On a testé God of War III pour vous !!

Bon vous l’avez surement déjà tous vu, mais voici une petite vidéo sympa du jeu God of War III, ça fait toujours plaisir aux yeux 🙂

Après la petite vidéo, les impressions de notre testeur de choc, Poulpator… Watch and learn (j’ai envie de dire :p) !

Il est de retour. 3 ans après avoir littéralement retourné le petit monde du jeu d’action sur PS2. Kratos revient nous expliquer sa façon de voir les choses et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il les voit en grand. En très grand.

Tout commence là où avait fini le précédent opus. Rappelez-vous.

2007, au terme d’un final épique, nous abandonnions notre ami Spartiate au pied du mont Olympe, entouré de ses nouveaux compagnons du moment : les Titans, tous prêts à prendre d’assaut Olympie, histoire d’aller régler leurs vieilles querelles de comptoir avec Zeus.

Sony nous laissait là, la mâchoire pendante, avec un « cliffhanger » que ne renierai pas ce bon vieux Jack. De quoi susciter la frustration, une haine profonde envers les développeurs, mais surtout une attente fébrile. De celles qu’il ne faut pas décevoir sous peine de se retrouver avec une horde de fans mécontents assiégeant votre domicile et menaçant de mettre le feu à votre animal de compagnie quel qu’il soit.

Les petits gars du studio Santa Monica, vous l’aurez compris, étaient donc attendus au tournant.

Nous retrouvons donc notre guerrier chauve en pleine ascension de la montagne des Dieux, fièrement juché sur le Titan Gaïa, avec en tête la scène d’ouverture de Divine Rétribution et son colosse de Rhodes immense. Baffe magistrale à l’époque, prouesse technique et artistique. God of War III se devait de faire au moins aussi bien afin de prétendre marquer l’histoire comme ses illustres aînés et croyez-le, il y tient.

C’est donc, ni plus, ni moins qu’avec Poséidon qu’il faudra en découdre ici. Une mise en bouche d’exception, servie par une réalisation somptueuse et une mise en scène Hollywoodienne, à vous faire pâlir un Michael Bay. Cet affrontement dantesque, à dos de Titan, donne très clairement le ton et annonce la couleur. Nous sommes désormais dans l’ère de la HD et on va en prendre plein les mirettes. Inutile donc de tourner autour du pot. Ce jeu est une véritable tuerie technique et artistique, massacrant allègrement sur son passage le tout récent Dante’s Inferno avant même l’entame du premier round.

Gigantisme des ennemis et des niveaux, finesse des textures, magnificence des jeux de lumières et de particules, qualité des animations de personnages comme des décors, l’enivrante beauté des panoramas… On ressort de ce God of War le souffle court et nos standards graphiques complètement chamboulés. Sans parler de la qualité sonore du titre. Les thèmes musicaux qui vous remuent les tripes, le doublage original excellent (un peu surjoué en version française malheureusement) et tout le travail apporté aux bruitages.

Les mots me manquent pour décrire le ressentit au sortir de cette plongée dans l’univers de Kratos.

C’est Beau, c’est Grand. Tout simplement.

Bien entendu, comme le disait mon arrière grand-père du côté maternelle, « on ne juge pas un jeu uniquement sur son aspect graphique, moule à gaufre ! »

Et parce que chez les développeurs aussi on a dû avoir un arrière grand père plein de bon sens, God of War III c’est aussi un sens de la mise en scène, du rythme, aux petits oignons, qui vient sublimer la surenchère visuelle.

Le moment idéal pour se lancer dans une petite comparaison, si chère aux joueurs d’aujourd’hui, avec les Beat’em all dit « à la japonaise » (qui a dit Bayonetta ?).

Là où le style nippon adopte volontiers une réalisation épileptique à la caméra clipesque, God of War favorise une mise en scène posée, faite de longs travelling, simple mais terriblement efficace qui n’est pas sans nous rappeler les films d’aventures des grands jours. Il faut dire que le petit gars lorgne clairement du côté du cinéma. Les aventures de Kratos ont un peu de Choc des Titans et autres Jason et les argonautes, le tout saupoudré d’une pincée d’Indana Jones, excusez du peu. Et tout cela au service de l’image mais également de l’histoire, plus étoffée qu’auparavant.

Ainsi la narration du titre a subi une légère « upgrade ». Le père Kratos s’offrant un brin de mise en abime, servi par quelques flashback biens menés, le tout toujours entre deux décapitations et pugilats bien sentis, je vous rassure. Et je ne vous parle même pas du final mes enfants !

Bref une narration bien mieux maîtrisée et travaillée, servie par une mise en scène de tout premier ordre. Le gaillard en ressort grandi, plus imposant et charismatique que jamais.

Et c’est le moment où vous me dévisagez l’air perplexe en me lançant à la figure un :

« Ouais c’est bon on a compris. C’est super beau, ça poutre visuellement et l’histoire elle tue, tout ça tout ça… Mais c’est un jeu vidéo coco… et comme le dit mon charcutier dans un jeu ce qui compte c’est le gameplay avant tout. Ouais le gameplay, bonhomme ! »

Ce à quoi je vous répondrai que vous avez un charcutier de raison. N’est-ce pas là, avant toute chose, le cœur d’un jeu ?

