cran au-dessus.

– Je pensais que si je m’impliquais un peu, le film ne serait pas bien, puis je me suis fait happer par l’équipe et personne ne m’a fait de remarques ou de reproches. Bref, quand je pense que ça va mal se passer, ça se passe bien !

J’ai aussi compris que si on laissait passer des choses, ça se passait mieux, les commérages ou les ordres un peu brusques par exemple. Mais c’est aussi avec ce rôle de donneur d’ordre qu’on peut remettre quelqu’un à sa place. Je préfère suggérer à ce genre de personne qu’il peut faire quelque chose de bien s’il s’en donne la peine en lui expliquant le processus de création d’un film, pour qu’il trouve sa voie aussi. C’est ce que j’ai toujours fait, même si je n’ai pas rencontré beaucoup de gens imbus de leur personne, et heureusement…

– Quand vous étiez sur « Strong World », pour la première intrigue, c’est vous qui aviez dessiné les animaux, et finalement il a été décidé qu’on garderait vos croquis.

– Ça, c’est parce que je ne m’arrête jamais, même pour moi (rire). L’un de mes grands principes est l’atteinte de la perfection, donc une fois que j’en avais commencé un… enfin… ce n’est pas que je n’ai pas confiance envers les autres, c’est juste que je veux tout faire moi-même. C’est pour moi ce qu’il y a de plus intéressant. Alors c’est ce que je fais.

 

© 2012,Nikkan Sports News

INTERVIEW D’ EIICHIRO ODA – DEUXIEME PARTIE (page 4)

– Pour ce nouveau film, vous avez laissé la main à Suzuki Osamu pour le scénario. Est-ce que cela a changé quelque chose par rapport à votre implication ?

– Cette fois, je n’avais pas décidé dès le départ que je m’impliquerais, ça s’est fait comme ça. Nous avions échangé des scénarios, mais ce n’était pas prémédité. Nous avons juste fait ce que nous pouvions de notre côté. Nous nous disions souvent « Bien, que peut-on faire à partir de là » et il y avait aussi beaucoup de choses que nous n’avions pas besoin de changer.  En définitive, j’avais mon mot à dire pour protéger mon travail à l’étape du story-board et ça fonctionnait très bien. Même s’il y avait eu une personne pour dire quelque chose sur la mise en scène, le scénariste peut la modifier au dernier moment. Donc sans voir les derniers story-boards, je savais que tout se passerait bien et que je n’aurais pas de mauvaise surprise sur les répliques ou autre. Si je touchais au script, le scénariste pouvait tout changer derrière, c’est pourquoi j’ai demandé à ce que mes changements soient pris en compte en fonction des siens. C’est pour ça qu’on m’a appelé le « producteur général »… Oui… enfin pas trop quand même. On m’a même présenté comme « le producteur général Eiichiro Oda » pendant un événement. Il y a eu de grands cris de joie qui m’ont fait reculer d’un coup (rires). Je me suis dit « Attendez un peu… Ça n’a rien à voir avec la production de 2009 pourtant ! ». Je n’oublierai jamais la peur que m’ont fait ces grands cris. On attend beaucoup de moi, pas vrai ? Donc je dois être encore plus ardu à la tâche !

– Suzuki Osamu avait proposé le titre « neo kaigun (NDT : néomarine) », qu’en avez-vous pensé ?

– Huum… Quand j’y repense maintenant, je le trouve drôle. Mais ce n’était pas clair dès le départ et comme je n’avais pas mon mot à dire, je n’allais pas enlever les trucs drôles, on avait l’impression que Suzuki Osamu disait des bêtises, mais, on touchait vraiment à l’image du film. Et « Z » restait la meilleure solution sans aucun doute. Mais c’était limite quand même… Si on s’était trop écarté, cela aurait posé des problèmes avec le manga original (rires). Mais il y a plein de choses cachées dans l’ombre. En réalité, Suzuki m’a dit être un grand fan et du coup … je ne pouvais pas m’empêcher de lui dire ce que je voulais faire. Je n’arrêtais pas de penser « laisse-moi faire ça !! ». On échangeait nos idées et souvent il terminait par un « mais oui ! je n’y avais pas vraiment réfléchi en fait… » (rires).

– J’ai entendu dire que vous aviez parlé avec Suzuki Osamu des futurs plans de la marine.

– C’est vrai. Quand on parlait tous les deux, je ne lui disais pas que dans le manga, Aokiji se battait avec Akainu par exemple, alors quand je le lui disais après, il s’écriait « ah bon ? c’est vrai ? » et c’est comme ça qu’on parlait de la série.

– Quoiqu’il en soit, la réputation du manga original est sauve, c’est pour ça que vous vous êtes permis de le mélanger à Z pour le rendre plus intéressant.

– Je voulais d’abord faire ce que Suzuki voulait faire, c’était la ligne de conduite du projet. Je n’y ai pas plus réfléchi honnêtement. Si c’est encore plus drôle et intéressant, c’est encore mieux alors.

– Vous aviez dit vouloir définir les caractères de la bande de chapeau de paille de la même façon que dans le manga, c’est vrai ?

– Cette proposition est aussi venue de la façon de faire de Suzuki, mais aussi de la façon dont est composé One Piece. Des choses comme « Luffy ne s’énerverait pas autant », ou « il ferait plutôt comme ça à ce moment-là », etc. Je me dis que peu importe combien on aime ce qu’on fait, il arrive souvent que cela gêne pas mal de personne que les personnalités changent d’un coup. Alors j’ai quand même dû dire que Luffy répondait de telle ou telle façon. On me répondait « Si c’est comme ça, eh bien c’est comme ça. » et c’est comme ça que tout s’est bien passé.


Un grand merci à Julia de BLACK STUDIO pour la traduction !

 

Lire la deuxième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 2

Lire la troisième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 3

Lire la troisième interview d’Eiichiro Oda issue du journal One Piece numéro 4

Plus d’informations sur One Piece film Z 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


Nathalie CookBook, cuisiner japonais en BD !

 

Depuis sa 3e place à Masterchef, Nathalie N’GUYEN n’a pas chômé ! Elle sort cette semaine, le 29 novembre prochain une BD culinaire pour tous les amoureux de cuisine japonaise et asiatique, le tout illustré à la sauce manga par son amie illustratrice Dreamy.

Au menu : un album de 176 pages au format 16,5 x 18cm nous présentant les meilleures recettes de Nathalie ainsi que diverses anecdotes sur son parcours.