Et c’est malheureusement ici que se trouve le principal défaut de ce God of War. Attention, non pas que le gameplay du jeu soit mauvais, bien au contraire. Fidèle à lui-même, c’est certainement la meilleure façon de qualifier ce nouvel opus, reprenant la recette de ses ainés à la mesure près, les développeurs nous livrent ici un travail propre, net et sans bavure. Alors bien entendu il y a tout de même quelques menues nouveautés. Les armes tout d’abord. Bénéficiant chacune de leur sort propre, permettent de varier un peu l’approche des combats. Malheureusement, mis à part les Gants de Celes, elles ne sont guère plus que de simples déclinaisons des lames d’Athéna.

Viennent en deuxième position, les phases de vol. Si le postulat de départ est plutôt une (très) bonne idée, force est de reconnaître qu’elles manquent un peu de rythme pour être réellement intéressantes. Hormis ces deux aspects on notera tout de même une meilleure alternance entre phases de combats et de puzzle. Les dits puzzle s’avérant également un chouïa plus plaisants.

Rien de bien nouveau en somme et même si on regrettera un peu la richesse d’un Bayonetta, force est de constater que le système God of War simple, efficace et jouissif dès la première seconde de jeu, fait toujours merveille. On s’éclate une fois le pad en main et c’est bien là l’essentiel.

« Hey mais des vrais défauts il en a ton jeu au moins ? Non, parce que comme le dit si bien mon… »

Je dois bien avouer qu’il est difficile de trouver une véritable faille dans la cuirasse de notre guerrier.

Un ou deux problèmes de décalages sonores par ci. Un ou deux bug de collision par là. Rien de gênant tant ces problèmes sont peu fréquents et ne gênent en rien le plaisir de jeu.

D’aucuns jugeront son espérance de vie un peu faiblarde. Comptez 8h en mode normal, 10h en mode difficile pour un premier jet. La difficulté du titre étant assez homogène. Mais l’aventure s’avère tellement intense de bout en bout qu’il aurait été probablement difficile de prolonger l’histoire sans tirer sur la corde.

God of War III où l’excellence faite jeu.

Excellence visuelle, sonore, ludique. Le titre nous en met plein la vue, amenant la série au sommet du beat’em all, magnifiant la trilogie et effaçant d’un revers de la main les quelques défauts restants pour ne laisser place qu’au plaisir du jeu.

Poulpator

[Lettre ouverte] Eric Zemmour et les mangas

Voici Une lettre ouverte de la part de Jean-Marc Boyer, Directeur de publication
http://www.total-manga.com, qui m’a bien fait sourire en réponse à cet extrait d’émission où l’on peut voir une confrontation entre Eric Zemmour et Dorothée.

[Lettre ouverte] Eric Zemmour et les mangas

Monsieur Zemmour,

Vous êtes spécialiste en polémique, et le démontrez très régulièrement sur l’Antenne de France 2. Cependant, il y a une différence entre une critique constructive, et un avis figé, basé sur des préjugés malsains qui n’engagent que vous. Que l’on vous laisse prendre la parole sur un sujet que vous ne connaissez pas, pourquoi pas. Que vous vous permettiez d’émettre un jugement sur un ensemble conséquent d’œuvres alors qu’il est évident que vous n’y connaissez rien, pardonnez-moi, mais c’est usurper le nom de journaliste.

Vous qualifiez donc le manga de « truc d’une rare indigence et d’une médiocrité inouïe », d’« une violence incroyable », d’une qualité de dialogue extrêmement pauvre. Se faisant, vous ne faites que vous décrédibiliser, en affichant une position extrémiste et démonstrative de votre incompétence sur le sujet.

Monsieur Zemmour, le manga, c’est une culture en soi. Ils ne sont pas moins bons ou meilleurs que les BD à l’européenne, et ne sont pas plus violents que vos propres propos. Je vous invite donc monsieur Zemmour, à développer un tant soit peu votre culture, et à vous plonger dans la lecture d’Ikigami, un manga adulte, qui vous changera un peu vos idées, par la qualité du traitement, la délicatesse donnée à une thématique lourde. A vous pencher sur Spirit of the Sun, un manga d’anticipation géo-politique très intelligent. A contempler la poésie de Mushishi, à lire une œuvre à suspens comme 20th Century Boys, ou à vous plonger dans les œuvres de Jiro Taniguchi. Il y a encore Les Gouttes de Dieu, dont la qualité du contenu est même reconnue par d’éminents œnologues, ou découvrir des œuvres riches, comme l’Histoire des 3 Adolf, d’Osamu Tezuka. Peut-être que vous pencher sur un monde que vous ne connaissez pas, aidera à vous ouvrir les yeux. A moins que votre esprit ne soit trop étroit, et qu’il vous soit donc impossible de vous ouvrir à l’inconnu pour changer vos préjugés.

Bien sûr qu’il y a des mangas violents, qu’il y a des mangas de basse qualité, mais la richesse du manga va au-delà de ça. On en trouve en tout genre, pour enfants, pour adolescents, pour adultes. Il est aujourd’hui déplorable, alors que la France est un des principaux consommateurs de ce média, que des personnes puissent en parler à la télévision française pour seulement évoquer une vision qui est celle d’un incompétent notoire en la matière.

Croyez moi, mon objectif n’est pas de vous faire la morale sur votre métier de journaliste, je n’en ai pas le droit, et pas la prétention. Seulement, en tant que journaliste, vous conviendrez, et c’est une question de bon sens, qu’il serait intelligent de se taire, lorsque l’on ne connaît rien, plutôt que de l’ouvrir pour sortir des propos ridicules. Ridicule, c’est ce que vous étiez ce samedi 20 mars, aux yeux de centaines de millier de personnes en France.

Vous ne vous rendez pas compte à quel point vos propos sont d’abord diffamants, mais ensuite blessants, pour toutes les personnes passionnées par ce mode de divertissement, qui inspire même les plus grands réalisateurs de cinéma. Vos propos sont dans la droite lignée de ceux qui se permettent à tort, de juger un ensemble de personnes, sur les actions d’une minorité. Et même si la portée est moins dangereuse, elle n’en reste pas moins déplorable. Peut-on considérer le cinéma comme un ramassis de violence, parce que des films comme la saga SAW existe ? Non, le cinéma ne se limite pas à ça. Et si une personne se permettait d’affirmer une telle chose aujourd’hui, sa simple déclaration suffirait à montrer que cette personne est incompétente.

Nous serions ravis de vous accorder un droit de réponse, mais surtout, nous serions ravi que vous acceptiez notre invitation à la découverte, pour ne serait-ce que nuancer votre pensée, et admettre, même un minimum, que votre jugement était au moins un peu faussé. Ça vous grandirait.

Cordialement,

Jean-Marc Boyer,
Directeur de publication
http://www.total-manga.com

Mage

Il va y avoir du… fight !

Allez hop, rapidement avant d’aller regarder Scrubs ^, j’suis généreuse, j’vous met le tout nouveau tout chaud trailer du jeu EA SPORTS Mixed Martial Arts.

Le petit texte d’intro d’EA : Prochainement, EA SPORTS proposera le jeu MMA. Celui-ci vous plongera au cœur des combats de Mixed Martial Arts, avec les plus grands combattants du monde. EA SPORTS MMA mettra en scène la plus intense, la plus variée et la plus authentique expérience des Mixed Martial Arts à ce jour.

Le jeu s’illustre aujourd’hui à travers une bande annonce réalisée à partir de séquences in-game.

EA SPORTS MMA sortira sur PlayStation 3 et Xbox 360.

Bon visionnage les fous de bastons 🙂

-Samgamgi-

Sakaguchi sans sa moustache ?

Et si Sakaguchi se rasait la moustache ?

La majorité d’entre vous, ici, connait Monsieur Hironobu Sakaguchi pour sa célèbre série Final Fantasy – qu’il créa voilà près de 23 ans – et, bien sûr, pour son éternelle moustache !

Mais… Et s’il la rasait ? Perdrait-il ce visage si particulier reconnaissable d’entre tous ? Pourrait-il se rendre à une Japan Expo et carrément passer incognito ? Observez, appréciez et jugez !

Hironobu Sakaguchi avec sa moustache ~ Japan Expo 2Hironobu Sakaguchi avec sa moustache de près

Rassurez-vous cependant, il s’agit tout bonnement d’une blague du président de Mistwalker, un montage qu’il a lui-même créé à l’aide du logiciel Apple Aperture 3 pour son Twitter personnel.

Source : Total-manga

Mage

20th Century Boys, le final en juin

Alors que le deuxième film live de la trilogie 20th Century Boys, intitulé Le dernier espoir, sort cette semaine en DVD, Kaze nous annonce que le troisième et dernier volet de la saga, Notre Drapeau, sortira directement en DVD (pas de diffusion au cinéma) en juin 2010.

A noter que la fin de ce troisième film sera différente de celle du manga... En attendant de nouvelles informations, nous vous proposons de découvrir le trailer du film:

Source : Manga-News

Mage

New T-shirt UNIQLO au Japon

Les nouveaux T-Shirt Japan Manga+Anime sont arrivés dans les magasins japonais de la franchise UNIQLO !

De Saint Seiya en passant par Dr Slump, Dragon Ball et Galaxy Express 999 entre autres, enfilez le T-Shirt de vos séries préférées !
Après avoir ouvert son premier magasin en France à La Défense le 15 décembre 2007, puis à Opéra le 1er octobre 2009, la France ne perd pas l’espoir d’acquérir dans ses contrées ces T-Shirt Otaku à souhait !
Plus d’infos et d’images sur le site officiel.