 

Un soir, autour d’un verre, Nathalie et son amie Dreamy se sont amusées à mixer leurs univers : de là sont nées leurs premières recettes illustrées ! Au début, il s’agissait de recettes japonaises qu’elles publiaient mensuellement sur leurs blogs respectifs. Puis est venue l’idée d’en faire un livre complet mélangeant les cuisines occidentales et asiatiques… En voilà le résultat aujourd’hui avec Nathalie Cookbook ! Leurs ingrédients ? De l’humour, de l’émotion, et de précieux conseils !

 

Résumé de l’éditeur :

Un métissage original de recettes de cuisine et de strips.

Depuis les plateaux de Masterchef, on ne peut pas dire que Nathalie ait pris le melon. Avec humour et second degré, elle nous ouvre les portes de son univers, et nous dévoile à travers des scénettes sa vie quotidienne, ainsi que ses recettes fétiches. Pour croquer ces tranches de vie, il y a du pain sur la planche ! Et qui de mieux placé que sa meilleure amie, dessinatrice, pour relever la mission ? En deux coups de cuillère à pot, tout y passe : amour, famille, travail, amitié, un vrai concentré de Nath ! Et, cerise sur le gâteau, un combat culinaire contre le chef Cyril Lagnac ! Dans Nathalie Cookbook, il est question de tout, mais surtout de cuisine !

 

L’auteure :
Nathalie a hérité de sa mère et de ses arrière-grands-parents le goût et le savoir-faire de la cuisine asiatique. Le déclic s’opère le jour de ses 18 ans. Elle s’enferme dans la cuisine familiale pendant plusieurs heures et prise de passion, elle ne s’arrêtera plus. Finaliste de Masterchef, Nathalie accède à plusieurs formations dont la maison Lenôtre et les cuisines de Frédéric Anton, aux trois macarons. Nathalie est aujourd’hui chef consultante pour des marques, des restaurants, des traiteurs ; chroniqueuse culinaire à la télévision, la radio, la presse et le web, et auteur culinaire. On peut la voir tous les lundis dans l’émission « Les Maternelles », tous les mercredis sur Doctissimo (dès mi-octobre) et début 2013 sur Cuisine TV. Découvrez son site et suivez toute son actu sur sa page Facebook !

L’illustratrice :
Dreamy est une illustratrice de 26 ans qui vit à Paris. Elle dessine depuis qu’elle est toute petite car elle a grandi avec les mangas, les animes et une influence asiatique qui lui vient du côté de sa mère (chinoise). Sophie a suivi les cours d’une école d’art multimédia à Paris, avec une spécialité dans l’animation. Après son diplôme, elle a travaillé dans le jeu vidéo, le dessin animé et la production audiovisuelle. Puis elle est partie pendant un an auJapon pour l’aventure humaine et, pourquoi pas, professionnelle ! Elle a d’ailleurs ouvert un blog pour y raconter son quotidien nippon et a commencé à se faire connaître. Parallèlement, son amie Nathalie, rencontrée 8 ans plus tôt, finissait 3e à Masterchef et ouvrait un blog de cuisine.

Exemple de recette tirée du blog de Nathalie, les Tempura :

Nathalie Cuisine © Copyright 2011. Tous droits réservés

Source : Ankama


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Follow Me on Pinterest


Editions-Tonkam

 

Tonkam est une société française présente dans le domaine du manga. Elle regroupe un éditeur, une boutique et un service de vente par correspondance. Tonkam s’est aussi essayé à la prépublication avec le magazine Magnolia, aujourd’hui arrêté.

La société, chronologiquement une des premières à éditer des mangas en version française, présente ses premiers titres sur le marché en 1994. Elle est l’initiative de Françoise et Sylvie Chang, Dominique Véret et Éric Faurie, qui créent cette maison d’édition indépendante avec l’aide des fonds de M. Yu-Chi Chang, propriétaire de la librairie spécialisée parisienne du même nom. Contrairement aux autres maisons d’édition de mangas précoces, Tonkam n’a pas cherché lors de ces premières publications des titres porteurs déjà connus du public francophone (à l’inverse de Glénat qui publiait alors Dragon Ball ou Ranma ½). Très tôt, Tonkam publiera sous l’impulsion de Dominique Véret des mangaka comme Taiyō Matsumoto, Masakazu Katsura ou Osamu Tezuka.

 

Site officiel : www.tonkam.com

 

La société connaîtra par ailleurs quelques problèmes avec la justice lorsque son titre Angel (d’U-Jin) se verra interdire d’exposition en raison de son caractère jugé dérangeant. Tonkam trouvera cependant rapidement la reconnaissance des aficionados comme des néophytes en publiant des titres comme Bouddha, Phénix, Video Girl Ai ou encore Stratège.

En 1996, Tonkam se lance dans un partenariat avec un éditeur belge, Ypnos, qui va principalement publier des manhwa, mais cette période sera de courte durée, car ce dernier va vite interrompre ses activités.

Dominique Véret quittera son poste de directeur éditorial au début des années 2000 pour créer avec Sylvie Chang la société Akata, qui prend en charge la direction éditoriale de la collection manga des éditions Delcourt. Pascal Lafine lui succède alors aux éditions Tonkam et en 15 ans, le catalogue Tonkam s’est étoffé pour compter aujourd’hui plus de 900 titres.

Fin 2005, suite à la mort de M. Yu-Chi Chang, Mmes Françoise et Sylvie Chang, propriétaires de la société, passent un accord avec Guy Delcourt qui devient actionnaire majoritaire de la société. Une fusion des catalogues n’est pas à l’ordre du jour et les deux collections gardent leur identité propres ainsi que des lignes éditoriales distinctes. En revanche, c’est l’occasion pour Tonkam de bénéficier des structures et de la puissance commerciale de Delcourt. C’est dans cette optique que, dès janvier 2006, Tonkam abandonne son système d’auto-distribution. Désormais, le catalogue Tonkam est diffusé par Delsol tandis que la distribution est assurée par Hachette.

Source : Wikipédia

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

Interview vidéo Reno Lemaire, l’auteur de Dreamland

 

Si vous ne connaissez pas Reno Lemaire (honte à vous), c’est l’auteur du célèbre manga à la française Dreamland dont 11 tomes sont parus à ce jour !!