Mage

Reportage 100% Naoki Urasawa

Pour fêter la sortie aujourd’hui chez Kazé du DVD du deuxième film de 20th Century Boys, rien de tel qu’un petit article pour rappeler l’oeuvre de Naoki Urasawa à travers un reportage de 45 minutes…

20th2_afficheL’auteur des best-sellers du manga que sont « 20th Century Boys » ou « Monster » est un homme qui a deux dons dans la vie : la musique et le dessin. Et si Naoki Urasawa est actuellement reconnu de ses pairs au Japon comme en Europe, c’est avant tout un homme qui passe la majeure partie de sa vie à façonner ses oeuvres dans son atelier de production.

Le mangaka se livre aux journalistes de la NHK lors d’un reportage diffusé le 18 janvier 2007 ; un entretien qui nous ouvre les portes de son univers tout au long des 45 minutes de vidéo qui suivent. Vous allez découvrir son atelier, ses séries publiées au Japon, sa passion pour le rock, et plus particulièrement Bob Dylan.

Les vidéos qui suivent ont été sous-titrées par le webmaster du site La Base Secrète, premier site francophone de référence sur Urasawa. Merci à lui pour la peine qu’il s’est donné de nous retranscrire son intégralité.

Enfin, si vous aimez le travail de l’auteur, n’oubliez pas que son manga « Happy ! » traitant sur le sport, sera édité chez Panini Manga dès le 7 avril, et qu’en juillet, l’éditeur sortira son artbook « Manben« .

Source : Mangavore

Mage

Capitaine Flam tu n’es pas de notre cinéma…

…mais tu vas le dev’nir, Capitaine Flam ! La nouvelle est tombée sur Ecran Large, Capitaine Future (Capitaine Flam chez nous), le héros de roman de Edmond Hamilton, sera adapté au cinéma par Christian « Pandorum » Alvart. Le cinéaste allemand est même très motivé par le projet qui sera bien sûr… en 3D !

J’étais un grand fan de Capitain Flam étant môme. Je dépensais tout mon argent de poche dans les jouets et la collection de stickers de la série, qui était très populaire en Allemagne. Il y avait le dessin animé dans les années 80, mais j’ai aussi lu les romans d’Edmond Hamilton et je les ai adorés. Cela nous a pris deux ans pour obtenir les droits de Capitaine Flam, mais à présent le projet cinématographique peut prendre forme.
Capitaine Flam sera un space opera très amusant pour toute la famille. Nous voulons recréer la même excitation que celle du personnage principal lorsqu’il découvre l’espace intersidéral. Il y a des idées et ces concepts qui peuvent plaire aux adultes, mais ce sera aussi définitivement un spectacle pour les enfants.

Comme Le Cinquième élément ce sera une grosse production avec un casting international. (…) Le projet sera très respectueux des fans, qui sont nombreux, surtout en Europe. Capitaine Flam évoquera la première aventure de Curtis Newton et ses origines. Nous avons aussi en projet une suite : Capitaine Flam – Sorcier de la science. Mais cela dépendra des résultats du premier film.

capitaine_flam

Source : Mangavore

Mage

Tsunami de contestation contre la loi pour le développement sain de la jeunesse

liste

Yoshitoshi ABe n’est pas le seul à s’opposer au projet de loi du Metropolitan Tokyo qui consiste à interdire toute représentation sexuellement provocante d’un personnage dont on pourrait croire qu’il n’a pas 18 ans. De nombreux auteurs, emmenés par Tetsuya Chiba entre autres, ainsi que des éditeurs ont tenu aujourd’hui une conférence de presse et on remis à la commission qui étudie ce projet une plaidoirie écrite à son encontre. Parmi les signataires, on retrouvent les éditeurs majeurs ainsi que de nombreux auteurs stars comme Fujiko Fujio (Doraemon), Tohru Fujisawa (G.T.O.), Mitsuru Adachi (Touch) ou Rumiko Takahashi (Ranma 1/2).

Encore une fois, le propos n’est pas de soutenir la pornographie infantile mais bel et bien de dénoncer une mesure inappropriée. En effet, le texte étant particulièrement floue et les notions n’engageant en fait que la perception de chacun, les dérives possibles de ce texte sont évidentes. Et ceux qui ne sont pas convaincus par cet argument devraient se souvenir que Dragon Ball est interdit en bibliothèque dans le comté de Wicomico car jugé obscène ! De nombreux auteurs qui n’ont pas signé cette plaidoirie et n’étaient pas présents à la conférence de presse ont depuis fait savoir leur soutien via Twitter.

Éditeurs

  • Akita Shoten
  • Shonen Gahosha
  • Kadokawa Shoten
  • Shinchosha
  • Kodansha
  • Hakusensha
  • Shueisha
  • Futabasha
  • Shogakukan
  • Leed

Auteurs

  • Fujiko Fujio A
  • Takao Saito
  • Juzo Yamasaki
  • Kenichi Kitami
  • Mitsuru Adachi
  • Rumiko Takahashi
  • Gosho Aoyama
  • Moto Hagio
  • Michiyo Akaishi
  • Wakuni Akisato
  • Hiroshi Motomiya
  • Makoto Ogino
  • Big Joe
  • Takeshi Ōmi
  • Uzuki Nakamura
  • Yudetamago
  • Takashi Sano
  • Tetsuya Chiba
  • Kenshi Hirokane
  • Kaiji Kawaguchi
  • Makoto Kobayashi
  • Takeshi Maekawa
  • Hiroki Yagami
  • Ken Akamatsu
  • Tohru Fujisawa
  • Kazuki Yamamoto
  • Kanji Sorasaki
  • Naoki Serizawa
  • Tetsuya Koshiba
  • Uchū Nishikawa
  • Waki Yamato
  • Jun Fukami
  • Mariko Nakamura
  • Nami Akimoto
  • Yasuyuki Kunitomo
  • Ryohei Saigan
  • Jun Hayase
  • Satosumi Takaguchi
  • Kaworu Watashiya
  • Masako Watanabe
  • Keisuke Itagaki
  • Kenji Hamaoka
  • Yoshikazu Yasuhiko
  • Takayuki Yamaguchi
  • Yoshiaki Tabata
  • Yousuke Takahashi
  • Akihito Yoshitomi
  • Yūki Yogo
  • Yasuhiro Imagawa
  • Yasunari Toda
  • Kenetsu Satou
  • Hiroyuki Yoshino
  • Masahiro Itosugi
  • Kenji Yamamoto
  • Koban Sameda
  • Makoto Uezu
  • Shigeru Morita
  • Hiraku Kaneko
  • Munenori Nawa

Source : Mangavore / Anime News Network

Mage

Gong : Showcase live & Soirée Mix

À l’occasion du lancement de sa chaîne en HD (prévu pour avril), GONG la chaîne de l’Anime, de la musique et des jeux Vidéo, organise une soirée très très privé le 01/04/2010. En dehors de la soirée avec aux programmes BEAT ASSAILLANT et LAMIA CROSS, la chaîne prévoit également une programmation spéciale avec la diffusion inédite de 3 séries :

GONG_LOGO
  • Michiko to Hatchin
  • Tail Enders
  • Queen’s Blade

Les organisateurs lancent également un appel aux cosplayeurs. Plus d’informations sur la soirée à cette adresse : http://upgrade.gong.fr

Ce sera donc l’occasion de découvrir en France Queen’s Blade, un anime d’heroic fantasy, très très fan service et qui fait régulièrement parlé de lui dans le milieu des otakus.

Source : Mangavore

Mage

Goodies One Piece : Tapis de souris 3D !

On ne compte plus tous les goodies et autres produits dérivés du célèbre manga d’Eiichirô Oda, One Piece, mais dernièrement certains goodies sortent du lot et offrent aux fans des plaisirs inattendus comme ces tapis de souris 3D à l’effigie des plus belles protagonistes de la série : Nami, Robin et Hancock !

Oui ! Toi ! Jeune utilisateur/utilisatrice de souris qui a mal au poignet et aux doigts à force de cliquer, vient reposer ta main sur ces coussinets mammaires moelleux à souhait…Cela te procurera moult réconfort en toute situation ! Et ceci pour la modique somme de 1890 yens (environs 15 euros actuellement) !

Disponible au Japon dès la fin du mois de mars…

De nouveau T-Shirt ont aussi été mise e vente depuis le 4 mars dernier à l’effigie cette fois-ci de Usopp (Pipo en français) et Brook au prix de 5040 yens (40 euros) :

Mage

Trailer WarioWare DO IT YOURSELF !!

Un petit jeu, que dis-je une centaine de micro-jeux pour s’éclater sur sa DS… bon le trailer n’est pas très vendeur, je trouve, mais apparemment les micro-jeux sont marrants et ne durent que 10 secondes chacun… soit l’assurance de ne pas s’ennuyer quoiqu’il arrive… pas le temps ! ^^

Bon petit point intéressant tout de même, le jeu permet de créer soi-même ses micro-jeux avec un didacticiel ultra simple. Vous créez tout, musique, visuel, personnage, mouvement, règle du jeu… Vous pourrez les envoyer à vos amis et même créer une BD sous forme de strip de 4 cases… c’est le moment d’être créatif les amis ! Sortie le 30 avril 2010. En attendant de pouvoir le tester, voici le trailer…

Source : laboitecom concept (agence de RP de Nintendo)

-Samgamgi-

Salon du Livre de Paris : Escale BD / Manga

Salon du Livre de Paris - 26 au 31 mars 2010Cette année encore, l’escale BD – Manga sera l’un des lieux clé du salon du livre! Au programme: 6 jours de rencontres avec les plus grands noms de la bande dessinée et du manga (scénaristes, dessinateurs, illustrateurs, éditeurs…)

– Tous les matins, de 10h à 12h, les jeunes talents participeront aux fameuses séances de « speedbooking », présentent leurs projets aux éditeurs et bénéficient de leurs conseils.
– De 12h30 à 14h00, des ateliers de dessin seront proposés aux enfants.
– L’après-midi, tables rondes et débats sont au programme: portraits de jeunes auteurs, débats sur l’actualité des maisons d’éditions avec un hommage à Tibet, le retour du coquin dans la BD, l’évolution des héroïnes en BD, les 10 ans des éditions Pika, un débat avec Tardi et Luc Besson, les mangakas français, et bien d’autres sujets passionnants!
– Le week-end, sur la Grande Scène, venez assister au défilé de mode Manga avec le magazine Japan Lifestyle ou au Cosplay, en partenariat avec KaZeo et les éditions Pika.