L »interview se passe au St Rock à Montpellier le bar préféré de Reno que vous pouvez d’ailleurs apercevoir dans le tome 6 :). L’auteur revient sur sa série, sa façon de travailler, ses projets, son équipe, etc. Interview réalisé par Oncle Fumetti.

Regarder l’interview sur Manga.Tv !

Découvrez la série en lisant un extrait !

DreamLand © Reno Lemaire / Pika Édition. Tous droits réservés.

Source : Facebook de Dreamland / Site de Dreamland

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

Evangelion de retour en France !

 

Hé oui, nous ne l’attendions plus mais Neon Genesis Evangelion et bel et bien de retour en France après 4 ans d’absence ! Le dernier tome en date, le tome 11 avait était publié en 2008 chez Glénat et depuis un long silence c’était installé aussi bien au Japon qu’en France. Le tome 12 est sorti au Japon en 2010 mais Glénat a préféré attendre la reprise de la série avant d’entamer de nouvelle publication.

C’est chose faite ! Et bonne nouvelle le tome 12 et 13 sortiront simultanément en France le 7 novembre prochain ! À savoir que le tome 13 bénéficie quant à lui d’une sortie mondiale dans plusieurs pays à seulement 5 jours d’intervalle avec le Japon, un souhait émanant de l’éditeur original, Kadokawa. Ces évènements mondiaux se font de plus en plus (cf Übel Blatt, Pokémon, Resident Evil, …) et nous espérons à l’avenir que cette simultanéité sera de mise dans un marché en intense  concurrence avec le scantrad.

 

Voir la bande-annonce sur le site de Glénat

Participer au concours sur le site de Glénat

 

 

Source : Glénat


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

Leiji Matsumoto (Albator) décoré et invité

 

En effet, le père du célèbre manga des années 80 vient de recevoir la Médaille de Chevalier de l’Ordre des Arts et des Lettres le 23 octobre dernier. Célèbre en France pour Capitaine Albator (Captain Harlock en version original), il est aussi connu pour Yamato Le Cuirassé de l’Espace (Space Battleship Yamato) Galaxy Express 999 ou encore L’Anneau des Nibelungen. Ce n’est pas le premier mangaka a recevoir cette distinction, Jirô Taniguchi (Quartier lointain) et le duo Tadashi Agi (Les Gouttes de Dieu) ont eu ce même honneur l’année dernière (cf article).

Par ailleurs, Leiji Matsumoto fêtera ses 60 années de service en tant que mangaka en 2013,  un évènement qui tombe à pic puisque l’auteur est invité au 40ème  Festival international de la bande dessinée d’Angoulême (FIBD) qui se déroulera du 31 janvier au 03 février 2013. Un évènement à ne manquer sous aucun prétexte ^_^

 

 

 

Source : Kana / ici


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

Latte art par Mattsun

 

Mattsun est sans conteste l’un des plus talentueux artiste dans son domaine : le Latte Art ! Cela consiste à reproduire des  formes connus ou des personnages, objets etc dans votre tasse de café. Et comme des images valent mieux que des mots, je vous laisse admirer les créations de Mattsun et d’autres artistes :

 

 

Galerie d’images :

 

 

Source : Twitter de Mattsun


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

Homer Simpson version manga et autres illustrations de Njoo

 

L’artiste Njoo a réussi le tour de force de transformer le célèbre mangeur de donuts en personnage de manga. Un Homer méconnaissable qui rigole pas quand il s’agit de Duff :). En prime, quelques illustrations de l’artiste issues de son Devian Art.

 

 

 

 

Source : son Devian Art

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

Les superbes illustrations de Genzoman

 

L’artiste chilien Gonzalo Ordóñez Aria alias Genzoman nous émerveille de ses illustrations issues de la culture manga, jeux vidéos ou encore de la mythologie. Zelda, World of Warcraft, Street Fighter, Samurai Champloo, Megaman ou Tekken, tout y passe. Un talent à couper le souffle qui lui a valu la publication de son artbook « Legendary Visions », 1 an plus tôt.

Plus récemment, l’artiste a collaboré sur le chara-design et le concept art de Double Dragon NEON sorti sur PS3 et Xbox 360.

Admirez :

 

Galerie d’images non exhaustives :

 

Source : plus d’images sur son Devian Art / ici

 

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

One Piece et Naruto pour les plus jeunes !

 

Chopperman et Rock Lee sont 2 spin-off issus des mangas les plus populaires du moment ! Si One Piece et Naruto sont des shônen purs et durs, Chopperman et Rock Lee, leur spin-off respectif sont quant à eux destinés à un public plus jeune.

Sortie programmée le 7 novembre 2012 dans toutes les bonnes librairies !

 

Regardez les 2 bandes-annonces sur Manga.Tv

Lire les 37 premières pages de Chopperman

Lire les 23 premières pages de Rock Lee

  

Source : Kazé Manga

 

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Le manga Zatchbell en arrêt de commercialisation

 

Kana vient d’annoncer que le manga Zatchbell ou GashBell pour les puristes, ne sera plus commercialisé à partir du 30 novembre 2012.

N’attendez pas pour compléter cette série en 33 tomes de Makoto Raiku car après il sera trop tard 🙂 ou alors il ne vous restera plus qu’à courir les librairies d’occasion et les sites comme Ebay et Priceminister.

 

 


Source : Kana


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Psychédélisme ou peinture Manga par Emperpep

 

L’hiver approche et certains diront même « Winter is coming » !! Raison de plus pour se réchauffer en admirant ces splendides peintures aquarelles de l’artiste Emperep.

Une explosion de couleurs à l’état pur qui vous empêchera de broyer du noir aujourd’hui ! Bonne journée ^_^

 

 

Galerie non exhaustive de l’artiste :

 

Source : ici / ici
 

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Les derniers trailers mangas en date

 

 

Voici un petit récapitulatif des dernières nouveautés mangas qui ont eu la chance d’avoir leur propre bande-annonce 😉

(les vidéos s’enchaînent si vous cliquez sur la première image. Pour choisir une vidéo spécifique, cliquez sur l’image en question ou sur « Catégories » si vous êtes déjà dans le player vidéo)

  

Barakamon chez Ki-oon                                              Gisèle Alain chez Ki-oon

 

Gamaran chez Kana                                                     Virtus chez Ki-oon

 

Defense Devil chez Pika Editions,                          Dictatorial Grimoire chez Doki-Doki                            
par les auteurs du Nouvel Angyo Onshi

 
 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

Tortues Ninjas : LEGO, Street Art, Fan Art et encore plus de KOWABUNGA !

 

Vous en rêviez ? LEGO l’a fait !  La collection spéciale Tortues Ninjas (ou en anglais Teenage Mutant Ninja Turtles, TMNT) débarquera en France au printemps 2013. Figurines et véhicules issus de la série seront commercialisés pour le bonheur des petits comme des grands ! Gageons qu’une bonne part de pizza ne sera pas de trop 🙂

(plus d’images dans la galerie en bas de l’article)

 

C’est aussi l’occasion de faire un focus sur cette série culte à travers une flopée d’images insolites !

Saluons la création dans les rues de Londres de cette magnifique fresque créée par NickAlive! à l’initiative de la chaîne Nickelodeon qui diffusera prochainement les épisodes de la série animée Tortues Ninjas.

 

 

Poursuivons avec ces excellents fan art de l’artiste Dave Rapoza :

(plus d’images dans la galerie en bas de l’article)

 

La mode aussi s’inspire des mangeurs de pizza pour créer des mini-robes ou encore des sweats à capuche :

(plus d’images dans la galerie en bas de l’article avec une version Power Rangers pour les robes 🙂 )

Intéresser ?  vous pouvez l’acheter ici.

Le sweat de vos rêves (ou pas) est ici.

Cette fois-ci, les Tortues Ninjas ont évolué, nous rappelant vaguement certains Super Saiyen au cheveux blonds… Voilà ce que cela donne :

La vidéo est disponible sur le player de Manga.Tv

Et pour finir le « Live Action Teenage Mutant Ninja Turtles Cartoon Intro« , ou comment refaire le générique version live des Tortues Ninja sans aucun budget !

La vidéo est disponible sur le player de Manga.Tv


Sources : ici / ici
 

 


Le site est encore en bêta-test. Merci de nous aider à l’améliorer en nous signalant les bugs éventuels 🙂

 

[Japan Expo 13] Récap’ photos – Jour 1

Et voici une galerie photo de plus pour vous donner un petit aperçu de cette première journée haute en couleur !

Beaucoup de monde était présent pour l’ouverture et selon les organisateurs, les pré-ventes ont été beaucoup plus nombreuses que les autres années… rien d’étonnant donc à ce que cette première journée rassemble autant de monde !

Mais place à La journée en image tout de suite !

[3/07]Le kiosque de la semaine

 

 

Vous êtes fin prêt pour affronter Japan Expo ? Alors attendez-vous à découvrir de petites perles, soigneusement sélectionnées par vos éditeurs préférés 😉

 

 

Pretty Guardian Sailor Moon T.1
Naoko Takeuchi / Pika

Usagi Tsukino, collégienne de 14 ans, est une jeune fille dynamique, enthousiaste et particulièrement tête-en-l’air. Un matin, alors qu’elle est en retard pour aller en cours, elle fait la rencontre de Luna, un chat venu de la lune qui a la capacité de parler. Sa vie prend alors un tournant inattendu lorsque celui-ci lui remet un pendentif qui lui permet de se transformer en Sailor Moon, une super héroïne qui combat pour l’amour et la justice.

 

 

Codename Sailor V T.1
Naoko Takeuchi / Pika

Dynamique et enjouée, Minako Aino brille par son talent en sport, mais beaucoup moins dans ses études ! Comme toutes les adolescentes, elle s’intéresse essentiellement aux histoires de coeur… jusqu’à ce qu’elle rencontre Artemis, un chat bien mystérieux, qui va changer son destin : il lui révèle qu’elle est en réalité une guerrière née sous la protection de Vénus et qu’elle a pour mission de faire régner la paix et la justice. En ouvrant son poudrier magique, elle se transforme en Sailor V, la justicière en uniforme ! Elle doit désormais défendre la Terre contre des ennemis qui veulent asservir puis faire disparaître le genre humain.

 

 

Bleach Memories of Nobody (one shot)
Tite Kubo / Glénat

Avis aux fans de Tite Kubo, voici une aventure inédite de Bleach en un seul volume et tout en couleurs ! En effet, après One Piece, Glenat Manga se lance dans l’édition des anime comics issus des quatre films de Bleach. Chacun représente une histoire inédite, où l’on retrouve tous les héros de la série culte, face à de nouveaux adversaires ! Le dispositif d’alerte de Soul society est à son niveau maximum et toutes les équipes sont mobilisées. Le monde est tout simplement menacé de destruction par un mystérieux groupe qui se fait appeler les Dark One, mené par un certain Ganryu ! Ichigo et Rukia n’ont qu’une heure et pas une seconde de plus pour déjouer cette menace.

 

 

Bleach Official Bootleg
Tite Kubo / Glénat

Glénat Manga célèbre la série Bleach cette année ! Dans ce contexte, nous sommes heureux de proposer le Bleach Official Bootleg. Ce livre donne le détail des différents acteurs de Soul Society et des 13 divisions à l’instar d’un guide book. Mais, il contient aussi 72 pages couleurs de séquences bonus où l’auteur joue avec son univers et ses personnages. Sorti en 2007 au Japon, cet ouvrage indispensable est un recueil drôle et plein de fraîcheur qui amène finalement à considérer Tite Kubo sous un jour totalement nouveau !

 

 

Bus Gamer T.1
Kazuya Minekura / Tonkam

Toki, Nobuto et Kazuo se sont engagés dans un jeu dangereux : le Bus Game. Ils forment l’équipe “AAA”, dite “no name”. Dans ce jeu, deux équipes de trois personnes s’affrontent pour récupérer par tous les moyens une disquette contenant des documents secrets concernant de grandes entreprises. Les sociétés multimilliardaires se font ainsi la guerre en envoyant de jeunes gens braver la mort en échange de grosse sommes d’argent. Mais une fois qu’on a mis un pied dans le Bus Game, il est impossible de revenir en arrière…

 

 

Chocolate Girl T.1
Yuki Yoshihara / Soleil

Kyouko n’a pas sa langue dans sa poche et son extrême franchise devient un vrai souci dans son travail d’agent de star. À deux doigts du licenciement, on lui confie une ultime mission présumée impossible : obtenir la signature de Riku, un jeune acteur de théâtre dont la réputation est de ne jamais sourire. Entre la jeune femme effrontée et le jeune homme au visage figé, commence une histoire des plus… chocolatées !