Source : Manga-news

Mage

Parlons un peu de Kazé !

Pleins d’actualité concernant Kazé. Comme vous le savez bien les éditions Asuka sont devenus maintenant Kazé Manga. Et bien pour votre plus grande joie, le site à ré-ouvert ses portes !

Le site ressemble plus à un blog et se veut plus communautaire. Ainsi vous pourrez : créer votre profil et le partager, commenter les différents articles du site ou encore légèrement modifier l’apparence du site.

Vous pouvez retrouver toutes les informations sur les produits Kazé Manga ici :www.kaze-manga.fr.

Mais ce n’est pas tout !

« Ikigami, préavis de mort » de Motorô Mase, est sélectionné pour la 38ème édition du Grand Prix de l’Imaginaire 2010 Etonnants Voyageurs.

Après le prix spécial BD des Utopiales 2009 (Festival International de Science-Fiction de Nantes), sa sélection officielle à Angoulême 2010 (Festival International de la Bande dessinée) et sa récente nomination au Japan Expo Awards 2010, c’est au tour du plus ancien des prix français consacrés à l’Imaginaire de reconnaître la qualité de ce titre d’anticipation.

Les lauréats seront annoncés dans le cadre du festival Etonnants Voyageurs, du 22 au 24 mai 2010, à Saint-Malo.

Les nommés pour la catégories Mangas sont :

– Superior (tomes 1 à 3) de Ichtys (Ki-oon)

– La Cité Saturne (tome 1) de Hisae Iwaoka (Kana)

– Le Samouraï bambou de Taiyou Matsumoto (Kana)

– Ikigami : Préavis de mort (tomes 1 à 4) de Motorô Mase(Kazé Manga / anciennement Asuka)

Et encore vous n’avez rien vu par rapport à la suite qui arrive.

Kazé Manga annonce l’arrivée d’une mangaka incontournable dans la collection Shonen UP!

Dès le 24 juin 2010, vous pourrez découvrir la dernière merveille de Rumiko Takahashi : « Rin-ne ».

Auteure extrêmement populaire, Rumiko Takahashi s’est vraiment fait connaître en France grâce aux diffusions téléviséesde uliette je t’aime et Ranma ½ (tous les trois diffusés sur TF1 entre 1986 et 1989).

Avec plus de 200 millions d’exemplaires écoulés, elle est lʼauteur féminin de bande dessinée la plus vendue à travers le monde, sa popularité dépassant largement les frontières du Japon.

Retrouvez donc les 2 premiers volumes de cette série le 24 juin !

Et j’ai aussi oublié de vous parler de Kazé tout court et des nouvelles licences qu’ils ont obtenu :

5 CENTIMETRES PAR SECONDES – courts-métrages – Japon – 2007

Projet initié et réalisé par Makoto Shinkai (La Tour au-delà des Nuages), 5 cm par seconde se compose de trois courts-métrages ayant pour personnages principaux deux jeunes écoliers, Tohno Takaki et Akari Shinohara. D’une amitié de plus en plus forte, à un éloignement de plus en plus grand, le spectateur suit le passage du temps et l’évolution des liens entre une fille et un garçon.

VOICES OF A DISTANT STAR – OAV – Japon – 2002

Réalisé 2 ans avant « La Tour au-delà des Nuages » et 5 ans avant « 5cm par seconde », cet OAV de 25 minutes conte l’histoire d’une jeune pilote en mission dans l’espace tentant de maintenir un fragile contact avec son petit ami resté sur terre.

Ces 2 titres poétiques et atypiques de Makoto Shinkai, réalisateur de « La Tour au-delà des Nuages » et lauréat de nombreuses récompenses, seront disponibles dès le mois juin prochain, séparément et en intégrale.

Et enfin : FATE / STAY NIGHT La série TV !

adapté du célèbre jeu vidéo de Type Moon (Garden of Sinners) par le studio Deen (Vampire Knight, Fruit Basket), Fate/Stay Night s’est imposé comme une référence incontournable de l’heroic fantasy animée, où combats et stratégies s’articulent élégamment sur une musique de Kenji Kawai (Ghost In the Shell).

Si avec tout ça vous n’êtes pas comblé ! Qu’est ce qu’il vous faut !


Ichi

Une loi pour le développement sain de la jeunesse au Japon

proces

On le sait, les mangas provoquent régulièrement la polémique tant la représentation physique des personnages peut être équivoques quant à l’âge qu’ils ont réellement. Cela pourrait changer prochainement puisqu’à force de faire du lobbying, les associations puritaines ont obtenu qu’une proposition de loi dite « pour le développement sain de la jeunesse » a été faite, prohibant toute représentation sexuellement incitative d’un personnage semblant avoir moins de 18 ans.