 

 

Hadès T.1
Shô Aimoto / Delcourt

Timide, maladroit et décalé, le nouvel infirmier du collège Tokofushi est aussi particulièrement effrayant. Avec son visage livide et couturé d’étranges cicatrices, personne n’ose l’approcher. Jusqu’au jour où trois copains vont découvrir son incroyable secret… Monsieur Hadès est en réalité un éminent chasseur de psycho-démons doté d’incroyables pouvoirs !!

 

 

Hiyokoi T.1
Moe Yukimaru / Panini Manga

D’un côté, prenez Hiyori, une jolie lycéenne craintive, hypersensible et complexée. Du haut de ses 1m40, elle retourne courageusement en classe après un an d’absence (elle a été hospitalisée suite à un grave accident). De l’autre, le très populaire Hirose. Apprécié de tous ses camarades, il domine le lycée de ses 1m90. Mettez-les dans la même classe et vous obtiendrez un joli petit couple que tout sépare. Le jour et la nuit !

 

 

Kimi no Knife T.1
Yua Kotegawa / Panini Manga

Shiki est professeur de collège. C’est un citoyen honnête, un homme serviable… un homme bien sous tous rapports. De gros problèmes d’argent ternissent cependant le tableau. Une nuit, dans un bar, il rencontre une femme qui lui offre 5 millions de yens pour assassiner un homme. En proie aux doutes, Shiki finit cependant par accepter mais à une condition : il ne tuera que des criminels…

 

 

Les enfants d’Agartha T.1
Asahi Hidaka – Makoto Shinkai / Kazé manga

À Agartha, le monde des profondeurs, Shun et Shin grandissent dans un paisible village. Mais lorsque son frère décide de faire un voyage sans retour pour le monde d’en haut, la vie de Shin bascule… À cause de Shun, des humains de la surface se sont introduits à Agartha, et c’est à lui qu’il revient désormais de leur reprendre le cristal de Clavis qu’ils ont dérobé. Quitte à les tuer.

 

 

Paradis Secret T.1
Aya Shoôto / Soleil

Le jeune Ryô est un lycéen timide et manquant d’assurance. Il se sent attiré par Minato, un garçon de la haute société et populaire auprès de tous. Ce dernier lui exprime d’ailleurs une amitié sincère, ce qui n’est visiblement pas du goût de ses intendants, appelés les « Trois frères démoniaques ». Ils sont prêts à toutes les intimidations physiques pour éloigner leur maître de Ryô, qu’ils considèrent comme un intrus.

 

 

Secret’R en RTT T.1
Haruki / Soleil

Retrouvez nos quatre secrétaires de choc dans de nouvelles aventures où se mêle-ront leurs passés, leurs voyages en groupe et différentes «missions» en tout genre. Mais même en RTT, le travail avant tout !

 

 

The Mystic Archives of Dantalian T.1
Chako Abeno / Soleil

Huey a hérité de son grand-père, le vicomte Disward, sa fortune et une bibliothèque mystique renfermant des livres aux pouvoirs démoniaques. Mais cet héritage s’accompagne d’une lourde tache. il va devoir faire équipe avec la gardienne des archives, la ténébreuse Dariane, pour retrouver les livres manquants. leurs pouvoirs respectifs vont ainsi leur permettre de faire face à de nombreuses menaces…

 

 

Time Killers T.1
Kazue Katô / Kazé manga

Ce recueil de nouvelles présente les « travaux de jeunesse » de Kazue Katô, auteur de Blue Exorcist. En 235 pages agrémentées de bonus et de passages en couleur, l’auteur développe son univers et son style graphique, donnant l’occasion à ses fans de la voir s’essayer à des genres aussi variés que la comédie, la science-fiction et même le western. Pour conclure cette rétrospective, le recueil s’achève sur le pilote de Blue Exorcist, première apparition dans le magazine Jump SQ des éléments qui feront plus tard le succès de la série.

 

 

A Certain Magical Index T.1 et T.2
Chuya Kogino – Kazuma Kamachi / Ki-oon

Tôma est victime d’une mauvaise blague jouée par le destin : il dispose d’un don extraordinaire, celui d’annuler tout pouvoir surnaturel. Mais dans la Cité Académique, la ville fourmillante d’étudiants en sciences occultes où il vit, cette capacité pourtant incroyable ne lui attire aucune estime. Comble de l’ironie, à chaque fois qu’il utilise son pouvoir, une terrible malchance s’acharne sur lui ! C’est peut-être cette malédiction qui lui fait croiser le chemin d’Index, une jeune nonne poursuivie par d’inquiétants magiciens. Étrange mélange de courage et de naïveté, Index a mémorisé 103 000 ouvrages de sorcellerie interdits pour le compte de l’Église. Fragilisée sans le savoir par les secrets qu’elle abrite, la jeune fille est sur le point de voir se refermer sur elle un piège mortel. Science ou magie, qui l’emportera ?

 

 

Piece T.1 et T.2
Hinako Ashihara / Kana

Haruka décède brusquement. Elle a 19 ans. Ses camarades de lycées se retrouvent pour son enterrement. Personne ne connaissait vraiment cette jeune fille trop discrète. Mais qui était-elle ? Trois anciens étudiants vont se rassembler et chercher à percer le mystère qui entoure la vie de Haruka et sa fin tragique. Leurs propres doutes vont faire surface. Arriveront-ils à donner un sens à leur vie ?

 

 

Red Raven T.1 et T.2
Shinta Fujimoto / Kana

Les familles de la mafia sont devenues les garants de l’ordre dans chaque région du pays à la place du gouvernement ! Mais la mafia reste la mafia. Pour éviter que certains membres ne provoquent le chaos, le gouvernement a mis en place les « Red Raven », des agents habilités à appliquer immédiatement et sans jugement une sentence de mort ! L’un d’eux, Andy, possède une arme expérimentale greffée à son œil et utilise une guillotine comme instrument d’exécution. Parallèlement, les « Red Raven » devront tout faire pour démanteler un trafic d’armes expérimentales appelées « Sccaggs ».

 

 

[26/06]Le kiosque de la semaine

 

 

 

Cette dernière semaine de juin sera rock ! Des sorties qui vont mettront à l’épreuve pour être prêt à affronter le mois de juillet 😉

 

 

 

Dive in the Vampire Bund T.1
Nozomu Tamaki / Tonkam

Akira et Masaki sont recherchés pour meurtre et complicité de meurtre. Afin d’éviter la prison, ils se réfugient dans le Vampire Bund où les autorités humaines n’ont pas le pouvoir de pénétrer. Mais les choses ne se passent pas comme prévu : deux morsures plus tard, les voilà bien intégrés à la communauté vampire et embarqués dans une organisation criminelle. Première journée dans le Bund mouvementée pour nos deux héros !

 

 

Hikaru No Go T.1
Takeshi Obata – Yumi Hotta / Tonkam

Un jour, Hikaru, 11 ans, trouve dans une remise une vieille table de go. Soudain, de celle-ci surgit un fantôme qui y était enfermé : le fantôme de Saï Fujiwara, un génie du jeu de go à l’époque Heïan (VIIIe à XIIe siècle) qui s’introduit dans l’esprit de Hikaru. Acceptant de permettre à Saï de jouer au go contre quelqu’un, Hikaru fait la connaissance d’Akira Toya, fils du meilleur joueur japonais et promis lui aussi à un brillant avenir. La passion de Saï et d’Akira pour ce jeu entraîne peu à peu Hikaru dans le monde du go…

 

 

Enemigo (one shot)
Jiro Taniguchi – M.A.T/ Casterman

Après avoir connu la dictature et la guerre civile, le Nacencio, État d’Amérique latine, s’engage sur la voie de la modernisation. Afin de transformer la jungle du sud du pays en terres arables, les autorités font appel à la société japonaise de bâtiment Seshimo. Lorsque Yûji Seshimo, son jeune et brillant président, se rend sur place, il est kidnappé par des mercenaires qui demandent l’arrêt immédiat des travaux… Manoeuvre du lobby du blé américain afin de contrer un concurrent potentiel ? Opération commando des forces révolutionnaires ? C’est à Ken’ichi, le frère de Yûji, qu’il revient de démêler l’écheveau.

 

 

Core Scramble T.1 et T.2
Euho Jun / Kwari

A cause de portails d’autres dimensions, le monde est infesté de monstres. Un groupe courageux de soldats appelé Clarus Orbis combat cette menace venue d’un autre monde. Malheureusement, la survie devient une épreuve quotidienne pour Chaeun, en particulier sous la direction de son imprudent commandant arrogant, Gayoon. Abandonné sur le champ de bataille par le beau Gayoon, Chaeun se bat désespérément contre une horde d’insectes, jusqu’au moment où il est sauvé par Moonhoo, un homme mystérieux. Alors qu’un jeu de séduction prend forme entre Moonhoo et Chaeun, ce dernier se rend finalement compte que son sauveur et son groupe Hunter Core, ont des ambitions insidieuses sur les portails dimensionnels…

 

 

Prophecy T.1
Tetsuya Tsutsui / Ki-oon

La section de lutte contre la cybercriminalité de Tokyo est sur les dents. Un individu coiffé d’un masque en papier journal poste sur Internet des vidéos menaçantes où il prédit les pires crimes : incendies, agressions, viols… Le problème ? Dès le lendemain, ses prophéties se réalisent à la une des journaux télévisés. Qui est-il, comment procède-t-il, quelles sont ses motivations ? C’est le début d’une course contre la montre qui mène les inspecteurs jusqu’au siège vide d’un cybercafé de la banlieue de Tokyo. Mais tandis que l’enquête piétine, contre toute attente, le soutien populaire grandit autour du mystérieux personnage. Marginaux, employés tyrannisés par leur hiérarchie, internautes qui hantent les forums de discussion : ils sont de plus en plus nombreux à se retrouver dans son combat…

[19/06]Le kiosque de la semaine

 

 

 

Un mois de juin bien rempli pour avoir toutes les bonnes lectures dans la valises 😉

 

 

C.L.A.S.S. (one shot)
Natsumi Aida / Delcourt

Leila vient d’arriver dans son nouveau collège et dès le premier jour, elle est surprise de découvrir que sa classe est particulièrement calme et ordonnée. Hélas, elle va comprendre très vite que ses camarades sont sous l’emprise de Jin, l’élève le plus charismatique du groupe ! Ce dernier a instauré un système totalement arbitraire qui classe les élèves en fonction de leur popularité. Mais lorsque Leila se voit proposer d’intégrer le groupe des dirigeants, elle se rebelle et jure de mettre fin à cette aberration !

 

 

Docteur Yôkai T.1
Yûki Satô / Pika

Kotoko Kasuga, 16 ans, est la curiosité de sa classe. Petite-fille d’exorciste, elle est en effet capable de voir les êtres surnaturels qui évoluent, invisibles, dans le monde des humains, et de les faire disparaître. En tout cas, c’est ce qu’elle prétend… Car en réalité, si Kotoko est bel et bien capable de voir des esprits, elle est incapable de leur commander de faire quoi que ce soit. Pas vraiment un souci : après tout, ses camarades de classe ne peuvent pas le savoir… à l’exception d’un nouvel élève un peu à part, Kuro Gokokuji, un solitaire toujours dans son coin, qui ne parle à personne. Le talent de ce dernier se révèle le jour où, partant en forêt pour enquêter sur des disparitions mystérieuses, divers élèves de la classe sont les victimes de Yamawaro, un yôkai imposant. Tétanisée, Kotoko reste impuissante, et c’est Kuro qui intervient. En fait, ce dernier ne se contente pas de voir les esprits et autres fantômes, mais entretient avec eux des liens tout à fait particuliers puisqu’il peut… les soigner !

 

 

From 5 to 9 T.1
Miki Aihara / Panini Manga

Nous avons tous un rêve. Celui de Junko est de s’installer à New York pour vivre des aventures passionnantes à l’instar des héroïnes de ses séries télé préférées. Belle et brillante, elle décroche un poste de professeur d’anglais dans une école privée. Junko a tout pour être heureuse, il lui manque seulement un amoureux et, même si sa grand-mère l’a déjà casée, Junko n’est pas emballée. Certes, l’heureux élu est bel homme mais c’est un bonze et épouser un moine bouddhiste n’est pas tout à fait ce dont Junko rêve. Le problème, c’est qu’il ne partage pas son opinion et a bien l’intention de ne pas lui faciliter ses futures histoires d’amour.