Cette proposition est actuellement étudiée par une partie des députés qui réfléchissent à sa recevabilité. Si la proposition passe cette étape, elle sera présenté au vote de l’assemblée à la fin du mois et pourrait ensuite être effective d’ici l’automne.

Si la motivation première de cette loi est indiscutable – éviter une exploitation de la pédo-pornographie fictive et protéger les enfants, on peut encore se poser la question de l’efficacité et la portée d’une telle loi. En effet, la loi propose d’interdire des images qu’on trouverait choquantes d’une oeuvre de fiction. Contrairement aux images réelles de pornographie infantile, où le délit est nécessairement absolu puisque c’est l’âge du modèle qui compte, il s’agirait là de juger du caractère dérangeant d’un personnage de fiction, une action éminamment subjective et dont l’efficacité reste encore à démontrer.

De nombreuses personnes au Japon s’opposent donc à cette loi et tentent d’expliquer en quoi elle est inepte. Parmi ses détracteurs, on retrouve le célèbre dessinateur Yoshitoshi ABe, créateur de Serial Experiment Lain et Niea_7. Son propos s’appuie donc sur différents arguments dont le fait que de nombreuses oeuvres grand public tomberaient sous le coup de la loi (Doraemon ou Sazae-san par exemple) puisqu’on y retrouve des scènes où des enfants se retrouvent nus ou en sous-vêtement sans pour autant y avoir une quelconque imagerie sexuelle bien sûr.

Un autre de ses axes de réflexion consiste à rappeler que ce n’est pas en interdisant d’évoquer un crime que celui-ci disparaît et qu’interdire de représenter la guerre dans les mangas n’amènera pas la paix dans le monde. Qui plus est, la représentation dans la fiction permet également d’éduquer les enfants en leur présentant des notions qu’ils ne connaissent pas encore. Brider la création n’est pas la solution. S’il faut réellement protéger la jeunesse, c’est un acte d’éducation et non de législation.

Si cette loi venait à passer au Japon, on peut imaginer que le paysage du manga serait complètement bouleversé. Pour information, suite aux différentes affaires de pédophilie qui ont fait tant de bruit en France et en Belgique ces dernières années, nous sommes dotés d’une loi similaire depuis quelque temps déjà, ce qui explique parfois certains actes zélés de censure de la part des éditeurs français de mangas.

Source : Mangavore

Mage

DORAemon vole !

Après le train, voici l’avion DORAemon !
À l’occasion du 30e anniversaire de la diffusion animée de la série, les Boeing 777-300 de Japan Air Line à destination de Sapporo, Haneda, Fukuoka et Okinawa seront décorés aux couleurs du dernier film de DORAemon « Nobita no Kyoryu (le dinosaure de Nobita) » et ce, jusque fin avril.
Voici plus en détail, le dessin qui se trouve sur les avions de la compagnie JAL.

Source : Kana

Mage

4th Seiyû Awards

Le week end du 6 mars 2010 s’est déroulé les 4e Seiyû Awards, récompensant les meilleurs doubleurs, ont été décernés à Tokyo ! On retrouve un palmarès qui fait la part belle aux comédiens jouant dans des séries populaires telles que Black Butler ou K-on!… sans surprise !

seiyuu

Meilleur acteur principal

  • Daisuke Ono qui interprête Sebastian dans Black Butler.

Meilleure actrice principale

  • Miyuki Sawashiro qui interprête Canaan dans Cannan, Lag Seeing dans Letter Bee et Ayane Yano dans l’anime de Sawako. Miyuki avait déjà remporté l’année dernière la récompense pour le meilleur rôle secondaire.

Meilleurs seconds rôles masculins

  • Daisuke Namikawa pour MIkage dans 07-Ghost ou Shôta Kazehaya dans Sawako.
  • Shinichiro Miki pour Roy Mustang dans FMA: Brotherhood et Lockon Stratos de Mobile Suit Gundam 00.

Meilleurs seconds rôles féminins

  • Kikuko Inoue pour Sanae Furukawa dans Clannad After Story et Grace O’Connor de Macross Frontier.
  • Yui Horie pour Minori Kushieda de Toradora! et Tsubasa Hanekawa et Bakemonogatari.

Prix spécial d’honneur

  • Kazue Takahashi (1929 – 1999), doubleuse en Freelance qui jouait Katsuo dans Sazae-san et Lucille Ball dans la version japonaise The Lucy Show.

Prix d’honneur

  • Tesshô Genda, la voix de Suppaman dans Dr Slump, Optimus Prime dans Transformers et Arnold Schwarzenegger.
  • Nobuo Tanaka pour Sosai X de Gatchaman.
  • Kazuko Sugiyama qui interprête Heidi dans l’anime éponyme, Jun dans Gatchaman, Gu Gu Ganmo ou Ten dans Lamu.