 

 

Kingdom Hearts T.1 et T.2
Tetsuya Nomura – Shiro Amano / Pika

Sora et ses amis vivent paisiblement sur une île paradisiaque. L’irruption des Sans-Cœur, êtres énigmatiques tout droit sortis des Ténèbres, met fin à leur quiétude et plonge Sora dans une épopée rocambolesque. Il y découvre son destin d’élu de la Keyblade, une arme en forme de clé aux pouvoirs immenses, et dont il devra découvrir le rôle. Il sera rejoint par Donald et Dingo, à la recherche du roi Mickey, disparu depuis peu. Ensemble, ils exploreront de nombreux mondes issus de l’univers Disney, et affronteront ses plus grands méchants, à commencer par Maléfique, de la Belle aux bois dormant.

 

 

Rhapsody in Heaven T.1
Kanan Minami / Panini Manga

Yura vient d’intégrer l’excellent lycée Tengai grâce à ses talents de nageuse. Son premier jour de cours est aussi celui de son premier baiser donné par un bel inconnu : Aoi Suzuki. Elle ne reste cependant guère longtemps sur son nuage, car dès le lendemain, elle apprend que le club de natation a été fermé. Son avenir au sein de l’école est donc compromis. Tandis qu’elle travaille d’arrache-pied avec son ami d’enfance, Kaichi, afin d’obtenir des résultats suffisants pour leur permettre de rester, elle retrouve le troublant garçon qui l’a embrassée. Une histoire passionnelle débute pour notre héroïne qui va connaître la trahison, le sexe, les désillusions…

 

 

S Friend
Piyoko Chitose / Tonkam

Inamori est un chef d’entreprise à qui tout réussit dans la vie. Il a une belle maison, des employés qui le respectent et des amis qui l’apprécient. Mais il y a une chose pour laquelle il n’a pas de chance : sa vie amoureuse. Après s’être fait briser le coeur par sa petite amie qui lui a dit qu’il n’était pas performant au lit, il décide de prendre du viagra pour éviter que cela ne se repoduise. Un soir, alors qu’il passe une soirée bien arrosée dans un club réservé aux hommes, il se fait raccompagner chez lui par Nana, un employé. Arrivé chez Inamori, Nana veut se désaltérer et boit par erreur le viagra !

 

 

Une Tempête aux Couleurs des Cerisiers (one shot)
Ai Yazawa / Delcourt

Kiyoshi et Takashi sont frères. Tous deux rêvent de réaliser le souhait de leur défunt père : faire remporter la première place du championnat de la ligue lycéenne de base-ball à leur équipe pour devenir un joueur professionnel. Mais seul l’un d’entre eux pourra obtenir ce privilège… Et pour ne rien arranger, Kumiko, dont Kiyoshi est amoureux depuis toujours, n’a d’yeux que pour Takashi. Pour le jeune frère, s’en est trop ! Comment trouver sa place dans l’ombre de cet aîné trop parfait ?

 

 

City Hall T.1
Guillaume Lapeyre – Remi Guérin / Ankama

Imaginez un monde où tout ce que vous écrivez prendrait vie. Imaginez maintenant qu’un individu utilise cette arme avec les plus sombres desseins… A situation exceptionnelle, mesure exceptionnelle, les forces de police de City Hall n’ont d’autre choix que de faire appel à deux des plus fines plumes de Londres : Jules Verne et Arthur Conan Doyle !

 

 

Ippo T.1 / saison 3
George Morikawa / Kurokawa

Dans le 4e combat de défense de son titre, Ippo doit affronter un boxeur inconnu venu d’Okinawa. Tout ce qu’on sait du Challenger, c’est qu’il prétend détruire le Dempsey Roll qui a fait le succès de Makunouchi! Ippo se lance dans un entraînement spécial pour renforcer son arme maîtresse…

 

 

Resident Evil – Marhawa Desire T.1
Naoki Serizawa – Capcom / kurokawa

Située non loin de Singapour et réputée pour son enseignement d’excellence, l’école Marhawa accueille sur ses bancs la future élite mondiale triée sur le volet. Mais depuis quelques jours, certains de ces élèves semblent atteints d’une « rage » inexplicable et incontrôlable. Doug Wright, professeur éminent en biotechnologies est appelé en urgence par la mystérieuse direction de l’établissement pour venir enquêter dans le plus grand secret sur ces étranges symptômes. Soupçonnant un danger biologique de grande ampleur, il contacte discrètement Chris Redfield, agent du B.S.A.A. luttant contre le bioterrorisme…

 

 

Rules T.1
Kano Miyamoto / Taifu Comics

Yuki est au lycée, il ressent un complexe d’infériorité à cause de son homosexualité. Afin d’oublier son amour pour Atori, un élève de la même classe, il passe une nuit avec Hikaru, un bisexuel un peu plus âgé que lui. Bien qu’étant déjà amoureux de quelqu’un, Yuki se sent bien dans les bras de Hikaru. Un jour, Atori les surprend en train de s’embrasser…

 

 

Avoue que tu m’aimes T.1
Aya Oda / Soleil

Contrainte de mettre fin à sa carrière d’athlète, Oseki cherche un emploi susceptible de lui apporter l’adrénaline dont elle a besoin. Elle travaille dans une petite maison de disque mais compte bien la quitter. Son patron lui demande un dernier service : devenir l’agent d’un jeune artiste rock en manque d’inspiration. Elle ignore alors qu’il va lui falloir être très disponible pour exciter la créativité du jeune homme.

 

 

My Own Private Otaku T.1
You Higashino / Asuka

C’est enfin le premier rendez-vous tant attendu par Morita, otaku notoire, avec Sakura, beau mâle de niveau A+++ ! Voulant que tout soit parfait, il a concocté le programme idéal pour une journée en amoureux. Mais entre ses fantasmes et la réalité, Morita va avoir bien du mal à garder les pieds sur terre, surtout quand Sakura provoque innocemment l’imaginaire débridé de notre fan de cosplay dans des scenarii « moetissimes »… Reste à savoir si cette version beta aboutira !

 

 

 

Love me Tender T.1 / Réédition
Kiki / Taifu Comics

Sae et Kazuki, deux amis mannequins, emménagent dans l’appartement de la belle Naoyuki. Mais contrairement à ce quelle semble, Naoyuki n’est pas une fille, mais un garçon, ami d’enfance de Kazuki ! Ce trio aux relations étranges va rencontrer de nombreux personnages, tous plus complexes les uns que les autres. Des personnages magnifiquement pensés et des situations variées et délicieusement ambiguës. Une écriture incisive associée à une narration ciselée au millimètre.

[05/06]Le kiosque de la semaine

 

 

Sous le signe du soleil d’été et les préparatifs pour Japan Expo qui aura le mois de prochain, les éditeurs nous dévoilent quelques nouveautés riches en aventures. Et pour les petits chanceux qui partiraient au Japon pendant les vacances, Manga.tv vous propose de commencer les sorties de la semaine avec un guide du Japon afin de tout savoir sur le pays du soleil levant 😉

 

 

 

Le Japon en un coup d’oeil / Kana
Le japon en un coup d’oeil, vous apprendra tout sur les coutumes, la géographie, la religion, les origamis, le jeu de gô, le fonctionnement du téléphone ou encore la maison traditionnelle… Bref, tout ce que vous avez toujours rêvé d’apprendre sur le Japon, le tout illustré par des petits dessins et dans un format très pratique à glisser en poche (113 x 188 mm) !

 

Buster Keel ! T.1 et T.2
Kenshirô Sakamoto / Kana

Keel est à la recherche de Siva, le plus puissant des chasseurs de monstres. En essayant d’obtenir des informations, il rencontre Ravie, une jeune dompteuse de monstres, ancienne élève de Siva. Elle va lui apprendre que ce dernier a disparut depuis 2 ans. Mais lors d’un incident, Ravie découvre que Keel est en fait un Dragon-Singe, dangereux monstre de classe S, qui a été enfermé dans un corps humain par Siva. Dans ce monde, les dompteurs de monstres combattent en jouant des morceaux de musique qui amplifient les capacités de leurs monstres. Et Ravie, grâce à son talent, parvient à libérer une partie de Keel : son bras droit de Dragon-Singe. Keel est-il l’occasion rêvée pour Ravie de devenir une grande chasseuse de monstres et de partir à l’aventure ? Elle décide donc de se joindre à lui et de partir à la recherche de Siva. L’aventure ne fait que commencer…

 

Beauty and the Devil T.1
Hiraku Miura / Soleil

Rin Hashibana vit seule avec son grand-père. Alors qu’elle se rend au sanctuaire pour prier les Dieux comme chaque jour, elle croise le chemin de Charles, un démon en recherche de sang frais, attiré par la demoiselle. Bien qu’elle tente de s’en défendre, Rin ne semble pas en mesure de lui résister…

 

In Love with you T.1
Saki Aikawa / Soleil

Yuna est affectée par la rupture difficile avec Takumi et le départ de ce dernier. La jeune fille ne parvient pas à tourner la page, malgré les avances de Shiina, un camarade de classe. Elle accepte finalement un rendez-vous avec le jeune homme.
L’heure est venue pour elle de prendre un nouveau départ amoureux. Du moins, jusqu’au transfert d’un nouvel élève dans sa classe… son ex, Takumi.

 

Mad World Inner Voices T.1
Hiro Kiyohara – Otsuichi / Soleil

Aihara voit passer sa jeunesse dans un isolement conditionné par sa timidité. Elle rêve d’avoir un téléphone portable, de pouvoir communiquer avec des gens, de partager son existence, ses envies, ses peines. Durant un de ses cours, elle perçoit dans sa tête une sonnerie de téléphone semblable à celle qu’elle rêverait d’utiliser dans ses songes. En « décrochant », elle entre en communication avec un jeune garçon de son âge, Nozaki, doté de la même capacité qu’elle. Ainsi va se nouer une amitié à travers le temps et l’espace, mais dont le destin est très incertain…

 

La Bataille de Sekiheki T.1
Michitsune Naka-Jima / Clair de lune

À la mort de son frère, Sonken hérite de la lourde responsabilité de chef de famille. Perdu, ne se sentant pas à la hauteur de son frère décédé, le jeune homme essaie tant bien que mal de faire face à ses obligations. Il lui faudra bientôt mettre de côté ses peurs et ses angoisses, afin de combattre aux côtés des généraux des Trois Royaumes. En effet, le Général Cao Cao, a décidé d’unifier la Chine et par cet acte de détruire les anciens clans. Suivez Sonken et ses amis et vivez la trépidante bataille de la falaise rouge où vont s’affronter, pour l’avenir de la Chine, les plus fins stratèges et des combattants hors pair.

[29/05]Le kiosque de la semaine

 

 

Un petit kiosque cette semaine, mais néanmoins de petites nouveautés qui vous fera patienter jusqu’au mois de juin 😉

 

 

 

Cyber Blue T.1
Tetsuo Hara – Rûichi Mitsui / Kazé Manga

Tinos, planète colonisée par l’homme située à des années-lumière de notre planète bleue. Composée essentiellement d’étendues désertiques, l’air y est rare et son atmosphère toujours teintée de rouge, la faute aux nuages de poussières formés par des vents tourbillonnants soufflant en permanence. Dans un environnement aussi hostile, l’homme n’a eu d’autre choix que de créer des dispositifs de protection avec lesquels il est obligé de vivre en symbiose. Aujourd’hui, plus de 300 ans se sont écoulés depuis l’arrivée des premiers pionniers dont les rêves se sont éteints, brisés par les nantis qui ont vu Tinos non pas comme une nouvelle terre d’accueil mais comme un moyen de s’enrichir vilement… Pour les combattre, un homme d’un genre nouveau va se dresser, une arme fatale à enveloppe humaine allant par le nom de : BLUE !

 

 

Shortcut Love T.1
Kaoru Sho – Masara Minase / Taifu Comics

Akino n’a plus goût à rien… Alors que ce jeune directeur de la création d’une agence de publicité a perdu toute motivation, Kurata un jeune rédacteur rejoint son équipe. Pour une raison inconnue, le talentueux Kurata semble très hostile à AKino dès leur première rencontre. Pourtant un soir, il lui saute dessus en lui disant qu’il n’est plus le même. Mais pourquoi ?! Voici une œuvre sensuelle qui met en scène deux hommes fiers et aussi beaux et intelligents l’un que l’autre.

 

 

Berserk – L’Âge d’Or  Partie 1 (film)
Créateur original Kentaro Miura / Dybex

Dans un monde médiéval et fantastique, erre un guerrier solitaire nommé Guts, décidé à être seul maître de son destin. Autrefois contraint par un pari perdu à rejoindre les Faucons, une troupe de mercenaires dirigés par Griffith, Guts fut acteur de nombreux combats sanglants et témoin de sombres intrigues politiques. Mais il réalisa soudain que la fatalité n’existe pas et qu’il pouvait reprendre sa liberté s’il le désirait vraiment…