Prix Kei Tomiyama

Nana Mizuki première doubleuse à avoir chanté au Kôhaku Uta Gassen, l’émission musical la plus célèbre du Japon.

Prix de la famille

Wasabi Mizuta pour Doraemon

Prix Synergy

Mobile Suit Gundam est récompensé avec :

  • Tohru Furuya qui joue Amuro Ray
  • Shûichi Ikeda qui joue Haikyo et Char Aznable

Overseas Fan Award

Cette récompense est le résultat des votes Internet des fans étrangers qui ne vivent pas au Japon.

  • Mitsuki Saiga pour Wolfram de Kyo Kara Maoh! et Sôji Okita de Peacemaker

Meilleurs chanteurs

  • Aki Toyosaki
  • Yôko Hikasa
  • Satomi Satou
  • Minako Kotobuki
  • Ayana Taketatsu

Personnalité de l’année

Masaya Onosaka pour ses nombreux programmes radio d’anime

Meilleur nouvel acteur

  • Atsushi Abe pour Toma Kamijo dans Toaru Majutsu no Index
  • Tomoaki Maeno pour Tôya Fujî de White Album et Saku Ôyagi de Sora no Manimani

Meilleure nouvelle actrice

  • Kanae Itō pour Mihoshi Akeno de Sora no Manimani, Koume Suzukawa de Taishô Yakyû Musume ou Amu Hinamori de Shugo Chara!
  • Aki Toyosaki pour Yui Hirasawa de K-ON! et Kana Nakamachi de Kanamemo

Source : Mangavore

Mage

Jojo’s Bizarre Adventure : Stone Ocean

La nouvelle est enfin tombée officiellement même si Tonkam avait déjà prévenu ses fans sur leur forum : la sixième saison de Jojo’s Bizarre Adventure sortira bel et bien chez nous cet été. Cette série de de 17 tomes est la première au Japon à avoir sa propre numérotation et son propre nom de saison : Stone Ocean.

Après l’Italie, Hirohiko Araki nous emmène aux États-Unis, plus exactement en Floride entre les murs d’une prison bien particulière, celle de Green Dolphin pour y suivre Kujo Joline, une jeune fille incarcérée à tort. Dans ce lieu où règne la loi du plus fort, la confiance est un luxe qu’on ne peut se permettre. Heureusement, l’étrange médaillon que lui envoie son père éveille en elle une force mystérieuse qui lui permettra peut- être de s’enfuir !

JOJO_STONE_OCEAN

Et pour ceux qui se demandent, le titre de la news était une référence à Star Ocean: Till the end of time.

Source : Mangavore

Mage

Ken survie en Europe !

Voici une nouvelle qui réjouira les fans de Ken le Survivant et de Dynasty Warriors. Koei vient en effet d’annoncer que Hokuto Musô, titré pour l’occasion Fist of the North Star, débarquerait l’été prochain en Europe. Pour rappel, ce beat’em all de masse vous permettra de vivre l’histoire originale en incarnant Ken puis d’autres personnages comme Mamiya ou bien encore Rei qui disposeront chacun d’un scénario inédit avec une fin spécialement conçue pour le jeu. Outre des environnements destructibles et des dizaines de coups à débloquer, c’est surtout la joie d’exploser, au sens propre comme au sens figuré, la tronche de ses adversaires qui prévaudra.

Source : Jeuxvideo.com

Mage

Nobi Nobi !

Nobi Nobi ! Nobi Nobi ! est une toute nouvelle maison d’édition de livres Jeunesse spécialisée sur le Japon.

À travers la traduction d’albums illustrés japonais ou la création d’albums originaux inspirés par le Japon, nobi nobi ! souhaite faire découvrir aux enfants le plaisir de la lecture associé à la découverte d’une culture fascinante et envoûtante.

Déjà que leur logo est super mignon, je vous propose de voir quelques images de leur livre jeunesse.

On va commencer par La princesse pivoine de Ein Lee

Ein LeeLa princesse pivoine

Papa renard en croque pour les cochons

© Tatsuya Miyanishi 2008 • KIN-NO-HOSHI SHA Co., Ltd.

Ces deux titres me donnent déjà l’eau à la bouche. J’ai bien envie de les croquer tout cru ces petits livres.

Pour en savoir plus sur Nobi Nobi ! , soyez fans d’eux sur facebook !

Souhaitons leur pleins de succès à cette toute nouvelle maison d’édition !

Soyez aussi fans de Manga.tv sur facebook !

Ichi

Trailer des jeux DS Pokémon HeartGold et Soulsilver

Allez zou une petite vidéo bien détaillée sur les prochains jeux Pokémon sur DS. Sortie le 26 mars avec « PokéWalker » inclus dans le jeu (plus vous marchez avec votre pokéwalker et plus votre pokémon gagne de l’expérience…), soulignons tout de même les efforts du service marketing de Nintendo, très très bon je trouve ! Ah et si vous réservez votre jeu dès maintenant vous aurez droit à une figurine. Mais qu’attendez-vous bon sang ?? ^^


-Samgamgi-